Dexchlorphéniramine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La dexchlorphéniramine est un antihistaminique H1, à usage systémique, à structure propylamine (alkylamine substituée), qui se caractérise par un effet sédatif marqué aux doses usuelles, d'origine histaminergique et adrénolytique centrale ; un effet anticholinergique à l'origine d'effets indésirables périphériques, et enfin un effet adrénolytique périphérique, pouvant retentir au plan hémodynamique (risque d'hypotension orthostatique).

Les antihistaminiques ont en commun la propriété de s'opposer, par antagonisme compétitif plus ou moins réversible, aux effets de l'histamine, notamment sur la peau, les vaisseaux et les muqueuses conjonctivales, nasales, bronchiques et intestinales.

Ils possèdent, pour la plupart, une activité antitussive, qui est modeste par elle-même, mais qui potentialise les effets des antitussifs centraux morphiniques ainsi que ceux d'autres bronchodilatateurs, comme les amines sympathomimétiques, auxquelles ils sont souvent associés (sirop).


Cas d'usage

La dexchlorphéniramine est utilisée dans la prise en charge de manifestations allergiques (conjonctivites, rhinites, urticaires).

En association à la codéine, la dexchlorphéniramine est utilisée dans la prise en charge de toux sèches.

En association à la bétaméthasone, la dexchlorphéniramine est utilisée dans la prise en charge de :

  • rhinites allergiques,
  • urticaires aiguës.


Médicaments contenant la substance active en association (0)