À propos de Suxaméthonium
Mise à jour : 16 janvier 2013
Suxaméthonium : Mécanisme d'action

Le chlorure de suxaméthonium est un ammonium quaternaire composé de deux molécules d'acétylcholine réunies. Les effets neuromusculaires sont pratiquement identiques à ceux de l'acétylcholine, mais le chlorure de suxaméthonium a un effet plus prolongé. Le chlorure de suxaméthonium réagit avec les récepteurs nicotiniques, ouvre les canaux et dépolarise les plaques motrices et les structures membranaires voisines, ce qui produit une contraction générale et anarchique des unités musculaires (bloc de phase I). Les inhibiteurs de cholinestérase (physostigmine et néostigmine) augmentent les blocages de phase I.

Le chlorure de suxaméthonium n'étant pas dégradé par les acétylcholinestérases, la dépolarisation se prolonge et les membranes deviennent non réceptives aux nouvelles impulsions. On obtient ainsi une paralysie musculaire atone. C'est en cela que le mode d'action diffère des autres curares, qui au contraire inhibent la dépolarisation.

L'effet du chlorure de suxaméthonium est généralement de courte durée. Sous un apport prolongé de chlorure de suxaméthonium, la dépolarisation initiale des plaques motrices décroît, et il se produit une repolarisation des membranes, ce qui ressemble à un blocage compétitif. L'acétylcholine ne peut donc pas dépolariser les membranes tant que le chlorure de suxaméthonium reste présent (bloc de phase II).

L'administration de chlorure de suxaméthonium donne fréquemment, après 20 à 30 secondes, une augmentation passagère de la pression intra-oculaire, reposant en partie sur la contraction de la musculature entourant l'œil. Cet accroissement de la pression oculaire est toutefois moins important que celui qui se produit par la simple intubation trachéale.

Le métabolite succinylmonocholine exerce un léger effet de relaxation musculaire de nature compétitive. 

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Suxaméthonium chlorure 50 mg/ml solution injectable

Dernière modification : 15/04/2021 - Révision : NA

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
M - MUSCLE ET SQUELETTE
M03 - MYORELAXANTS
M03A - MYORELAXANTS A ACTION PERIPHERIQUE
M03AB - DERIVES DE LA CHOLINE
M03AB01 - SUXAMETHONIUM
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

II Précaution

vigilance picto

Attention, danger : ne pas conduire

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

SUXAMETHONIUM CHLORURE 50 mg/ml sol inj

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Adjuvant de l'anesthésie générale
  • Curarisation

Posologie

Incompatibilités physico-chimiques

  • Incompatibilité avec certains médicaments
  • Incompatibilité avec certains produits chimiques ou biologiques

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

SUXAMETHONIUM CHLORURE 50 mg/ml sol inj
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Déficit de l'activité des cholinestérases plasmatiques
  • Hyperkaliémie
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux ammoniums quaternaires
  • Hypersensibilité aux curares
  • Hyperthermie maligne, antécédent (d')
  • Hyperthermie maligne, antécédent familial (d')
  • Maladie de Steinert
  • Myopathie
  • Sujet à risque d'hyperkaliémie
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative
  • Arythmie
  • Insuffisance cardiaque
  • Plaie ouverte du globe oculaire
  • Terrain allergique

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Anémie sévère
  • Chirurgie programmée de courte durée
  • Electrochoc
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Grand brûlé
  • Grossesse
  • Hépatopathie sévère
  • Malnutrition

Interactions médicamenteuses

II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Curares + Aminosides

Curares + Colistine (voie parentérale ou péritonéale)

Curares + Lincosanides (voies parentérale et péritonéale)

Risques et mécanismesPotentialisation des curares lorsque l'antibiotique est administré par voies parentérale et/ou péritonéale, avant, pendant ou après l'agent curarisant.
Conduite à tenirSurveiller le degré de curarisation en fin d'anesthésie.

Curares + Polymyxine B (voies parentérale et péritonéale)

Risques et mécanismesPotentialisation des curares lorque l'antibiotique est administré par voie parentérale et/ou péritonéale avant, pendant ou après l'agent curarisant.
Conduite à tenirSurveiller le degré de curarisation en fin d'anesthésie.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Suxaméthonium + Anticholinestérasiques

Risques et mécanismesRisque d'allongement du bloc moteur, majoré en cas de déficit partiel en pseudocholinestérase.
Conduite à tenir

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'arythmie
  • Risque d'augmentation des sécrétions
  • Risque d'éruption cutanée
  • Risque d'hyperkaliémie
  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'hyperthermie maligne
  • Risque d'hypotension artérielle
  • Risque d'oedème de Quincke
  • Risque de bradycardie
  • Risque de bronchospasme
  • Risque de choc anaphylactique
  • Risque de fasciculation
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de spasme du masséter
  • Risque de tachycardie

Surveillances du patient

  • Surveillance médicale avec disponibilité de matériel de réanimation pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Traitement à administrer en service spécialisé

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : surveiller l'apparition de signe d'hyperthermie maligne lors de l'anesthésie

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyperkaliémie (Fréquent)
  • DERMATOLOGIE
  • Erythème généralisé
  • DIVERS
  • Effets systémiques (Fréquent)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction anaphylactique (Rare)
  • Réaction anaphylactoïde
  • Choc anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • Oedème de Quincke
  • INSTRUMENTATION
  • Prurit au point d'injection (Fréquent)
  • Erythème au point d'injection
  • OPHTALMOLOGIE
  • Hypertension intra-oculaire (Fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Spasme du masséter (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Fréquent)
  • Arythmie (Fréquent)
  • Tachycardie (Fréquent)
  • Arythmie ventriculaire (Fréquent)
  • Hypotension artérielle (Fréquent)
  • Atteinte cardiovasculaire
  • Arrêt cardiaque
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Pression intragastrique (augmentation) (Fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • Courbature (Fréquent)
  • Rhabdomyolyse
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Hypertension intracrânienne (Fréquent)
  • Hyperthermie maligne (Rare)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Bronchospasme (Rare)
  • Apnée
  • Voir aussi les substances

    Suxaméthonium chlorure

    Chimie
    IUPACdiméthochlorure de succinate de 2-diméthylaminoéthyl
    Synonymessuccinylcholine chloride, suxamethonium chloride
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster