Quétiapine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Antipsychotique atypique, la quétiapine et son métabolite plasmatique actif chez l'homme, la norquétiapine, se lient à un large éventail de récepteurs de neurotransmetteurs.

La quétiapine et la norquétiapine ont une affinité pour les récepteurs cérébraux de la sérotonine (5-HT2) et ceux de la dopamine D1 et D2. On considère que c'est ce double antagonisme des récepteurs, avec une sélectivité plus forte pour les récepteurs 5-HT2 par rapport aux récepteurs D2, qui contribue aux propriétés antipsychotiques cliniques et à la faible tendance de quétiapine à engendrer des symptômes extrapyramidaux (EPS) par comparaison aux antipsychotiques typiques.

De plus, la norquétiapine a une grande affinité pour le transporteur de noradrénaline (NAT). La quétiapine et la norquétiapine présentent également une affinité importante pour les récepteurs histaminergiques et alpha1-adrénergiques, et une plus faible affinité pour les récepteurs alpha2-adrénergiques et les récepteurs sérotoninergiques 5-HT1A. L'affinité de la quétiapine pour les récepteurs muscariniques ou de la benzodiazépine est négligeable. 


Cas d'usage

La quétiapine est utilisée dans la prise en charge de :
  • états dépressifs majeurs,
  • schizophrénies,
  • troubles bipolaires.


Médicaments contenant la substance active en association (0)