À propos de Somatropine
Mise à jour : 16 janvier 2013
Somatropine : Mécanisme d'action

La somatropine est une hormone métabolique puissante jouant un rôle important dans le métabolisme des lipides, des glucides et des protéines. Elle stimule la croissance linéaire et augmente la vitesse de croissance chez les enfants présentant un déficit en hormone de croissance.

Chez les adultes, comme chez les enfants, la somatropine maintient la composition corporelle normale en augmentant la rétention azotée, en stimulant la croissance du muscle squelettique, et en mobilisant les graisses corporelles. Le tissu adipeux viscéral est très sensible à la somatropine. La somatropine augmente la lipolyse et diminue l'entrée des triglycérides dans les réserves lipidiques de l'organisme. La somatropine augmente les concentrations sériques de IGF-1 (Insulin-like Growth Factor 1) et IGFBP-3 (Insulin-like Growth Factor Binding Protein 3).

Dans le métabolisme lipidique : la somatropine est un inducteur des récepteurs hépatiques du LDL (Low-Density Lipoprotein) cholestérol, et modifie le profil des lipides et des lipoprotéines sériques. En général l'administration de somatropine chez les patients ayant un déficit en hormone de croissance entraîne une diminution des LDL et des apolipoprotéines B sériques. Une diminution du cholestérol total sérique peut aussi être observée.

Dans le métabolisme glucidique : la somatropine augmente le taux d'insuline mais la glycémie à jeun est généralement inchangée. Les enfants ayant un hypopituitarisme ont parfois des épisodes d'hypoglycémie lorsqu'ils sont à jeun qui peuvent être corrigés par l'administration de somatropine.

Dans le métabolisme hydroélectrolytique : le déficit en hormone de croissance s'accompagne d'une diminution des volumes plasmatique et extracellulaire, qui augmentent rapidement avec un traitement par la somatropine. La somatropine entraîne une rétention sodée, potassique et du phosphore.

Dans le métabolisme osseux : la somatropine stimule le renouvellement osseux. Le contenu minéral osseux et la densité osseuse au niveau des sites de charge corporelle augmentent après une administration à long terme de somatropine à des patients ayant un déficit en hormone de croissance et ayant une ostéopénie.

En ce qui concerne la capacité physique : la force musculaire et la capacité à l'exercice physique sont améliorées après un traitement à long terme avec la somatropine. La somatropine augmente aussi le débit cardiaque, mais le mécanisme n'a pas encore été élucidé. Une diminution de la résistance périphérique vasculaire peut contribuer à cet effet.     

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

SOMAPACITAN 10 mg/1,5 ml sol inj stylo prérempli

Dernière modification : 01/12/2023 - Révision : 28/11/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
H - HORMONES SYSTEMIQUES, HORMONES SEXUELLES EXCLUES
H01 - HORMONES HYPOPHYSAIRES, HYPOTHALAMIQUES ET ANALOGUES
H01A - HORMONES DE L'ANTE HYPOPHYSE ET ANALOGUES
H01AC - SOMATROPINE ET AGONISTES DE LA SOMATROPINE
H01AC07 - SOMAPACITAN
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

SOMAPACITAN 10 mg/1,5 ml sol inj stylo prérempli

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Déficit sévère en hormone somatotrope chez l'adulte
  • Retard de croissance dû à un déficit en hormone somatotrope

Posologie

Unité de prise
stylo prérempli
  • somapacitan : 10 mg/1.5 ml
Modalités d'administration
  • Voie sous-cutanée
  • Administrer dans la fesse, dans l'abdomen, dans la cuisse ou dans la région deltoïde
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Administrer le même jour, chaque semaine
  • Posologie à adapter à l'état du patient
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient de 3 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Retard de croissance dû à un déficit en hormone somatotrope
Dose initiale
  • 0,16 mg/kg 1 fois par semaine
Traitement d'entretien
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Traitement à réévaluer tous les 6 à 12 mois
  • 0,16 mg/kg 1 fois par semaine
  • Posologie maximale: 0,16 mg/kg par semaine
Patient de 18 an(s) à 60 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Déficit sévère en hormone somatotrope chez l'adulte
Dose initiale
Dans le cas de : Patient non traité au préalable
  • 1,5 mg 1 fois par semaine
Dans le cas de : Patient traité au préalable
  • 2 mg 1 fois par semaine
Traitement d'entretien
  • Traitement à réévaluer tous les 6 à 12 mois
  • 1,5 à 8 mg 1 fois par semaine
Patient de sexe féminin
Déficit sévère en hormone somatotrope chez l'adulte
Dose initiale
Dans le cas de : Association à un traitement hormonal
  • 2 à 4 mg 1 fois par semaine
Traitement d'entretien
Dans le cas de : Association à un traitement hormonal
  • Traitement à réévaluer tous les 6 à 12 mois
  • 2 à 8 mg 1 fois par semaine
Patient à partir de 60 an(s)
Patient quel que soit le poids
Patient de sexe masculin ou féminin
Déficit sévère en hormone somatotrope chez l'adulte
Dose initiale
Dans le cas de : Patient non traité au préalable
  • 1 mg 1 fois par semaine
Dans le cas de : Patient traité au préalable
  • 1,5 mg 1 fois par semaine
Traitement d'entretien
  • Traitement à réévaluer tous les 6 à 12 mois
  • 1 à 8 mg 1 fois par semaine

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer dans la fesse, dans l'abdomen, dans la cuisse ou dans la région deltoïde
  • Administrer en variant le site d'injection
  • Administrer le même jour, chaque semaine
  • Administrer par voie sous-cutanée
  • En cas d'oubli : si oubli
  • Posologie à adapter pendant le traitement
  • Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 3 ans
  • Traitement à réévaluer tous les 6 à 12 mois

Incompatibilités physico-chimiques

  • Incompatibilité avec tous les médicaments

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

SOMAPACITAN 10 mg/1,5 ml sol inj stylo prérempli
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Cancer
  • Complication d'une insuffisance respiratoire aiguë
  • Complication d'une intervention chirurgicale abdominale
  • Complication d'une intervention chirurgicale à coeur ouvert
  • Complication d'un polytraumatisme accidentel
  • Epiphyses soudées
  • Etat critique aigu
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux protéines dérivées d'E. coli
  • Tumeur bénigne évolutive
  • Tumeur cérébrale non stabilisée ou encore traitée
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Antécédent de cancer
  • Cancer infantile, antécédent (de)
  • Diabète
  • Diabète, antécédent familial
  • Enfant de moins de 3 ans
  • Exposition aux radiations
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Homme
  • Hypertension intracrânienne, antécédent (d')
  • Hypothyroïdie
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance surrénale
  • Intolérance au glucose
  • Patient à risque de diabète
  • Sujet de plus de 60 ans
  • Sujet prépubertaire
  • Traitement hormonal substitutif
  • Traitement par corticoïde en cours
  • Traitement prolongé
  • Tumeur cérébrale en rémission
  • Tumeur intracrânienne

Interactions médicamenteuses

Se référer au paragraphe Interactions médicamenteuses de la documentation officielle du produit

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIIII

III Contre-indication relative II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Risques liés au traitement

  • Risque d'hypertension intracrânienne bénigne
  • Risque d'insuffisance surrénalienne secondaire
  • Risque d'intolérance au glucose
  • Risque de diminution de la cortisolémie
  • Risque de formation d'anticorps
  • Risque de pancréatite
  • Risque de résistance à l'insuline
  • Risque de révélation d'une hypothyroïdie

Surveillances du patient

  • Surveillance de la fonction thyroïdienne pendant le traitement
  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Traçabilité recommandée

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition d'une tumeur

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Hyperglycémie (Fréquent)
  • DERMATOLOGIE
  • Lipohypertrophie (Peu fréquent)
  • Urticaire (Fréquent)
  • Prurit (Peu fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • DIVERS
  • Douleur des extrémités (Fréquent)
  • Fatigue (Fréquent)
  • Oedème périphérique (Fréquent)
  • Asthénie (Fréquent)
  • ENDOCRINOLOGIE
  • Hypothyroïdie (Fréquent)
  • Insuffisance surrénale (Fréquent)
  • INSTRUMENTATION
  • Réaction au point d'injection (Fréquent)
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Inflation hydrique
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Syndrome du canal carpien (Peu fréquent)
  • Raideur musculo-squelettique (Fréquent)
  • Raideur articulaire (Peu fréquent)
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Douleur musculaire (Fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Très fréquent)
  • Paresthésie (Fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Somapacitan

    Chimie
    IUPAC[101-{S-[(8S,22S,27S)-8,22,27-tricarboxy-2,10,19,24,29,38,42,42,44- nonaoxo-59-(1H-tétrazol-5-yl)-12,15,31,34-tétraoxa-42?6 -thia3,9,18,23,28,37,43-heptaazanonapentacontan-1-yl]-L-cystéine}]somatropine humaine
    Actualités liées19
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster