À propos de Sévoflurane
Mise à jour : 16 janvier 2013
Sévoflurane : Mécanisme d'action

Le sévoflurane est un anesthésique à base d'éther méthylisopropylique halogéné agissant par inhalation qui produit une phase d'induction et de récupération rapide.

Le sévoflurane produit une perte de conscience, une abolition réversible de la douleur et de l'activité motrice, une diminution des réflexes autonomes, une dépression respiratoire et cardiovasculaire. Ces effets dépendent de la concentration administrée.

Le sévoflurane possède un faible coefficient de partage sang/gaz (0,65) conduisant à une récupération post-anesthésique rapide.

Le sévoflurane peut conduire à une baisse de la pression artérielle en fonction de la concentration utilisée. Il sensibilise le myocarde aux effets arythmogènes de l'épinéphrine exogène. Cette sensibilisation est comparable à celle produite par l'isoflurane

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Sévoflurane 100 % (1 ml/ml) liquide pour inhalation par vapeur

Dernière modification : 26/07/2023 - Révision : 25/07/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N01 - ANESTHESIQUES
N01A - ANESTHESIQUES GENERAUX
N01AB - HYDROCARBURES HALOGENES
N01AB08 - SEVOFLURANE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Attention, danger : ne pas conduire

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

SEVOFLURANE 100 % liq p inhal p vapeur

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Anesthésie générale

Posologie

Incompatibilités physico-chimiques

  • Incompatibilité avec certains nécessaires d'administration
  • Incompatibilité avec certains produits chimiques ou biologiques

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

SEVOFLURANE 100 % liq p inhal p vapeur
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Eosinophilie après administration d'un anesthésique halogéné, antécédent (d')
  • Fièvre inexpliquée après administration d'un anesthésique halogéné, antécédent (de)
  • Hépatopathie après administration d'un anesthésique halogéné, antécédent (d')
  • Hypersensibilité aux agents anesthésiques halogénés
  • Hyperthermie maligne, antécédent (d')
  • Hyperthermie maligne, antécédent familial (d')
  • Ictère après administration d'un anesthésique halogéné, antécédent (d')
  • Patient chez qui l'anesthésie générale est contre-indiquée

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Altération de l'état général
  • Anesthésie obstétricale
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Etat hémodynamique instable
  • Grossesse
  • Hépatopathie
  • Hypotension artérielle
  • Hypovolémie
  • Insuffisance coronarienne
  • Insuffisance rénale
  • Intervention neurochirurgicale
  • Maladie de Pompe
  • Mitochondriopathie
  • Myasthénie sévère
  • Myopathie
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Sujet à risque d'hépatopathie
  • Sujet à risque d'hypertension intracrânienne
  • Sujet à risque d'hyperthermie maligne
  • Sujet à risque de crise convulsive
  • Syndrome de Down
  • Traitement répété
  • Trouble neuromusculaire

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Anesthésiques volatils halogénés + Epinéphrine (voie systémique)

Anesthésiques volatils halogénés + Isoprénaline

Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Anesthésiques volatils halogénés + Adrénaline (voie bucco-dentaire et sous-cutanée)

Risques et mécanismesTroubles du rythme ventriculaire graves par augmentation de l'excitabilité cardiaque.
Conduite à tenirLimiter l'apport, par exemple : moins de 0,1 mg d'adrénaline en 10 minutes ou 0,3 mg en 1 heure chez l'adulte.

Anesthésiques volatils halogénés + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)

Risques et mécanismesRéduction des réactions cardiovasculaires de compensation par les bêta-bloquants. L'inhibition bêta-adrénergique peut être levée durant l'intervention par les bêta-mimétiques.
Conduite à tenirEn règle générale, ne pas arrêter le traitement bêta-bloquant et, de toute façon, éviter l'arrêt brutal. Informer l'anesthésiste de ce traitement.

Anesthésiques volatils halogénés + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Risques et mécanismesRéduction des réactions cardiovasculaires de compensation par les bêta-bloquants. L'inhibition bêta-adrénergique peut être levée durant l'intervention par les bêta-stimulants.
Conduite à tenirEn règle générale, ne pas arrêter le traitement bêta-bloquant et, de toute façon, éviter l'arrêt brutal. Informer l'anesthésiste de ce traitement.

Anesthésiques volatils halogénés + Isoniazide (voie systémique)

Risques et mécanismesPotentialisation de l'effet hépatotoxique de l'isonazide, avec formation accrue de métabolites toxiques de l'isoniazide.
Conduite à tenirEn cas d'intervention programmée, arrêter, par prudence, le traitement par l'isoniazide une semaine avant l'intervention et ne le reprendre que 15 jours après.

Anesthésiques volatils halogénés + Sympathomimétiques indirects

Risques et mécanismesPoussée hypertensive peropératoire.
Conduite à tenirEn cas d'intervention programmée, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant l'intervention.

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'arythmie
  • Risque d'hépatotoxicité
  • Risque d'hyperkaliémie
  • Risque d'hyperthermie maligne
  • Risque d'hypotension artérielle
  • Risque de convulsions
  • Risque de dépression respiratoire
  • Risque de dystonie
  • Risque de néphropathie
  • Risque de torsades de pointes
  • Risque de toux
  • Risque de trouble de l'humeur

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'électrocardiogramme pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction rénale après le traitement
  • Surveillance de la pression artérielle pendant le traitement
  • Surveillance de la saturation en oxygène pendant le traitement
  • Surveillance médicale avec disponibilité de matériel de réanimation pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pdt le traitement puis pdt 48 heures après l'arrêt du traitement
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Tenir compte de la durée d'action du traitement
  • Traitement à administrer en service spécialisé

Information des professionnels de santé et des patients

  • S'assurer que le patient a complètement repris conscience en quittant la salle de réveil

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Bilan hépatique (anomalie) (Fréquent)
  • Numération des globules blancs anormale (Fréquent)
  • Fluor sérique (augmentation) (Fréquent)
  • Créatininémie (augmentation) (Peu fréquent)
  • Glycémie (fluctuation) (Fréquent)
  • Hyperkaliémie
  • CPK (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée
  • Prurit
  • Erythème cutané
  • Dermatite de contact
  • Urticaire
  • DIVERS
  • Frisson (Fréquent)
  • Fièvre (Fréquent)
  • Hypothermie (Fréquent)
  • Gêne thoracique
  • Oedème de la face
  • Oedème
  • HÉPATOLOGIE
  • Insuffisance hépatique
  • Nécrose hépatique
  • Ictère
  • Hépatite
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Réaction anaphylactoïde
  • Réaction anaphylactique
  • Hypersensibilité
  • OPHTALMOLOGIE
  • Oedème palpébral
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sialorrhée (Fréquent)
  • Sensation de vertige (Fréquent)
  • Laryngospasme (Fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Agitation (Très fréquent)
  • Confusion mentale (Peu fréquent)
  • Délire
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bradycardie (Très fréquent)
  • Tachycardie (Fréquent)
  • Bloc auriculoventriculaire complet (Peu fréquent)
  • Arythmie (Peu fréquent)
  • Hypertension artérielle (Fréquent)
  • Extrasystole (Peu fréquent)
  • Fibrillation auriculaire (Peu fréquent)
  • Hypotension artérielle (Très fréquent)
  • Allongement de l'espace QT
  • Tachycardie ventriculaire
  • Extrasystole supraventriculaire
  • Torsades de pointes
  • Arythmie ventriculaire
  • Extrasystole ventriculaire
  • Dépression cardiorespiratoire
  • Fibrillation ventriculaire
  • Extrasystole bigéminée
  • Arrêt cardiaque
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • Pancréatite
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Rigidité musculaire
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Somnolence (Fréquent)
  • Convulsions
  • Dystonie
  • Hypertension intracrânienne
  • Hyperthermie maligne
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Obstruction des voies aériennes (Fréquent)
  • Hypoxie (Peu fréquent)
  • Dépression respiratoire (Fréquent)
  • Asthme (Peu fréquent)
  • Toux (Fréquent)
  • Apnée (Peu fréquent)
  • Apnée volontaire
  • Dyspnée
  • Bronchospasme
  • Sifflement respiratoire
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Néphropathie tubulo-interstitielle
  • Voir aussi les substances

    Sévoflurane

    Chimie
    IUPACéther fluorométhylique du 2,2,2-trifluoro-1-(trifluorométhyl)éthyle
    Synonymessevoflurane
    VIDAL Recos1
    Actualités liées1
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster