Héparine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

L’héparine est un anticoagulant d'action immédiate.

Par voie injectable, la fixation de l'héparine sur l'antithrombine (anciennement antithrombine III) augmente considérablement (x 1000) l'activation naturelle de l'inhibiteur vis-à-vis de la thrombine, du facteur Xa et de tous les facteurs activés de la coagulation. Il en résulte une activité anticoagulante puissante qui dépend de la concentration d'héparine, de la concentration de l'antithrombine et de celles des facteurs de la coagulation. Le terme d'héparinémie est utilisé pour la mesure de l'activité de l'héparine qui résulte de ces interactions complexes.

Par voie locale, la présence d'héparine développe un effet anti-inflammatoire et anti-œdémateux. 


Cas d'usage

Par voie injectable, l’héparine est utilisée dans la prise en charge de :
  • accidents thromboemboliques veineux,
  • angors instables,
  • coagulopathies,
  • embolies artérielles extracérébrales,
  • embolies pulmonaires massives,
  • infarctus du myocarde en phase aiguë,
  • préventions de la coagulation,
  • thrombophlébites profondes.

Par voie locale, en association au diclofénac, l’héparine est utilisée dans la prise en charge d’entorses de la cheville.

Par voie locale, en association au mélilot, l’héparine est utilisée dans la prise en charge de :

  • hypodermites inflammatoires de l’insuffisance veineuse,
  • insuffisances veinolymphatiques,
  • manifestations veineuses inflammatoires superficielles.