Substance active nifédipine

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Nifédipine : Mécanisme d'action

La nifédipine est un antagoniste du calcium appartenant à la famille des dihydropyridines. La nifédipine inhibe sélectivement, et à très faibles concentrations, l'entrée des ions calcium au niveau des canaux voltage-dépendants de type L. Cette action s'exerce essentiellement sur le muscle lisse vasculaire et à moindre degré au niveau du muscle cardiaque.

La nifédipine diminue le tonus vasculaire artériel par ce mécanisme et entraîne une vasodilatation périphérique et coronaire. Dans des conditions normales de perfusion coronaire, la diminution de la postcharge engendrée par la nifédipine concourt à une diminution du travail cardiaque et de la consommation en oxygène du myocarde, normal ou ischémique.

La nifédipine, en dilatant les artères coronaires de l'endocarde et de l'épicarde, assure une augmentation des apports en oxygène au coeur. L'augmentation du débit coronaire est particulièrement nette au niveau du myocarde non ischémique et a été également démontrée au sein du myocarde ischémique, à condition toutefois que la pression de perfusion coronaire ne s'abaisse pas de façon excessive ; dans ce cas, un phénomène de vol coronaire peut se produire, entraînant une exacerbation paradoxale des crises angineuses. Ces exacerbations sont la conséquence de l'hypotension excessive (diminution du flux coronaire) et de la tachycardie réflexe (augmentation du travail cardiaque et de la consommation d'oxygène).

En inhibant l'entrée du calcium dans le myocyte cardiaque, la nifédipine, comme les autres inhibiteurs calciques, est inotrope négatif. Cet effet est normalement neutralisé par la stimulation réflexe des systèmes sympathique et rénine-angiotensine, consécutive à la désactivation des baroréflexes.

En cas d'hypotension artérielle excessive, une augmentation de la fréquence cardiaque et des arythmies ventriculaires peuvent être observées.

Grâce à leurs mécanismes d'action pharmacologique complémentaires, l'association de la nifédipine aux bêtabloquants conduit à une synergie d'effet.

Chez l'animal, selon le modèle utilisé, la nifédipine freine l'accumulation du cholestérol dans les parois de l'aorte et des artères de conduction ; elle diminue la migration et la prolifération des cellules musculaires lisses.

En traitement prolongé, il n'a pas été observé de prise de poids. Cet élément est en faveur d'une absence de rétention hydrosodée.

La nifédipine n'altère pas les métabolismes lipidique et glucidique.

Nifédipine : Cas d'usage

La nifédipine est utilisée dans la prise en charge de :
  • angors,
  • angors de Prinzmetal;
  • hypertensions artérielles,
  • syndromes de Raynaud.
En association à l’aténolol, elle est utilisée dans la prise en charge d’hypertensions artérielles.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Nifédipine 30 mg comprimé à libération prolongée

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
C SYSTEME CARDIOVASCULAIRE
C08 INHIBITEURS CALCIQUES
C08C INHIBITEURS CALCIQUES SELECTIFS A EFFETS VASCULAIRES PREDOMINANTS
C08CA DERIVES DE LA DIHYDROPYRIDINE
C08CA05 NIFEDIPINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

NIFEDIPINE 30 mg cp LP

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Angor, traitement préventif associé (de l')
  • Hypertension artérielle

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • nifédipine : 30 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer de préférence le matin
  • Administrer entier
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Hypertension artérielle
Traitement initial
  • 30 mg 1 fois par jour
Traitement ultérieur
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse tensionnelle
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 30 à 60 mg 1 fois par jour
Angor, traitement préventif associé (de l')
Traitement initial
  • 30 mg 1 fois par jour
Traitement ultérieur
  • Traitement à arrêter progressivement
  • 30 à 60 mg 1 fois par jour

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer avec une quantité suffisante d'eau
  • Administrer chaque jour à la même heure
  • Administrer de préférence le matin
  • Administrer indépendamment de la prise des repas

Mises en garde

  • Administrer entier
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traitement à arrêter progressivement

Informations relatives à la sécurité du patient

NIFEDIPINE 30 mg cp LP
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Nifédipine + Diltiazem (voie systémique)
Risques et mécanismesAugmentation importantes des concentrations de nifédipine par diminution de son métabolisme hépatique par le diltiazem, avec risque d'hypotension sévère.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Dihydropyridines + Dantrolène (perfusion)
Risques et mécanismesChez l'animal des cas de fibrillations ventriculaires mortelles sont constamment observés lors de l'administration de vérapamil et de dantrolène IV. L'association d'un antagoniste du calcium et de dantrolène est donc potentiellement dangereuse. Cependant, quelques patients ont reçu l'association nifédipine et dantrolène sans inconvénient.
Conduite à tenir
Nifédipine + Ciclosporine (voie systémique)
Risques et mécanismesAddition d'effets indésirables à type de gingivopathies.
Conduite à tenirUtiliser une autre dihydropyridine.
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Antagonistes des canaux calciques + Idélalisib
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables de l'antagoniste des canaux calciques, à type d'hypotension orthostatique, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation de la posologie de l'antagoniste calcique pendant le traitement par l'idélalisib et après son arrêt.
Médicaments abaissant la pression artérielle + Tizanidine
Risques et mécanismesMajoration du risque d'hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
Nifédipine + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'antagoniste du calcium par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antagoniste du calcium pendant le traitement par l'anticonvulsivant et après son arrêt.
Nifédipine + Cimétidine
Risques et mécanismesAvec la cimétidine utilisée à des doses supérieures ou égales à 800 mg/j : augmentation de l'effet hypotenseur de la nifédipine par inhibition de son métabolisme hépatique par la cimétidine.
Conduite à tenirSurveillance clinique accrue : adapter la posologie de la nifédipine pendant le traitement par la cimétidine et après son arrêt.
Nifédipine + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables de l'antagoniste des canaux calciques, le plus souvent à type d'hypotension et d'oedèmes, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation posologique pendant le traitement par l'inhibiteur enzymatique et après son arrêt.
Nifédipine + Rifampicine
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de l'antagoniste du calcium par augmentation de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'antagoniste du calcium pendant le traitement par la rifampicine et après son arrêt.
Nifédipine + Ritonavir
Risques et mécanismesMajoration des effets indésirables de l'antagoniste des canaux calciques, le plus souvent à type d'hypotension et d'oedèmes, notamment chez le sujet âgé.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation posologique pendant le traitement par l'inhibiteur enzymatique et après son arrêt.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine)
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Antihypertenseurs alpha-bloquants (sauf doxazosine)
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque majoré d'hypotension orthostatique.
Conduite à tenir
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Doxazosine
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir
Dihydropyridines + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)
Risques et mécanismesHypotension, défaillance cardiaque chez les patients en insuffisance cardiaque latente ou non contrôlée (addition des effets inotropes négatifs). Le bêta-bloquant peut par ailleurs minimiser la réaction sympathique réflexe mise en jeu en cas de répercussion hémodynamique excessive.
Conduite à tenir
Dihydropyridines + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque
Risques et mécanismesHypotension, défaillance cardiaque chez les malades en insuffisance cardiaque latente ou non contrôlée (effets inotropes négatifs in vitro des dihydropyridines plus ou moins marqués et susceptibles de s'additionner aux effets inotropes négatifs des bêta-bloquants). La présence d'un traitement bêta-bloquant peut par ailleurs minimiser la réaction sympathique réflexe mise en jeu en cas de répercussion hémodynamique excessive.
Conduite à tenir
Médicaments abaissant la pression artérielle + Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique
Risques et mécanismesRisque de majoration d'une hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments abaissant la pression artérielle + Nésiritide
Risques et mécanismesMajoration du risque d'hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Angor instable
  • Antécédent récent d'infarctus du myocarde
  • Choc cardiogénique
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux dihydropyridines
  • Iléostomie

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Angor
  • Constipation sévère
  • Diabète
  • Etat de choc
  • Etat hémodynamique instable
  • Hypotension artérielle sévère
  • Hypovolémie
  • Insuffisance cardiaque
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Insuffisance ventriculaire gauche
  • Maladie du sinus
  • Rétrécissement aortique
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Trouble de la conduction cardiaque
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'accident ischémique transitoire
  • Risque d'angor
  • Risque de bézoard
  • Risque de tachycardie
  • Risque de trouble cardiovasculaire
  • Risque d'hypotension artérielle
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque d'interférence avec les examens radiologiques
  • Risque d'obstruction intestinale

Interactions alimentaires

  • Jus de pamplemousse

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE Transaminases (augmentation) (Exceptionnel) Hyperbilirubinémie
Hyperglycémie
Leucopénie
DERMATOLOGIEErythème cutané (Peu fréquent) Eruption cutanée (Rare)
Prurit (Rare)
Urticaire (Rare)
Dermatite allergique
Photosensibilisation
Purpura
Syndrome de Lyell
DIVERSDouleur (Peu fréquent)
Fatigue (Fréquent)
Frisson (Peu fréquent)
Oedème (Fréquent)
Oedème périphérique (Fréquent)
Sensation d'ébriété (Peu fréquent)
Asthénie
Douleur thoracique
HÉMATOLOGIE Agranulocytose
HÉPATOLOGIE Ictère
IMMUNO-ALLERGOLOGIEHypersensibilité (Peu fréquent)
Oedème de Quincke (Peu fréquent)
Réaction anaphylactique
Réaction anaphylactoïde
OPHTALMOLOGIEAcuité visuelle (diminution) (Peu fréquent)
Trouble de la vision (Peu fréquent)
Vision floue (Peu fréquent)
Douleur oculaire
ORL, STOMATOLOGIECongestion nasale (Peu fréquent)
Epistaxis (Peu fréquent)
Hyposialie (Peu fréquent)
Oedème laryngé (Peu fréquent)
Vertige (Peu fréquent)
Hyperplasie gingivale (Rare)
PSYCHIATRIEInsomnie (Peu fréquent)
Nervosité (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREHypotension artérielle (Peu fréquent)
Malaise (Fréquent)
Palpitation (Peu fréquent)
Syncope (Peu fréquent)
Tachycardie (Peu fréquent)
Vasodilatation (Fréquent)
Angor
Insuffisance cardiaque congestive
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Fréquent)
Douleur abdominale (Peu fréquent)
Dyspepsie (Peu fréquent)
Flatulence (Peu fréquent)
Nausée (Peu fréquent)
Occlusion intestinale (Rare) Bézoard digestif
Oesophagite
Vomissement
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUECrampe (Fréquent)
Oedème articulaire (Fréquent)
Douleur articulaire
Douleur musculaire
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Fréquent)
Migraine (Peu fréquent)
Tremblement (Peu fréquent)
Dysesthésie (Rare)
Paresthésie (Rare)
Hypoesthésie
Somnolence
Syndrome extrapyramidal
SYSTÈME RESPIRATOIRE Dyspnée
Oedème pulmonaire
UROLOGIE, NÉPHROLOGIEDysurie (Peu fréquent)
Polyurie (Peu fréquent)
Trouble de l'érection (Peu fréquent)

Voir aussi les substances

Nifédipine

Détails sur les substances
Chimie
IUPACdiméthyl -2,6(nitro-2 phényl)-4 pyridinedicarboxylate-3,5 de méthyle
Synonymesnifedipine
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:30 mg
Parenteral:30 mg
Actualités liées4
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster