Substance active héparine

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Héparine : Mécanisme d'action

L’héparine est un anticoagulant d'action immédiate.

Par voie injectable, la fixation de l'héparine sur l'antithrombine (anciennement antithrombine III) augmente considérablement (x 1000) l'activation naturelle de l'inhibiteur vis-à-vis de la thrombine, du facteur Xa et de tous les facteurs activés de la coagulation. Il en résulte une activité anticoagulante puissante qui dépend de la concentration d'héparine, de la concentration de l'antithrombine et de celles des facteurs de la coagulation. Le terme d'héparinémie est utilisé pour la mesure de l'activité de l'héparine qui résulte de ces interactions complexes.

Par voie locale, la présence d'héparine développe un effet anti-inflammatoire et anti-œdémateux. 

Héparine : Cas d'usage

Par voie injectable, l’héparine est utilisée dans la prise en charge de :
  • accidents thromboemboliques veineux,
  • angors instables,
  • coagulopathies,
  • embolies artérielles extracérébrales,
  • embolies pulmonaires massives,
  • infarctus du myocarde en phase aiguë,
  • préventions de la coagulation,
  • thrombophlébites profondes.

Par voie locale, en association au diclofénac, l’héparine est utilisée dans la prise en charge d’entorses de la cheville.

Par voie locale, en association au mélilot, l’héparine est utilisée dans la prise en charge de :

  • hypodermites inflammatoires de l’insuffisance veineuse,
  • insuffisances veinolymphatiques,
  • manifestations veineuses inflammatoires superficielles.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

HEPARINE CALCIQUE 25 000 UI/ml sol inj

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
B SANG ET ORGANES HEMATOPOIETIQUES
B01 ANTITHROMBOTIQUES
B01A ANTITHROMBOTIQUES
B01AB GROUPE DE L'HEPARINE
B01AB01 HEPARINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

HEPARINE CALCIQUE 25 000 UI/ml sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Accident thromboembolique veineux chez le patient alité, traitement prév. de 2e intention (de l')
  • Accident thromboembolique veineux en chirurgie, traitement préventif (de l')
  • Angor instable à la phase aiguë
  • Embolie artérielle extracérébrale
  • Embolie pulmonaire
  • Infarctus du myocarde en phase aiguë
  • Thrombophlébite profonde

Posologie

Unité de prise
ml
  • héparine calcique : 25000 UI
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • Administrer dans la paroi abdominale
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Administrer par voie sous-cutanée stricte
  • Posologie à adapter en fonction des résultats biologiques
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
Patient quel que soit le poids
Angor instable à la phase aiguë - Embolie artérielle extracérébrale - Embolie pulmonaire - Infarctus du myocarde en phase aiguë - Thrombophlébite profonde
Traitement initial
  • Possibilité d'administration concomitante d'héparine en bolus IV
  • 500 UI/kg en 2 à 3 prises par 24 heures
Traitement ultérieur
  • Instituer un traitement de relais par anticoagulant oral dès que possible
  • La dose d'héparine sera ensuite adaptée en fonction des résultats du contrôle biologique.
Accident thromboembolique veineux en chirurgie, traitement préventif (de l')
Traitement initial
  • Débuter le traitement 2 heures avant l'intervention chirurgicale
  • 5 000 UI 1 fois ce jour
Traitement ultérieur
  • Administrer après l'intervention chirurgicale
  • 5 000 UI toutes les 12 heures
  • Ne pas administrer moins de 10 jours.
Accident thromboembolique veineux chez le patient alité, traitement prév. de 2e intention (de l')
Posologie standard
  • 5 000 UI toutes les 12 heures
Accident thromboembolique veineux chez le patient alité, traitement prév. de 2e intention (de l') - Accident thromboembolique veineux en chirurgie, traitement préventif (de l')
Posologie standard
  • Dans le cas de : Etat sévère
  • Posologie à adapter en fonction du temps de céphaline activée
  • 5 000 UI 3 fois par jour

Mises en garde

  • Administrer dans la paroi abdominale
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Administrer par voie sous-cutanée stricte
  • Posologie à adapter en fonction des résultats biologiques
  • Procéder à un interrogatoire du patient avant la mise en route du traitement
  • Recommandations en cas de relais avec d'autres anticoagulants
  • Traitement à arrêter en cas de thrombopénie induite par l'héparine

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec tous les médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance biologique adaptée pendant le traitement
  • Surveillance des plaquettes 2/semaine pdt 21 jours
  • Surveillance des plaquettes avant la mise en route du traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

HEPARINE CALCIQUE 25 000 UI/ml sol inj
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé) + Acide acétylsalicylique (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (inhibition de la fonction plaquettaire et agression de la muqueuse gastroduodénale par l'acide acétylsalicylique).
Conduite à tenirAssociation déconseillée avec : - des doses anti-inflammatoires d'acide acétylsalicylique (>= 1 g par prise et/ou >= 3 g par jour) - des doses antalgiques ou antipyrétiques (>= 500 mg par prise et/ou < 3 g par jour). Utiliser un autre anti-inflammatoire ou un autre antalgique ou antipyrétique. A prendre en compte avec : - des doses antiagrégantes (de 50 mg à 375 mg par jour).
Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé) + Anti-inflammatoires non stéroïdiens
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite.
Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé) + Dextran
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (inhibition de la fonction plaquettaire par le dextran 40).
Conduite à tenir
Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé) + Métamizole
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique (agression de la muqueuse gastroduodénale par les anti-inflammatoires non stéroïdiens).
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, surveillance clinique étroite.
Héparines + Défibrotide
Risques et mécanismesRisque hémorragique accru.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Héparines + Anticoagulants oraux
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenirLes anticoagulants oraux d'action directe ne doivent pas être administrés conjointement à l'héparine. Lors du relais de l'un par l'autre, respecter l'intervalle entre les prises. Lors du relais héparine/antivitamine K (nécessitant plusieurs jours), renforcer la surveillance clinique et biologique.
Héparines + Cobimétinib
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenirSurveillance clinique.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Héparines (doses curatives et/ou sujet âgé) + Thrombolytiques
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines (doses préventives) + Acide acétylsalicylique (voie systémique)
Risques et mécanismesL'utilisation conjointe de médicaments agissant à divers niveaux de l'hémostase majore le risque de saignement. Ainsi, chez le sujet de moins de 65 ans, l'association de l'héparine à doses préventives, ou de substances apparentées, à l'acide acétylsalicylique, quelle que soit la dose, doit être prise en compte en maintenant une surveillance clinique et éventuellement biologique.
Conduite à tenir
Héparines (doses préventives) + Anti-inflammatoires non stéroïdiens
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines (doses préventives) + Métamizole
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines + Antiagrégants plaquettaires
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines + Argatroban
Risques et mécanismesMajoration du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines + Bivalirudine
Risques et mécanismesMajoration du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Héparines + Glucocorticoïdes (sauf hydrocortisone) (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation du risque hémorragique.
Conduite à tenir
Hyperkaliémiants + Hyperkaliémiants
Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hyperkaliémie, potentiellement létale.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Anesthésie péridurale
  • Hémorragie cérébrale
  • Hypersensibilité à l'héparine
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Lésion susceptible de saigner
  • Maladie hémorragique constitutionnelle
  • Rachianesthésie
  • Sujet à risque hémorragique
  • Thrombopénie induite par l'héparine de type II, antécédent (de)
IIIHaut
Niveau de gravité: Contre-indication relative
  • Accident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë
  • Endocardite infectieuse aiguë sauf sur prothèse mécanique
  • Hémorragie cérébrale, antécédent récent (d')
  • Hypertension artérielle non contrôlée

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Anesthésie locorégionale
  • Choriorétinite vasculaire
  • Hyperkaliémie
  • Intervention chirurgicale
  • Période post-opératoire après chirurgie cérébrale
  • Période post-opératoire après chirurgie de la moelle épinière
  • Ponction lombaire
  • Substitution par un traitement par antivitamine K
  • Sujet à risque d'hyperkaliémie
  • Thrombopénie induite par l'héparine, antécédent
  • Traitement prolongé
  • Ulcère digestif, antécédent
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'acidose métabolique
  • Risque de thrombopénie induite par l'héparine
  • Risque d'hyperkaliémie
  • Risque d'hypoaldostéronisme

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Eosinophilie
Gamma GT (augmentation)
Hyperkaliémie
Transaminases (augmentation)
DERMATOLOGIE Alopécie
Calcinose au point d'injection
Eruption cutanée
Erythème cutané
Nécrose cutanée
Prurit
Purpura au point d'injection
Urticaire
DIVERS Fièvre
Frisson
ENDOCRINOLOGIE Hypoaldostéronisme
HÉMATOLOGIE Hémorragie
Thrombopénie
Thrombopénie induite par l'héparine
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Choc anaphylactique
Choc anaphylactoïde
Hypersensibilité
Oedème de Quincke
INSTRUMENTATION Erythème au point d'injection
Hématome au site d'injection
Nécrose au point d'injection
Nodule au site d'injection
NUTRITION, MÉTABOLISME Acidose métabolique
OPHTALMOLOGIE Conjonctivite
ORL, STOMATOLOGIE Rhinite
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE Ostéoporose
SYSTÈME NERVEUX Hématome spinal
SYSTÈME RESPIRATOIRE Asthme
Cyanose
Sensation d'oppression thoracique
Tachypnée
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Priapisme

Voir aussi les substances

Héparine calcique

Détails sur les substances
Chimie
IUPAChéparinate de calcium
Synonymesheparin calcium
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster