Substance active clofarabine

Mise à jour : 16 janvier 2013

Clofarabine : Mécanisme d'action

La clofarabine est un antimétabolite nucléoside purique. Son activité antitumorale serait due à 3 mécanismes : l’inhibition de l'ADN (acide désoxyribonucléique) polymérase alpha entraînant la terminaison de l'élongation d'une chaîne d'ADN et/ou la synthèse/réparation de l'ADN ; l’inhibition de la ribonucléotide réductase avec réduction de la concentration cellulaire en désoxynucléotide triphosphate (dNTP) ; enfin la rupture de l'intégrité de la membrane mitochondriale avec libération du cytochrome C et d'autres facteurs pro-apoptotiques entraînant l'apoptose, même chez des lymphocytes non en division.

La clofarabine doit tout d'abord se répandre ou être transportée dans les cellules cibles où elle va être séquentiellement phosphorylée en mono et diphosphate par des kinases intracellulaires, pour finalement donner le conjugué actif : le clofarabine 5'-triphosphate. La clofarabine montre une forte affinité pour l'une des enzymes phosphorylantes d'activation, la désoxycytidine kinase, dépassant celle du substrat naturel, la désoxycytidine.

En outre, la clofarabine présente une résistance plus forte à la dégradation cellulaire par l'adénosine désaminase, et une sensibilité moindre au clivage phosphorolytique comparé aux autres substances actives de sa classe. En revanche, l'affinité du clofarabine triphosphate pour l'ADN polymérase alpha et la ribonucléotide réductase est similaire, voire supérieure à celle de la désoxyadénosine triphosphate.  

Clofarabine : Cas d'usage

La clorafaribine est utilisée dans la prise en charge de leucémies aiguës lymphoblastiques. 

Gammes contenant la substance

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster