Rosiglitazone

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La rosiglitazone est un agoniste sélectif des récepteurs nucléaires PPARgamma (peroxisomal proliferator activated gamma) et est un agent antidiabétique de la classe des thiazolidinediones. Elle réduit la glycémie en réduisant l'insulinorésistance, au niveau du tissu adipeux, du muscle squelettique et du foie.

L'activité antihyperglycémique de la rosiglitazone a été démontrée dans plusieurs modèles animaux de diabète de type 2. De plus, la rosiglitazone préserve la fonction de la cellule ß comme cela a été montré, dans les modèles animaux, par l'augmentation de la masse des ilôts pancréatiques et de leur teneur en insuline et prévient l'apparition d'une hyperglycémie franche. La rosiglitazone ne stimule pas la sécrétion d'insuline par le pancréas et n'induit pas d'hypoglycémie chez le rat et la souris. Le principal métabolite (para-hydroxy-sulfate) ayant une haute affinité pour le récepteur PPARgamma soluble chez l'homme, a montré une puissance relativement élevée dans une étude de tolérance au glucose chez la souris obèse. La pertinence clinique de cette observation n'a pas été complètement élucidée.

L’association de la rosiglitazone à la metformine, deux hypoglycémiants ayant des mécanismes d'action complémentaires , améliore le contrôle glycémique chez les patients diabétiques de type 2.


Cas d'usage

Les médicaments contenant cette substance ont été retirés du marché en 2010, en France, pour raison de pharmacovigilance.

La rosigitazone, seule ou en association à la metformine, était utilisée dans la prise en charge de diabètes de type 2.

Médicaments contenant la substance active seule (0)

Médicaments contenant la substance active en association (0)

Monographies disponibles

Pas de monographie disponible.