À propos de Défériprone
Mise à jour :
Défériprone : Mécanisme d'action

La défériprone (3-hydroxy-1,2-diméthylpyridin-4-one) est un ligand bidenté qui se lie au fer selon un rapport molaire de 3:1.

Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Défériprone 1 000 mg comprimé

Dernière modification : 13/02/2023 - Révision : 16/03/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
V - DIVERS
V03 - TOUS AUTRES MEDICAMENTS
V03A - TOUS AUTRES MEDICAMENTS
V03AC - CHELATEURS DU FER
V03AC02 - DEFERIPRONE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

DEFERIPRONE 1?000 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Surcharge martiale, traitement associé de 2e intention (de la)
  • Surcharge martiale, traitement de 2e intention (de la)

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • défériprone : 1000 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Calculer la posologie par kg de poids corporel en arrondissant au 1/2 comprimé le plus proche
  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient à partir de 10 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Surcharge martiale, traitement associé de 2e intention (de la) - Surcharge martiale, traitement de 2e intention (de la)
  • Posologie standard
  • 25 mg/kg 3 fois par jour
Posologies maximales
  • Posologie maximale: 100 mg/kg par jour

Modalités d'administration du traitement

  • Posologie à adapter en fonction de la réponse clinique

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

DEFERIPRONE 1?000 mg cp
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Agranulocytose, antécédent (d')
  • Allaitement
  • Grossesse
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Neutropénie, antécédent (de)

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Association à d'autres chélateurs du fer
  • Enfant de moins de 10 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Hépatite C
  • Infection par le VIH
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Insuffisance rénale terminale
  • Patient immunodéprimé, non infecté par le VIH
  • Thalassémie
  • Transaminases sériques, augmentation (des)

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Défériprone + Déférasirox

Risques et mécanismesRisque d'hyperchélation.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Défériprone + Acide ascorbique à fortes doses (voie IV)

Risques et mécanismesPar extrapolation à partir de l'interaction avec la déféroxamine : avec l'acide ascorbique à fortes doses et par voie IV, risque d'anomalies de la fonction cardiaque, voire insuffisance cardiaque aiguë (en général réversible à l'arrêt de la vitamine C).
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXX

X Contre-indication absolue

Fertilité et Grossesse

  • Utiliser chez l'homme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 3 mois après l'arrêt du trt
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace pdt le trt puis pdt 6 mois après arrêt du trt

Risques liés au traitement

  • Médicament carcinogène
  • Risque d'agranulocytose
  • Risque de coloration de l'urine
  • Risque de neutropénie
  • Risque de trouble neurologique

Surveillances du patient

  • Surveillance de la ferritinémie tous les 2 à 3 mois pendant le traitement
  • Surveillance de la formule sanguine avant la mise en route du traitement
  • Surveillance du taux de polynucléaires neutrophiles 1 fois/semaine pendant la 1ère année du trt
  • Surveillance du taux de zinc plasmatique pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition d'une toxicité du système nerveux central
  • Traitement à arrêter en cas d'infection

Information des professionnels de santé et des patients

  • Information du patient : consulter son médecin en cas d'apparition d'état fébrile ou d'infection

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Neutropénie (Fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Fréquent)
  • Zinc plasmatique (diminution)
  • DERMATOLOGIE
  • Eruption cutanée
  • Urticaire
  • DIVERS
  • Asthénie (Fréquent)
  • HÉMATOLOGIE
  • Agranulocytose (Fréquent)
  • HÉPATOLOGIE
  • Fibrose hépatique
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Appétit augmenté (Fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Diplopie
  • Nystagmus
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • Douleur abdominale (Très fréquent)
  • Vomissement (Très fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Douleur articulaire (Fréquent)
  • Arthropathie
  • Hypertonie musculaire
  • Hypotonie musculaire
  • Arthrite
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Trouble de la marche
  • Syndrome cérébelleux
  • Trouble neurologique
  • Instabilité posturale
  • Ralentissement psychomoteur
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Couleur de l'urine (modification) (Très fréquent)
  • Voir aussi les substances

    Défériprone

    Chimie
    IUPAC3-hydroxy-1,2-diméthyl-4-pyridone
    Actualités liées7
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster