Octréotide

Mise à jour : 08 Juillet 2015

Mécanisme d'action

L'octréotide est un octapeptide de synthèse,  dérivant de la somatostatine naturelle, possédant les mêmes effets pharmacologiques et dont la durée d'action est nettement prolongée. Il inhibe l'augmentation pathologique de la sécrétion de l'hormone de croissance (GH) ainsi que de peptides et de la sérotonine produits par le système endocrinien gastro-entéro-pancréatique (GEP).

Chez l'animal, l'octréotide est, par rapport à la somatostatine, un inhibiteur plus puissant de la sécrétion de GH, de glucagon et d'insuline, avec une plus grande sélectivité pour l'inhibition de la GH et du glucagon.

Chez le sujet sain, il a été constaté que l’octréotide inhibait :

  • la libération de la GH stimulée par l'arginine, par l'exercice ou par l'hypoglycémie induite par l'insuline ;
  • la libération post-prandiale d'insuline, de glucagon, de gastrine et d'autres peptides du système endocrinien GEP, de même que la libération d'insuline et de glucagon provoquée par l'arginine ;
  • la libération d'hormone thyréotrope (TSH) induite par la TRH.

Contrairement à la somatostatine, l'octréotide inhibe la sécrétion de GH préférentiellement à celle de l'insuline et son administration n'est pas suivie d'un rebond de sécrétion hormonale.


Cas d'usage

L'octréotide est utilisé dans la prise en charge de :
  • acromégalies,
  • tumeurs endocrines gastro-entéro-pancréatiques fonctionnelles (tumeurs carcinoïdes, VIPomes, glucagonomes, gastrinomes/syndrome de Zollinger-Ellison, insulinomes),
  • complications de la chirurgie pancréatique,
  • adénomes thyréotropes,
  • ruptures de varices œsophagiennes.


Médicaments contenant la substance active en association (0)