Substance active gliclazide

À propos de la substance
Mise à jour : 05 juin 2014

Gliclazide : Mécanisme d'action

Le gliclazide est un sulfamide hypoglycémiant, antidiabétique oral, possédant un hétérocycle azoté à liaison endocyclique, ce qui le différencie des autres sulfamides.

Le gliclazide diminue la glycémie en stimulant la sécrétion d'insuline par les cellules bêta des îlots de Langerhans. L'augmentation de la sécrétion d'insuline et de peptide C qui suit la prise d'un repas persiste après 2 ans de traitement.

En plus de ces propriétés métaboliques, le gliclazide présente des propriétés hémovasculaires.

Effets sur la libération d'insuline : chez le diabétique de type 2, en présence de glucose, le gliclazide restaure le pic précoce d'insulinosécrétion et augmente la seconde phase d'insulinosécrétion. Une augmentation significative de la réponse insulinique est observée en réponse à un repas ou à une absorption de glucose.

Propriétés hémovasculaires : le gliclazide diminue le processus de microthrombose par deux mécanismes qui pourraient être impliqués dans les complications du diabète :

  • une inhibition partielle de l'agrégation et de l'adhésivité plaquettaires, ainsi qu'une diminution des marqueurs d'activation plaquettaire (ß-thromboglobuline, thromboxane B2) ;
  • une action sur l'activité fibrinolytique de l'endothélium vasculaire avec une augmentation de l'activité t-PA.

Gliclazide : Cas d'usage

Le gliclazide est utilisé dans la prise en charge de diabètes de type 2.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 18 Octobre 2022

Gliclazide 60 mg comprimé à libération modifiée

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
A VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A10 MEDICAMENTS DU DIABETE
A10B ANTIDIABETIQUES SAUF INSULINES
A10BB SULFONYLUREES
A10BB09 GLICLAZIDE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIX

XContre-indication absolueIIPrécaution

Soyez très prudent
Soyez très prudent

Indications et modalités d'administration

GLICLAZIDE 60 mg cp LM

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Diabète non insulinodépendant

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • gliclazide : 60 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer au petit-déjeuner
  • En cas d'oubli : ne pas prendre une dose supplémentaire
  • Info patient : avaler le ½ comprimé ou le comprimé sans le mâcher ni le croquer
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Diabète non insulinodépendant
Traitement initial
  • 30 mg en 1 prise par jour
Traitement ultérieur
  • En cas de non réponse au traitement, réduire l'intervalle entre 2 paliers à 2 semaines
  • Posologie à augmenter par palier de 30 mg à intervalle d'au moins 1 mois
  • 30 à 120 mg en 1 prise par jour
  • Posologie maximale: 120 mg par jour

Administration

Précautions particulières à prendre lors de l'administration de ce médicament :

  • Administrer au petit-déjeuner

Mises en garde

  • Administrer en une prise quotidienne
  • En cas d'oubli : ne pas prendre une dose supplémentaire
  • Info du patient : contrôler régulièrement la glycémie
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info patient : avaler le ½ comprimé ou le comprimé sans le mâcher ni le croquer
  • Info prof de santé: informer le patient et ses proches sur les symptômes et trt de l'hypoglycémie
  • Information du patient : connaitre les circonstances atténuant les symptômes d'hypoglycémie
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Posologie à adapter à la glycémie
  • Posologie à augmenter par palier à intervalles d'au moins 2 semaines
  • Posologie à augmenter par palier de 30 mg à intervalle d'au moins 1 mois
  • Réservé au sujet de plus de 18 ans
  • Respecter des mesures hygiéno-diététiques
  • Respecter un régime alimentaire avec un apport glucidique régulier

Surveillances du traitement

  • Surveillance de la glycémie pendant le traitement
  • Surveillance de l'hémoglobine glycosylée pendant le traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

GLICLAZIDE 60 mg cp LM
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Sulfamides hypoglycémiants + Miconazole
Risques et mécanismesAvec le miconazole par voie générale et gel buccal : augmentation de l'effet hypoglycémiant avec survenue possible de manifestations hypoglycémiques, voire de coma.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Sulfamides hypoglycémiants + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesEffet antabuse, notamment pour glibenclamide, glipizide, tolbutamide. Augmentation de la réaction hypoglycémique (inhibition des réactions de compensation) pouvant faciliter la survenue de coma hypoglycémique.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Sulfamides hypoglycémiants + Danazol
Risques et mécanismesEffet diabétogène du danazol.
Conduite à tenirSi l'association ne peut être évitée, prévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie de l'antidiabétique pendant le traitement par le danazol et après son arrêt.
Sulfamides hypoglycémiants + Phénylbutazone
Risques et mécanismesPour toutes les formes de phénylbutazone, y compris locales : augmentation de l'effet hypoglycémiant des sulfamides par diminution de leur métabolisme hépatique.
Conduite à tenirUtiliser de préférence un autre anti-inflammatoire moins interactif ; sinon, prévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique ; adapter éventuellement la posologie pendant le traitement par l'anti-inflammatoire et après son arrêt.
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
Sulfamides hypoglycémiants + Analogues de la somatostatine
Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie : diminution ou augmentation des besoins en sulfamide hypoglycemiant, par diminution ou augmentation de la sécrétion de glucagon endogène.
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie du sulfamide hypoglycémiant pendant le traitement par l'analogue de la somatostatine.
Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-2 mimétiques (voie systémique)
Risques et mécanismesElévation de la glycémie par le bêta-2 mimétique.
Conduite à tenirRenforcer la surveillance sanguine et urinaire. Passer éventuellement à l'insuline, le cas échéant.
Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-bloquants (sauf esmolol) (y compris collyres)
Risques et mécanismesTous les bêta-bloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie : palpitations et tachycardie.
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer, surtout en début de traitement, l'autosurveillance glycémique.
Sulfamides hypoglycémiants + Bêta-bloquants dans l'insuffisance cardiaque
Risques et mécanismesTous les bêta-bloquants peuvent masquer certains symptômes de l'hypoglycémie : palpitations et tachycardie.
Conduite à tenirPrévenir le malade et renforcer, surtout au début du traitement, l'autosurveillance sanguine.
Sulfamides hypoglycémiants + Chlorpromazine
Risques et mécanismesA fortes posologies (100 mg par jour de chlorpromazine) : élévation de la glycémie (diminution de la libération de l'insuline).
Conduite à tenirPrévenir le patient et renforcer l'autosurveillance glycémique. Adapter éventuellement la posologie du neuroleptique pendant le traitement et après son arrêt.
Sulfamides hypoglycémiants + Clarithromycine
Risques et mécanismesRisque d'hypoglycémie par augmentation des concentrations plasmatiques de l'antidiabétique.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide hypoglycémiant pendant le traitement par la clarithromycine.
Sulfamides hypoglycémiants + Fluconazole
Risques et mécanismesAugmentation du temps de demi-vie du sulfamide avec survenue possible de manifestations d'hypoglycémie.
Conduite à tenirPrévenir le patient, renforcer l'autosurveillance glycémique et adapter éventuellement la posologie du sulfamide pendant le traitement par le fluconazole.
Sulfamides hypoglycémiants + Gliflozines
Risques et mécanismesRisque de majoration de l'hypoglycémie en cas d'association.
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique et adapter si besoin la posologie du sulfamide pendant l'association.
Sulfamides hypoglycémiants + Inhibiteurs de l'enzyme de conversion
Risques et mécanismesL'utilisation des IEC peut entraîner une majoration de l'effet hypoglycémiant chez le diabétique traité par sulfamides hypoglycémiants. La survenue de malaises hypoglycémiques semble exceptionnelle (amélioration de la tolérance au glucose qui aurait pour conséquence une réduction des besoins en sulfamides hypoglycémiants).
Conduite à tenirRenforcer l'autosurveillance glycémique.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.
Sulfamides hypoglycémiants + Sulfaméthoxazole associé au trimétoprime
Risques et mécanismesRares survenues d'hypoglycémies, notamment chez le sujet âgé, dénutri ou insuffisant rénal.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Acidocétose diabétique
  • Coma diabétique
  • Diabète insulinodépendant
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux sulfamides
  • Hypersensibilité aux sulfonylurées
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale sévère
  • Précoma diabétique
  • Allaitement
IIIHaut
Niveau de gravité: Contre-indication relative
  • Déficit en glucose-6-phosphate-déshydrogénase

