Substance active défibrotide

Mise à jour : 01 mars 2018

Défibrotide : Mécanisme d'action

In vitro, il a été montré que le défibrotide se fixe sur différents sites de l'endothélium vasculaire, qui interviennent dans la régulation cellulaire, produisant ainsi un stimulus qui induit la protection des cellules endothéliales activées. Il a aussi été montré que le défibrotide protège les cellules endothéliales contre l'apoptose médiée par la fludarabine, sans influer sur son effet anti-leucémique. Le défibrotide inhibe également l'expression de l'héparanase participant à l'intégrité de la matrice extracellulaire et de ce fait à l'homéostase tissulaire. On suppose que ces actions protègent les cellules endothéliales.

De plus, in vitro, il a été montré que le défibrotide augmente la fonction de l'activateur tissulaire du plasminogène (t-PA) et diminue l'activité de l'inhibiteur-1 de l'activateur du plasminogène (PAI-1), d'où une diminution de l'activité procoagulante et une augmentation du potentiel fibrinolytique des cellules endothéliales. Il a également été montré que le défibrotide avait une faible activité profibrinolytique in vitro.

La pathophysiologie de la MVO est multifactorielle et complexe. L'endommagement des cellules endothéliales et l'état prothrombotique-hypofibrinolytique sont tous deux des facteurs critiques dans la physiopathologie de cette maladie.

Alors que le mécanisme d'action du défibrotide n'est pas entièrement élucidé, des données in vitro indiquent que le défibrotide jouerait un rôle tant dans la protection des cellules endothéliales que dans la restauration de l'équilibre thrombo-fibrinolytique. Cependant, aucun effet pharmacodynamique du défibrotide n'a été identifié in vivo.

 

Défibrotide : Cas d'usage

Le défibrotide est utilisé dans la prise en charge de maladies veino-occlusives hépatiques.

Gammes contenant la substance

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster