À propos de Travoprost
Mise à jour : 19 février 2015
Travoprost : Mécanisme d'action

Le travoprost, analogue de la prostaglandine F2alpha, est un agoniste complet hautement sélectif ayant une haute affinité pour le récepteur FP aux prostaglandines.

Il diminue la pression intraoculaire en augmentant l'écoulement de l'humeur aqueuse par le système trabéculaire et les voies uvéosclérales. Chez l'homme, la diminution de la pression intraoculaire débute environ 2 heures après l'administration et l'effet maximal est atteint au bout de 12 heures. Après une administration unique, une baisse significative de la pression intraoculaire peut être maintenue pour des périodes excédant 24 heures.

L’association du travoprost et du timolol (agent non sélectif bloquant les récepteurs adrénergiques) diminue la pression intraoculaire par des mécanismes d'action complémentaires. L'effet combiné entraîne une diminution supplémentaire de la pression intraoculaire comparée à celle obtenue lors de l'administration de chaque composant seul.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Travoprost 40 µg/ml collyre en solution

Dernière modification : 30/08/2023 - Révision : 30/08/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
S - ORGANES SENSORIELS
S01 - MEDICAMENTS OPHTALMOLOGIQUES
S01E - ANTIGLAUCOMATEUX ET MYOTIQUES
S01EE - ANALOGUES DES PROSTAGLANDINES
S01EE04 - TRAVOPROST
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

TRAVOPROST 40 µg/ml collyre sol

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Glaucome chronique
  • Hypertonie oculaire

Posologie

Unité de prise
gte
  • travoprost : 40 µg/1 ml
Modalités d'administration
  • Voie ophtalmique
  • Administrer dans le cul-de-sac conjonctival de l'oeil à traiter
  • Administrer de préférence le soir
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose oubliée puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • Information du patient : se laver les mains avant instillation
  • Information du patient : éviter le contact de l'embout avec l'oeil et les paupières
Posologie
Patient à partir de 2 mois
  • Patient quel que soit le poids
  • Glaucome chronique - Hypertonie oculaire
  • Posologie standard
  • 1 gte 1 fois par jour
Posologies maximales
  • Posologie maximale: 1 gte par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer dans le cul-de-sac conjonctival de l'oeil à traiter
  • Administrer de préférence le soir
  • En cas d'oubli : ne pas prendre la dose oubliée puis reprendre le trt comme initialement prévu
  • Ne pas mettre en contact avec la peau

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

TRAVOPROST 40 µg/ml collyre sol
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux prostaglandines

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Aphakie
  • Enfant entre 2 mois et 3 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Glaucome à angle étroit
  • Glaucome à angle fermé
  • Glaucome congénital
  • Glaucome néovasculaire
  • Glaucome pigmentaire
  • Glaucome pseudo-exfoliatif
  • Grossesse
  • Inflammation oculaire
  • Maladie de la thyroïde
  • Nourrisson de moins de 2 mois
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Patient à risque d'oedème maculaire
  • Pseudophakie
  • Sujet à risque d'iritis ou d'uvéite
  • Sujet porteur de lentilles de contact
  • Traitement concomitant par un collyre
  • Traitement par antiglaucomateux en cours

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'approfondissement du sillon palpébral
  • Risque d'augmentation de la pigmentation de l'iris
  • Risque d'oedème maculaire
  • Risque de coloration de la peau périorbitaire
  • Risque de modification des cils

Mesures à associer au traitement

  • Suivre les recommandations d'administration afin de réduire le risque de passage systémique

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : éviter le contact de l'embout avec l'oeil et les paupières
  • Information du patient : retirer les lentilles de contact avant administration
  • Information du patient : risque de modification permanente de la couleur de l'oeil

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • PSA (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Texture anormale des cheveux ou des poils (Peu fréquent)
  • Coloration de la peau (Peu fréquent)
  • Hyperpigmentation cutanée (Peu fréquent)
  • Hypermélanose périoculaire (Peu fréquent)
  • Hypertrichose (Peu fréquent)
  • Altération de la couleur cutanée (Peu fréquent)
  • Dermatite de contact (Rare)
  • Couleur des poils (modification) (Rare)
  • Erythème cutané (Rare)
  • Dermatite allergique (Rare)
  • Eruption cutanée (Rare)
  • Couleur des cheveux (modification) (Rare)
  • Pousse anormale des cheveux ou des poils
  • Prurit
  • DIVERS
  • Asthénie (Rare)
  • Douleur thoracique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Allergie saisonnière (Peu fréquent)
  • Hypersensibilité (Peu fréquent)
  • INFECTIOLOGIE D'ORIGINE VIRALE
  • Herpès oculaire (Rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Vision floue (Peu fréquent)
  • Uvéite (Peu fréquent)
  • Ectropion palpébral (Peu fréquent)
  • Coloration de l'iris (Fréquent)
  • Hyposécrétion lacrymale (Fréquent)
  • Kératite ponctuée (Peu fréquent)
  • Cataracte (Peu fréquent)
  • Inflammation de la chambre antérieure de l'oeil (Peu fréquent)
  • Croissance des cils (Peu fréquent)
  • Iritis (Peu fréquent)
  • Acuité visuelle (diminution) (Peu fréquent)
  • Prurit palpébral (Peu fréquent)
  • Prurit oculaire (Fréquent)
  • Photophobie (Peu fréquent)
  • Hypersécrétion lacrymale (Peu fréquent)
  • Douleur oculaire (Fréquent)
  • Hyperhémie oculaire (Très fréquent)
  • Irritation oculaire (Fréquent)
  • Décoloration des cils (Peu fréquent)
  • Kératite (Peu fréquent)
  • Bord de la paupière croûteux (Peu fréquent)
  • Coloration des cils (Peu fréquent)
  • Blépharite (Peu fréquent)
  • Gêne oculaire (Fréquent)
  • Oedème périorbitaire (Peu fréquent)
  • Sécrétions oculaires anormales (Peu fréquent)
  • Erythème de la paupière (Peu fréquent)
  • Erosion cornéenne (Peu fréquent)
  • Conjonctivite (Peu fréquent)
  • Hypoesthésie oculaire (Rare)
  • Photopsie (Rare)
  • Hyperpigmentation des cils (Rare)
  • Epaississement des cils (Rare)
  • Kératite herpétique (Rare)
  • Pigmentation de la chambre antérieure de l'oeil (Rare)
  • Eczéma palpébral (Rare)
  • Mydriase (Rare)
  • Asthénopie (Rare)
  • Chalazion (Rare)
  • Halo visuel (Rare)
  • Inflammation oculaire (Rare)
  • Follicule conjonctival (Rare)
  • Iridocyclite (Rare)
  • Chémosis (Rare)
  • Halo coloré (Rare)
  • Champ visuel (modification) (Rare)
  • Madarose (Rare)
  • Défaut du champ visuel (Rare)
  • Trichiasis (Rare)
  • Oedème maculaire
  • Sillon palpébral approfondi
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Congestion nasale (Peu fréquent)
  • Irritation de la gorge (Peu fréquent)
  • Hyposécrétion nasale (Rare)
  • Sensation de vertige (Rare)
  • Dysgueusie (Rare)
  • Douleur oropharyngée (Rare)
  • Hyposialie (Rare)
  • Rhinite allergique (Rare)
  • Dysphonie (Rare)
  • Sécheresse buccale (Rare)
  • Acouphène
  • Vertige
  • Epistaxis
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie
  • Dépression
  • Anxiété
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Palpitation (Peu fréquent)
  • Pression artérielle systolique augmentée (Rare)
  • Hypotension artérielle (Rare)
  • Fréquence cardiaque irrégulière (Rare)
  • Pression artérielle diastolique diminuée (Rare)
  • Bradycardie (Rare)
  • Hypertension artérielle (Rare)
  • Tachycardie
  • Arythmie
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Ulcère gastroduodénal (réactivation) (Rare)
  • Constipation (Rare)
  • Trouble digestif (Rare)
  • Vomissement
  • Nausée
  • Douleur abdominale
  • Diarrhée
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur musculo-squelettique (Rare)
  • Douleur articulaire (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Peu fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Toux (Peu fréquent)
  • Dyspnée (Rare)
  • Asthme (Rare)
  • Trouble respiratoire (Rare)
  • Asthme (aggravation)
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Dysurie
  • Incontinence urinaire
  • Voir aussi les substances

    Travoprost

    Chimie
    IUPAC(5Z)-7-[(1R,2R,3R,5S)-3,5-dihydroxy-2-[(1E)-(3R)-3-hydroxy-4-[3-(trifluorométhyl)phénoxy]but-1-ényl]cyclopentyl]hept-5-énoate de 1-méthyléthyle
    Synonymestravoprost
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster