Substance active fentanyl

À propos de la substance
Mise à jour : 13 janvier 2015

Fentanyl : Mécanisme d'action

Le fentanyl est un analgésique opioïde, dérivé de la phénylpipéridine, qui interagit principalement sur les récepteurs morphiniques µ du cerveau, de la moelle épinière et des muscles lisses. 

Il présente un effet analgésique rapide et une courte durée d'action. Le fentanyl possède un effet analgésique environ 100 fois plus puissant que celui de la morphine.Ses principaux effets thérapeutiques sont analgésiques et sédatifs.

Les concentrations sériques de fentanyl qui induisent un effet analgésique minimal chez les patients non traités antérieurement par des opioïdes fluctuent entre 0,3 et 1,5 ng/ml ; la fréquence des effets indésirables augmente lorsque les concentrations plasmatiques dépassent 2 ng/ml.

La concentration minimale efficace de fentanyl et la concentration provoquant des réactions indésirables augmentent avec le développement d'une accoutumance. La tendance au développement d'une accoutumance est extrêmement variable suivant les individus. 

Fentanyl : Cas d'usage

Le fentanyl est utilisé dans la prise en charge de :
  • accès douloureux paroxystiques d’origine cancéreuse,
  • analgésies postopératoires,
  • anesthésies,
  • douleurs chroniques intenses,
  • neuroleptanalgésies.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Fentanyl 100 µg/h patch transdermique

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
N SYSTEME NERVEUX
N02 ANALGESIQUES
N02A OPIOIDES
N02AB DERIVES DE LA PHENYLPIPERIDINE
N02AB03 FENTANYL
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Indications et modalités d'administration

FENTANYL cent microgrammes par heure disp transderm

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Douleur chronique intense de l'adulte >= 16 ans
  • Douleur chronique intense de l'enfant de 2 à 16 ans, traitement relais (de la)

Posologie

Unité de prise
dispositif transdermique
  • fentanyl : 100 µg/1 heure
Modalités d'administration
  • Voie transdermique
  • Administrer en variant le site d'application
  • Appliquer sur une peau glabre
  • Appliquer sur une peau saine
  • Appliquer sur une peau sèche
  • Information du patient : se laver les mains après application
  • Ne pas découper le patch
  • Ne pas utiliser ce dosage pour le traitement initial
  • Posologie à adapter au besoin analgésique pendant le traitement
  • Rechercher la posologie minimale efficace
  • Traitement à réévaluer régulièrement
Posologie
Patient de 2 an(s) à 17 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Douleur chronique intense de l'enfant de 2 à 16 ans, traitement relais (de la)
  • Posologie standard
  • Dans le cas de : Traitement antérieur par opioïdes
  • Appliquer au niveau de la partie supérieure du dos
  • 1 dispositif transdermique toutes les 72 heures
Patient à partir de 16 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Douleur chronique intense de l'adulte ≥ 16 ans
  • Posologie standard
  • Dans le cas de : Traitement antérieur par opioïdes
  • Appliquer sur le dos, le haut du bras ou la poitrine
  • 1 dispositif transdermique toutes les 72 heures
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Administrer en variant le site d'application
  • Appliquer sur le dos, le haut du bras ou la poitrine
  • Appliquer sur une peau glabre
  • Appliquer sur une peau saine
  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Information du patient : se laver les mains après application
  • Interrompre l'allaitement pdt le traitement puis pdt 3 jours après l'arrêt du traitement
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas découper le patch
  • Posologie à adapter en cas d'association à des inhibiteurs du CYP3A4
  • Risque sur la fertilité
  • Tenir compte de la persistance de l'action pharmacologique après arrêt du traitement
  • Tenir compte du délai d'action du traitement
  • Traitement à arrêter en cas de constipation, d'iléus ou de distension abdominale
  • Traitement à arrêter en cas de syndrome sérotoninergique
  • Traitement à réévaluer en cas de persistance ou d'aggravation des symptômes ou de la pathologie

Incompatibilités physicochimiques

  • Incompatibilité avec certains médicaments

Surveillances du traitement

  • Surveillance par un médecin spécialisé en début de traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

FENTANYL cent microgrammes par heure disp transderm
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Analgésiques morphiniques de palier III + Morphiniques agonistes-antagonistes
Risques et mécanismesDiminution de l'effet antalgique par blocage compétitif des récepteurs, avec risque d'apparition d'un syndrome de sevrage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques de palier III + Morphiniques antagonistes partiels
Risques et mécanismesRisque de diminution de l'effet antalgique.
Conduite à tenir
Morphiniques + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
IIIHaut
Niveau de gravité: Association déconseillée
Fentanyl + Anticonvulsivants inducteurs enzymatiques
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de fentanyl par augmentation de son métabolisme hépatique par l'anticonvulsivant.
Conduite à tenirPréférer un autre morphinique.
Fentanyl + Rifampicine
Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques de fentanyl par augmentation de son métabolisme hépatique par la rifampicine.
Conduite à tenirPréférer un autre morphinique.
Médicaments sédatifs + Alcool éthylique (boisson ou excipient)
Risques et mécanismesMajoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenirEviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
Médicaments sédatifs + Oxybate de sodium
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Fentanyl + Cannabidiol
Risques et mécanismesAugmentation de l'effet dépresseur respiratoire de l'analgésique opiacé par diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation de la posologie de l'analgésique opiacé en cas de traitement par un inhibiteur puissant du CYP3A4.
Fentanyl + Inhibiteurs puissants du CYP3A4 (sauf ritonavir)
Risques et mécanismesRisque d'augmentation de l'effet dépresseur respiratoire de l'analgésique opiacé par légère diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'analgésique opiacé en cas de traitement par un inhibiteur puissant du CYP3A4.
Fentanyl + Ritonavir
Risques et mécanismesRisque d'augmentation de l'effet dépresseur respiratoire de l'analgésique opiacé par légère diminution de son métabolisme hépatique.
Conduite à tenirSurveillance clinique et adaptation éventuelle de la posologie de l'analgésique opiacé en cas de traitement par un inhibiteur puissant du CYP3A4.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Analgésiques morphiniques agonistes + Analgésiques morphiniques agonistes
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Antitussifs morphine-like
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Antitussifs morphiniques vrais
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Analgésiques morphiniques agonistes + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesRisque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Dextropropoxyphène
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Loféxidine
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Médicaments sédatifs + Médicaments sédatifs
Risques et mécanismesMajoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.
Conduite à tenir
Morphiniques + Barbituriques
Risques et mécanismesRisque majoré de sédation et de dépression respiratoire pouvant entraîner coma et décès, notamment chez le sujet âgé. Il convient de limiter autant que possible les doses et la durée de l'association.
Conduite à tenir
Morphiniques + Benzodiazépines et apparentés
Risques et mécanismesRisque majoré de sédation et de dépression respiratoire pouvant entraîner coma et décès, notamment chez le sujet âgé. Il convient de limiter autant que possible les doses et la durée de l'association.
Conduite à tenir
Morphiniques + Médicaments atropiniques
Risques et mécanismesRisque important d'akinésie colique, avec constipation sévère.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue
  • Dépression du système nerveux central
  • Dépression respiratoire sévère
  • Douleur aiguë
  • Douleur post-opératoire
  • Enfant âgé de 2 à 16 ans naïf aux opioïdes
  • Enfant de 2 à 16 ans intolérant aux opioïdes
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Hypersensibilité aux morphiniques
  • Hypersensibilité aux opiacés

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Altération de l'état de conscience
  • Antécédent d'alcoolisme
  • Antécédent de toxicomanie
  • Bradyarythmie
  • Bradyarythmie, antécédent (de)
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Coma
  • Constipation chronique
  • Dépression respiratoire
  • Douleur paroxystique
  • Enfant entre 2 et 16 ans
  • Fièvre
  • Hypertension intracrânienne
  • Hypotension artérielle
  • Hypovolémie
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Myasthénie sévère
  • Nourrisson de moins de 2 ans
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Pathologie respiratoire chronique
  • Patient naïf aux opioïdes
  • Patient présentant plus de 4 épisodes d'accès douloureux paroxystiques par jour
  • Sportif
  • Sujet âgé
  • Sujet soumis à une forte chaleur
  • Syndrome d'apnée du sommeil
  • Tendance aux abus médicamenteux
  • Traumatisme crânien
  • Tumeur cérébrale
  • Allaitement
  • Grossesse

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

IIPrécaution

Risques spécifiques

  • Risque de bradycardie
  • Risque de confusion mentale
  • Risque de constipation
  • Risque de dépendance
  • Risque de dépression respiratoire
  • Risque de myoclonie
  • Risque de nausée
  • Risque de somnolence
  • Risque de syndrome sérotoninergique
  • Risque de transfert cutané à une autre personne
  • Risque de vomissement
  • Risque d'hypotension artérielle
  • Risque lié au mésusage du médicament

Interactions alimentaires

  • Alcool

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
DERMATOLOGIEDermatite (Peu fréquent)
Dermatite allergique (Peu fréquent)
Dermatite de contact (Peu fréquent)
Dermatose (Peu fréquent)
Eczéma (Peu fréquent)
Eruption cutanée (Fréquent)
Erythème cutané (Fréquent)
Exanthème (Peu fréquent)
Hyperhidrose (Fréquent)
Prurit (Fréquent)
Dermatite au site d'application (Rare)
Eczéma au site d'application (Rare)
Hypersudation
Réaction cutanée au site d'application
DIVERSAsthénie (Fréquent)
Fatigue (Fréquent)
Fièvre (Peu fréquent)
Oedème périphérique (Fréquent)
Réaction au site d'application (Peu fréquent)
Sensation de froid (Fréquent)
Sensation de modification de la température corporelle (Peu fréquent)
Syndrome pseudogrippal (Peu fréquent)
Trouble sexuel (Peu fréquent)
Oedème (Rare) Frisson
ENDOCRINOLOGIE Déficit androgénique
IMMUNO-ALLERGOLOGIEHypersensibilité (Fréquent)
Hypersensibilité au site d'application (Peu fréquent)
Choc anaphylactique
Réaction anaphylactique
Réaction anaphylactoïde
NUTRITION, MÉTABOLISMEAnorexie (Fréquent)
OPHTALMOLOGIEVision floue (Peu fréquent) Myosis (Rare) Acuité visuelle (diminution)
ORL, STOMATOLOGIEHyposialie (Fréquent)
Sécheresse buccale (Fréquent)
Sensation de vertige (Très fréquent)
Vertige (Fréquent)
Pharyngite
PSYCHIATRIEAgitation (Peu fréquent)
Confusion mentale (Fréquent)
Dépression (Fréquent)
Désorientation temporospatiale (Peu fréquent)
Euphorie (Peu fréquent)
Hallucination (Fréquent)
Insomnie (Fréquent)
Nervosité (Fréquent)
Délire (Très rare) Accoutumance
Anxiété
Dépendance physique
Dépendance psychique
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREBradycardie (Peu fréquent)
Hypertension artérielle (Fréquent)
Hypotension artérielle (Peu fréquent)
Malaise (Fréquent)
Palpitation (Fréquent)
Tachycardie (Fréquent)
Arythmie (Rare)
Vasodilatation (Rare)
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Très fréquent)
Diarrhée (Fréquent)
Douleur abdominale (Fréquent)
Douleur abdominale haute (Fréquent)
Douleur épigastrique (Fréquent)
Dyspepsie (Fréquent)
Iléus (Peu fréquent)
Nausée (Très fréquent)
Vomissement (Très fréquent)
Flatulence (Très rare)
Hoquet (Rare)
Subiléus (Rare)
Subocclusion (Rare)
SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUEContractions musculaires (Peu fréquent)
Contractures musculaires (Fréquent)
Fasciculation musculaire (Peu fréquent)
Spasme musculaire (Fréquent)
Mouvements cloniques
SYSTÈME NERVEUXAltération de la conscience (Peu fréquent)
Amnésie (Peu fréquent)
Céphalée (Très fréquent)
Convulsions (Peu fréquent)
Dysrégulation thermique (Peu fréquent)
Epilepsie (aggravation) (Peu fréquent)
Etat de mal myoclonique (Peu fréquent)
Hypoesthésie (Peu fréquent)
Myoclonie (Peu fréquent)
Paresthésie (Fréquent)
Perte de conscience (Peu fréquent)
Sédation (Fréquent)
Somnolence (Très fréquent)
Tremblement (Fréquent)
Trouble de la parole (Peu fréquent)
Ataxie (Très rare)
Etat de mal épileptique (Très rare)
Mouvement tonico-clonique (Très rare)
Crise tonicoclonique généralisée
Etat de grand mal épileptique
SYSTÈME RESPIRATOIRECyanose (Peu fréquent)
Dépression respiratoire (Peu fréquent)
Dyspnée (Fréquent)
Insuffisance respiratoire aiguë (Peu fréquent)
Apnée (Rare)
Hémoptysie (Très rare)
Hypoventilation (Rare)
Bradypnée
Congestion pulmonaire
TOXICOLOGIESyndrome de sevrage (Peu fréquent) Syndrome sérotoninergique (Cas isolés) Syndrome de sevrage néonatal
UROLOGIE, NÉPHROLOGIERétention urinaire (Fréquent)
Trouble de l'érection (Peu fréquent)
Cystalgie (Très rare)
Oligurie (Très rare)

Voir aussi les substances

Fentanyl

Détails sur les substances
Chimie
IUPACN-(1-phenéthyl-4-piperidyl)propionanilide
Synonymesfentanyl
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Nasal:0.6 mg
Sublingual/buccal/oromucosal:0.6 mg
Transdermal:1.2 mg
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster