À propos de Glimépiride
Mise à jour : 16 janvier 2013
Glimépiride : Mécanisme d'action

Le glimépiride est un sulfamide hypoglycémiant appartenant à la classe des sulfonylurées. Il est utilisé dans le diabète sucré non insulinodépendant. Il agit principalement en stimulant la libération d'insuline par les cellules bêta des îlots de Langerhans pancréatiques. Comme les autres sulfonylurées, cet effet repose sur une augmentation de la réponse de ces cellules au stimulus physiologique dû au glucose.

De plus, le glimépiride, comme d'autres sulfonylurées, semble exercer d'importants effets extrapancréatiques.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Glimépiride 1 mg comprimé

Dernière modification : 14/09/2022 - Révision : 19/10/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
A - VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A10 - MEDICAMENTS DU DIABETE
A10B - ANTIDIABETIQUES SAUF INSULINES
A10BB - SULFONYLUREES
A10BB12 - GLIMEPIRIDE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

GLIMEPIRIDE 1 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Diabète non insulinodépendant

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • glimépiride : 1 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer entier
  • Administrer immédiatement avant ou pendant le premier repas principal
  • En cas d'oubli : ne pas prendre une dose supplémentaire
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Diabète non insulinodépendant
Traitement initial
  • 1 mg 1 fois par jour
Traitement d'entretien
  • Posologie à adapter à la glycémie et à la glycosurie
  • Posologie à augmenter par palier à intervalle de 1 à 2 semaines
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • 1 à 4 mg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 6 mg par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer avec une quantité suffisante de liquide
  • Administrer entier
  • Administrer immédiatement avant ou pendant le premier repas principal
  • Assurer la bonne observance du traitement
  • En cas d'oubli : ne pas prendre une dose supplémentaire
  • Posologie à adapter à la glycémie et à la glycosurie
  • Posologie à adapter pendant le traitement
  • Posologie à augmenter par palier à intervalle de 1 à 2 semaines

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

GLIMEPIRIDE 1 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Acidocétose
  • Coma diabétique
  • Diabète insulinodépendant
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux sulfamides
  • Hypersensibilité aux sulfonylurées
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication relative
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Consommation d'alcool
  • Dysthyroïdie
  • Etat de stress
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Grossesse
  • Hypopituitarisme
  • Infection fébrile
  • Insuffisance rénale légère à modérée
  • Insuffisance surrénale
  • Intervention chirurgicale majeure
  • Jeûne
  • Malnutrition
  • Pathologie endocrinienne
  • Patient faiblement répondeur
  • Patient préalablement traité par des antidiabétiques oraux
  • Patient traité à posologie élevée
  • Patient traité en association à la metformine
  • Patient traité en relais d'une insuline
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet exerçant une activité physique
  • Traumatisme

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Sulfamides hypoglycémiants + Miconazole

Risques et mécanismesAvec le miconazole par voie générale et gel buccal : augmentation de l'effet hypoglycémiant avec survenue possible de manifestations hypoglycémiques, voire de coma.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Sulfamides hypoglycémiants + Alcool éthylique (boisson ou excipient)

Risques et mécanismesEffet antabuse, notamment pour glibenclamide, glipizide, tolbutamide. Augmentation de la réaction hypoglycémique (inhibition des réactions de compensation) pouvant faciliter la survenue de coma hypoglycémique.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.

Sulfamides hypoglycémiants + Danazol

Risques et mécanismesEffet diabétogène du danazol.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, prévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie de l'antidiabétique pendant le traitement par le danazol et après son arrêt.

Sulfamides hypoglycémiants + Phénylbutazone

Risques et mécanismesPour toutes les formes de phénylbutazone, y compris locales : augmentation de l'effet hypoglycémiant des sulfamides par diminution de leur métabolisme hépatique.
Conduite à tenirUtiliser de préférence un autre anti-inflammatoire moins interactif ; sinon, prévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique ; adapter éventuellement la posologie pendant le traitement par l'anti-inflammatoire et après son arrêt.
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Glimépiride + Erythromycine (voie systémique)

Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie par augmentation de l'absorption et des concentrations plasmatiques de l'antidiabétique.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide hypoglycémiant pendant le traitement par l'érythromycine.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Sulfamides hypoglycémiants + Analogues de la somatostatine

Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie : diminution ou augmentation des besoins en sulfamide hypoglycemiant, par diminution ou augmentation de la sécrétion de glucagon endogène.
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie du sulfamide hypoglycémiant pendant le traitement par l'analogue de la somatostatine.

Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-2 mimétiques (voie systémique)

Risques et mécanismesElévation de la glycémie par le bêta-2 mimétique.
Conduite à tenirRenforcer la surveillance sanguine et urinaire. Passer éventuellement à l'insuline, le cas échéant.

Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)

Risques et mécanismesTous les bêta-bloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie : palpitations et tachycardie.
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer, surtout en début de traitement, l'autosurveillance glycémique.

Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque

Risques et mécanismesTous les bêta-bloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie : palpitations et tachycardie.
Conduite à tenirPrévenir le malade et renforcer, surtout au début du traitement, l'autosurveillance sanguine.

Sulfamides hypoglycémiants + Chlorpromazine

Risques et mécanismesA fortes posologies (100 mg par jour de chlorpromazine) : élévation de la glycémie (diminution de la libération de l'insuline).
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie du neuroleptique pendant le traitement et après son arrêt.

Sulfamides hypoglycémiants + Clarithromycine

Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie par augmentation des concentrations plasmatiques de l'antidiabétique.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide hypoglycémiant pendant le traitement par la clarithromycine.

Sulfamides hypoglycémiants + Fluconazole

Risques et mécanismesAugmentation du temps de demi-vie du sulfamide avec survenue possible de manifestations d'hypoglycémie.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide pendant le traitement par le fluconazole.

Sulfamides hypoglycémiants + Gliflozines

Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hypoglycémie en cas d'association.
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie du sulfamide pendant l'association.

Sulfamides hypoglycémiants + Inhibiteurs de l'enzyme de conversion

Risques et mécanismesL'utilisation des IEC peut entraîner une majoration de l'effet hypoglycémiant chez le diabétique traité par sulfamides hypoglycémiants. La survenue de malaises hypoglycémiques semble exceptionnelle (amélioration de la tolérance au glucose qui aurait pour conséquence une réduction des besoins en sulfamides hypoglycémiants).
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Sulfamides hypoglycémiants + Sulfaméthoxazole associé au trimétoprime

Risques et mécanismesRares survenues d'hypoglycémies, notamment chez le sujet âgé, dénutri ou insuffisant rénal.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : alcool

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Fertilité et Grossesse

  • Info du patient : consulter son médecin en cas de projet ou de suspicion de grossesse

Risques liés au traitement

  • Risque d'hypoglycémie

Surveillances du patient

  • Surveillance de l'hémoglobine glycosylée pendant le traitement
  • Surveillance de la fonction hépatique pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine pendant le traitement
  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement
  • Surveillance de la glycosurie pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Respecter des mesures hygiéno-diététiques

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : signaler toute hypoglycémie sévère

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Erythropénie (Rare)
  • Hyponatrémie (Très rare)
  • Leucopénie (Rare)
  • Hypoglycémie (Rare)
  • Neutropénie (Rare)
  • Enzymes hépatiques (augmentation)
  • DERMATOLOGIE
  • Alopécie (Rare)
  • Photosensibilisation
  • Eruption cutanée
  • Prurit
  • Urticaire
  • HÉMATOLOGIE
  • Agranulocytose (Rare)
  • Anémie hémolytique (Rare)
  • Thrombopénie (Rare)
  • Pancytopénie (Rare)
  • Thrombopénie aiguë
  • Purpura thrombopénique
  • HÉPATOLOGIE
  • Cholestase
  • Ictère
  • Hépatite
  • Insuffisance hépatique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Très rare)
  • Hypersensibilité croisée
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Poids (augmentation) (Rare)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Dysgueusie (Rare)
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Vascularite leucocytoclasique (Très rare)
  • Pression artérielle (diminution)
  • Choc
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Gêne abdominale (Très rare)
  • Distension abdominale (Très rare)
  • Douleur abdominale (Très rare)
  • Vomissement (Très rare)
  • Nausée (Très rare)
  • Diarrhée (Très rare)
  • Fonction hépatique anormale (Très rare)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée
  • Voir aussi les substances

    Glimépiride

    Chimie
    IUPAC1-[[4-[2-[[(3-éthyl-4-méthyl-2-oxo-2,5-dihydro-1H-pyrrol-1-yl)carbonyl]amino]éthyl]phényl]sulfonyl]-3-(trans-4-méthylcyclohexyl)urée
    Synonymesglimepiride
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:2 mg
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster