Leuproréline

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La leuproréline est un nonapeptide de synthèse analogue de la GnRH (Gonadotrophine Releasing Hormone) naturelle.

Les études conduites chez l'homme comme chez l'animal ont montré qu'après une stimulation initiale, l'administration prolongée de leuproréline entraîne une diminution de la sécrétion gonadotrope, supprimant par conséquent les fonctions testiculaires chez l'homme, et la sécrétion d'estradiol gonadique chez la femme.

Elle provoque une involution des tissus soumis à une influence hormonale, telle une atrophie endométriale lors d'endométrioses et d'hémorragies endométriales sévères dues à la présence de fibrome utérin, ainsi que des tissus tumoraux du cancer de la prostate et du cancer du sein. Cet effet est réversible à l'arrêt du traitement.

A la suite de certaines études animales, un autre mécanisme d'action a été évoqué : un effet direct par diminution de la sensibilité des récepteurs gonadotropes. 


Cas d'usage

La leuproréline est utilisée dans la prise en charge de :
  • cancers de la prostate,
  • cancers du sein,
  • endométrioses,
  • fibromes utérins,
  • pubertés précoces.


Médicaments contenant la substance active en association (0)