ésoméprazole

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

L'ésoméprazole est l'isomère S de l'oméprazole. Il diminue la sécrétion gastrique acide par un mécanisme d'action spécifiquement ciblé. C'est un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) spécifique au niveau de la cellule pariétale. Les deux isomères R et S de l'oméprazole ont une activité pharmacodynamique similaire.

L'ésoméprazole est une base faible. Il est concentré et converti en forme active dans l'environnement acide des canalicules sécrétoires des cellules pariétales, où il inhibe l'enzyme H+K+-ATPase (la pompe à protons), la sécrétion acide basale et la sécrétion acide stimulée.

Au cours du traitement par les antisécrétoires, la concentration de gastrine dans le sérum augmente en réponse à la réduction de la sécrétion gastrique acide. La chromogranine A (CgA) augmente également à cause de la diminution de l'acidité gastrique.

Une augmentation du nombre de cellules ECL en relation possible avec l'augmentation des concentrations sériques de la gastrine a été observée chez certains patients traités au long cours avec l'ésoméprazole administré par voie orale.

Lors d'un traitement oral au long cours avec des antisécrétoires, des kystes glandulaires gastriques ont été rapportés avec une fréquence légèrement augmentée. Ces modifications, qui sont une conséquence physiologique d'une inhibition prononcée de la sécrétion acide, sont bénignes et apparaissent réversibles.

La diminution de la sécrétion acide gastrique quelle qu'en soit la cause notamment celle induite par les IPP augmente la quantité de bactéries gastriques normalement présentes dans le tube digestif. Le traitement par IPP pourrait légèrement augmenter le risque d'infections gastro-intestinales dues à des germes tels que salmonella et campylobacter. 


Cas d'usage

L'ésoméprazole est utilisé dans la prise en charge de :
  • éradications de Helicobacter pylori,
  • lésions gastroduodénales dues aux AINS,
  • oesophagites dues à un reflux gastro-oesophagien,
  • reflux gastro-oesophagiens,
  • syndromes de Zollinger-Ellison,
  • ulcères duodénaux et gastriques.


Médicaments contenant la substance active en association (0)