Substance active moxonidine

À propos de la substance
Mise à jour : 16 janvier 2013

Moxonidine : Mécanisme d'action

Dans différents modèles animaux, la moxonidine s'est montrée comme un antihypertenseur d'action centrale de structure et de propriétés voisines de celles de la clonidine.

La moxonidine est un agoniste sélectif d'une sous-classe de récepteurs imidazoliniques : les récepteurs imidazoliniques de type l1, qui sont concentrés principalement dans la partie rostrale de la moelle ventrolatérale, zone impliquée dans le contrôle du système nerveux sympathique périphérique. Le mécanisme d'action repose sur la forte affinité de la moxonidine pour les récepteurs imidazoliniques l1, ce qui se traduit par une baisse du tonus sympathique (démontrée aux niveaux cardiaque, splanchnique et rénal) entraînant une diminution des résistances vasculaires périphériques et par voie de conséquence, de la pression artérielle.

La moxonidine, en revanche, se distingue des autres antihypertenseurs centraux par une affinité moindre pour les récepteurs alpha-2-adrénergiques centraux qui sont considérés comme responsables d'effets indésirables comme la sécheresse buccale et surtout la somnolence ; on serait donc en droit d'espérer une moindre incidence de ce type d'effets avec la moxonidine aux doses usuelles.

Moxonidine : Cas d'usage

La moxonidine est utilisée dans la prise en charge d’hypertensions artérielles.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Moxonidine 0,2 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
C SYSTEME CARDIOVASCULAIRE
C02 ANTIHYPERTENSEURS
C02A ADRENOLYTIQUES A ACTION CENTRALE
C02AC AGONISTES DES RECEPTEURS A L'IMIDAZOLINE
C02AC05 MOXONIDINE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

MOXONIDINE 0,2 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Hypertension artérielle

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • moxonidine : 0.2 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Hypertension artérielle
Traitement initial
  • Administrer le matin
  • Traitement à évaluer après 4 semaines de traitement
  • 0,2 mg en 1 prise par jour
Traitement ultérieur
  • Administrer le matin
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à poursuivre aussi longtemps que nécessaire
  • 0,2 mg en 1 prise par jour
Dans le cas de : Patient faiblement répondeur
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à poursuivre aussi longtemps que nécessaire
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • 0,4 mg en 1 à 2 prises par jour
  • Dose maximale par prise: 0,4 mg
  • Posologie maximale: 0,6 mg par jour
Populations particulières
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Administrer le matin

Mises en garde

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Traitement à arrêter progressivement
  • Traitement à évaluer après 4 semaines de traitement
  • Traitement à poursuivre aussi longtemps que nécessaire

Informations relatives à la sécurité du patient

MOXONIDINE 0,2 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Antihypertenseurs centraux + Antidépresseurs imipraminiques
Risques et mécanismesRisque d'inhibition de l'effet antihypertenseur par l'antidépresseur (antagonisme au niveau des récepteurs adrénergiques).
Conduite à tenir
Antihypertenseurs centraux + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque
Risques et mécanismesDiminution centrale du tonus sympathique et effet vasodilatateur des antihypertenseurs centraux, préjudiciables en cas d'insuffisance cardiaque traitée par bêta-bloquant et vasodilatateur.
Conduite à tenir
Antihypertenseurs centraux + Yohimbine
Risques et mécanismesInhibition possible de l'activité antihypertensive par antagonisme au niveau des récepteurs.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Antihypertenseurs centraux + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)
Risques et mécanismesAugmentation importante de la pression artérielle en cas d'arrêt brutal du traitement par l'antihypertenseur central.
Conduite à tenirEviter l'arrêt brutal du traitement par l'antihypertenseur central. Surveillance clinique.
Médicaments abaissant la pression artérielle + Tizanidine
Risques et mécanismesMajoration du risque d'hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Antihypertenseurs centraux + Diltiazem (voie systémique)
Risques et mécanismesTroubles de l'automatisme (troubles de la conduction auriculo-ventriculaire par addition des effets négatifs sur la conduction).
Conduite à tenir
Antihypertenseurs centraux + Vérapamil (voie systémique)
Risques et mécanismesTroubles de l'automatisme (troubles de la conduction auriculo-ventriculaire par addition des effets négatifs sur la conduction).
Conduite à tenir
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Alphabloquants à visée urologique (sauf doxazosine)
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Antihypertenseurs alpha-bloquants (sauf doxazosine)
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque majoré d'hypotension orthostatique.
Conduite à tenir
Antihypertenseurs sauf alpha-bloquants + Doxazosine
Risques et mécanismesMajoration de l'effet hypotenseur. Risque d'hypotension orthostatique sévère.
Conduite à tenir
Médicaments abaissant la pression artérielle + Médicaments à l'origine d'une hypotension orthostatique
Risques et mécanismesRisque de majoration d'une hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments abaissant la pression artérielle + Nésiritide
Risques et mécanismesMajoration du risque d'hypotension, notamment orthostatique.
Conduite à tenir
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.
Médicaments sédatifs + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Loféxidine
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Bloc auriculoventriculaire de 2e degré
  • Bloc auriculoventriculaire de 3e degré
  • Bradycardie : nombre de battements < 50 /min
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Insuffisance cardiaque
  • Maladie du sinus

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Angor instable
  • Bloc auriculoventriculaire du premier degré
  • Dépression
  • Insuffisance coronarienne
  • Insuffisance rénale modérée à sévère
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de bloc auriculoventriculaire

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIEEruption cutanée (Fréquent)
Prurit (Fréquent)
DIVERSAsthénie (Fréquent)
Oedème (Peu fréquent)
IMMUNO-ALLERGOLOGIEAngioedème (Peu fréquent)
ORL, STOMATOLOGIEAcouphène (Peu fréquent)
Hyposialie (Très fréquent)
Sensation de vertige (Fréquent)
Vertige (Fréquent)
PSYCHIATRIEInsomnie (Fréquent)
Nervosité (Peu fréquent)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREBradycardie (Peu fréquent)
Hypotension artérielle (Peu fréquent)
Syncope (Peu fréquent)
Hypotension orthostatique
SYSTÈME DIGESTIFDiarrhée (Fréquent)
Dyspepsie (Fréquent)
Nausée (Fréquent)
Vomissement (Fréquent)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEDorsalgie (Fréquent)
Douleur dans le cou (Peu fréquent)
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Fréquent)
Somnolence (Fréquent)

Voir aussi les substances

Moxonidine

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC4-chloro-5-(2-imidazolin-2-ylamino)-6-méthoxy-2-méthylpyrimidine
Synonymesmoxonidine
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster