Zofénopril

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Les effets du zofénopril dans l'hypertension et à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde paraissent résulter principalement de l'inhibition dans le plasma du système rénine-angiotensine-aldostérone.

L'inhibition de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (Ki 0,4 nM dans les poumons de lapins pour le sel d'arginine de zofénoprilate) conduit à une diminution de l'angiotensine II dans le plasma, ce qui entraîne une diminution de l'activité vasopressive et une diminution de la sécrétion d'aldostérone. Bien que cette dernière soit faible, de légères augmentations de la concentration sérique de potassium peuvent se produire, en parallèle avec la perte de sodium et de liquide.

L'association du zofénopril à l'hydrochlorthiazide, un diurétique thiazidique, a un effet antihypertenseur additif grâce aux modes d’action complémentaires des 2 substances.


Cas d'usage

Le zofénopril est utilisé dans la prise en charge de :
  • hypertensions artérielles,
  • infarctus du myocarde.

En association à l’hydrochlorothiazide, il est utilisé dans la prise en charge d’hypertensions artérielles.