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Association à des agents hypoglycémiants
  • Consommation d'alcool
  • Dysthyroïdie
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Fièvre
  • Hypopituitarisme
  • Infection
  • Insuffisance hépatique légère à modérée
  • Insuffisance rénale légère à modérée
  • Insuffisance surrénale
  • Intervention chirurgicale
  • Malnutrition
  • Pathologie endocrinienne
  • Pathologie vasculaire sévère
  • Patient préalablement traité par des antidiabétiques oraux
  • Porphyrie
  • Sujet âgé
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Sujet dénutri
  • Sujet exerçant une activité physique
  • Sujet sous régime hypocalorique
  • Traitement prolongé
  • Traitement prolongé et/ou à forte dose par corticothérapie, antécédent récent (de)
  • Traumatisme
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIX

XContre-indication absolueIIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque d'échec secondaire du traitement
  • Risque d'hypoglycémie

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREHypoglycémie (Fréquent) ALAT (augmentation)
ASAT (augmentation)
Enzymes hépatiques (augmentation)
Erythropénie
Granulopénie
Hyponatrémie
Leucopénie
Phosphatases alcalines (augmentation)
DERMATOLOGIE Dermatose bulleuse
Eruption cutanée
Eruption cutanéomuqueuse
Eruption maculopapuleuse
Erythème cutané
Hypersudation
Nécrolyse épidermique toxique
Prurit
Syndrome de Stevens-Johnson
Urticaire
DIVERS Fatigue
Froideur cutanée
Moiteur
Réaction ralentie
HÉMATOLOGIE Atteinte hématologique (Rare) Agranulocytose
Anémie
Anémie hémolytique
Pancytopénie
Thrombopénie
HÉPATOLOGIE Hépatite (Cas isolés) Cholestase
Ictère
Ictère cholestatique
Insuffisance hépatique
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Syndrome DRESS (Exceptionnel) Angioedème
NUTRITION, MÉTABOLISME Faim
Hyperphagie
OPHTALMOLOGIE Trouble de la vision
ORL, STOMATOLOGIE Vertige
PSYCHIATRIE Agitation
Agressivité
Anxiété
Comportement impulsif
Concentration (diminution)
Confusion mentale
Délire
Dépression
Perte de maîtrise de soi
Réactivité diminuée
Trouble du sommeil
SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE Angor
Arythmie
Bradycardie
Hypertension artérielle
Palpitation
Tachycardie
Vascularite
Vascularite d'hypersensibilité
SYSTÈME DIGESTIF Constipation
Diarrhée
Douleur abdominale
Dyspepsie
Nausée
Trouble digestif
Vomissement
SYSTÈME NERVEUX Aphasie
Céphalée
Coma
Convulsions
Parésie
Perte de conscience
Somnolence
Tremblement
Trouble de la parole
Trouble de la vigilance
Trouble de l'élocution
Trouble neurosensoriel
SYSTÈME RESPIRATOIRE Polypnée
Trouble respiratoire
UROLOGIE, NÉPHROLOGIE Impuissance

Voir aussi les substances

Gliclazide

Détails sur les substances
Chimie
IUPAC1-(3-azabicyclo[3.3.0]oct-3-yl)-3-(p-tolylsulfonyl)urée)
Synonymesgliclazide
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:60 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster