À propos de Bupropion
Mise à jour : 16 janvier 2013
Bupropion : Mécanisme d'action

Le bupropion est un inhibiteur sélectif de la recapture neuronale des catécholamines (noradrénaline et dopamine). Son action est minime sur la recapture des indolamines (sérotonine). Il n'inhibe pas les monoamine-oxydases.

Le mécanisme d'action du bupropion dans l'aide à l'abstinence tabagique n'est pas connu, mais son action serait médiée par des mécanismes noradrénergiques et/ou dopaminergiques. 

Gammes contenant la substance
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Bupropion chlorhydrate 150 mg comprimé à libération prolongée

Dernière modification : 23/01/2023 - Révision : 01/10/2021

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
N - SYSTEME NERVEUX
N06 - PSYCHOANALEPTIQUES
N06A - ANTIDEPRESSEURS
N06AX - AUTRES ANTIDEPRESSEURS
N06AX12 - BUPROPION
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

vigilance picto

Soyez très prudent

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

BUPROPION CHLORHYDRATE 150 mg cp LP

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Désintoxication tabagique
  • Episode dépressif majeur*

(*) : n'a pas fait l'objet d'une autorisation en France

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • bupropion chlorhydrate : 150 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Ne pas administrer au coucher
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
Posologie
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Désintoxication tabagique
Traitement initial
  • 150 mg 1 fois par jour
  • Pendant 6 jours
Traitement ultérieur
  • Respecter un intervalle d'au moins 8 heures entre 2 administrations
  • 150 mg 2 fois par jour
  • Pendant 6 à 8 semaines
  • Dose maximale par prise: 150 mg
  • Posologie maximale: 300 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 2 comprimés par jour
Episode dépressif majeur
Traitement initial
  • Traitement à évaluer après 4 semaines de traitement
  • 150 mg 1 fois par jour
  • Pendant 4 semaines
Traitement ultérieur
  • 150 mg 1 fois par jour
Dans le cas de : Patient faiblement répondeur
  • 300 mg 1 fois par jour
  • Posologie maximale: 300 mg par jour
  • Nombre d'unité de prise maximale: 2 comprimés par jour
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie
  • Insuffisance rénale : Adapter la posologie
  • Sujet âgé : Adapter la posologie

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer entier
  • Administrer indépendamment de la prise des repas
  • Respecter la voie d'administration recommandée

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

BUPROPION CHLORHYDRATE 150 mg cp LP
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Anorexie mentale
  • Anorexie mentale, antécédent (d')
  • Antécédent de convulsions
  • Boulimie
  • Boulimie, antécédent (de)
  • Cirrhose hépatique sévère
  • Convulsions
  • Hypersensibilité à l'un des composants
  • Sevrage alcoolique
  • Sevrage de benzodiazépines
  • Trouble bipolaire
  • Tumeur du système nerveux central

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Alcoolisme
  • Allaitement
  • Antécédent de maladie psychiatrique
  • Cirrhose hépatique
  • Diabète insulinodépendant
  • Grossesse
  • Hyperglycémie
  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Sujet âgé
  • Sujet à risque de crise convulsive
  • Sujet de moins de 18 ans
  • Traumatisme crânien, antécédent (de)

Interactions médicamenteuses

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication

Bupropion + IMAO-A réversibles, y compris oxazolidinones et bleu de méthylène

Sympathomimétiques indirects + Sympathomimétiques alpha (voie orale et nasale)

Sympathomimétiques indirects + Tétryzoline (voie ophtalmique)

Risques et mécanismesRisque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
Conduite à tenir

Bupropion + IMAO-B

Risques et mécanismesRisque de crises hypertensives.
Conduite à tenir

Bupropion + Tétrabénazine

Risques et mécanismesAugmentation possiblement très importante de l'exposition des métabolites actifs de la tétrabénazine.
Conduite à tenir

Sympathomimétiques indirects + IMAO irréversibles

Risques et mécanismesHypertension paroxystique, hyperthermie pouvant être fatale. Du fait de la durée d'action de l'IMAO, cette interaction est encore possible 15 jours après l'arrêt de l'IMAO.
Conduite à tenir

Sympathomimétiques indirects + Sympathomimétiques indirects

Risques et mécanismesRisque de vasoconstriction et/ou de crises hypertensives.
Conduite à tenir
III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Bupropion + Codéine

Bupropion + Tramadol

Risques et mécanismesRisque d'inefficacité de l'opiacé par inhibition de son métabolisme par l'inhibiteur.
Conduite à tenir

Bupropion + Méquitazine

Risques et mécanismesRisque de majoration des effets indésirables de la méquitazine, par inhibition de son métabolisme par l'inhibiteur enzymatique.
Conduite à tenir

Bupropion + Tamoxifène

Risques et mécanismesRisque de baisse de l'efficacité du tamoxifène, par inhibition de la formation de son métabolite actif par le bupropion.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).

Sympathomimétiques indirects + Alcaloïdes de l'ergot de seigle dopaminergiques

Sympathomimétiques indirects + Alcaloïdes de l'ergot de seigle vasoconstricteurs

Sympathomimétiques indirects + IMAO-A réversibles, y compris oxazolidinones et bleu de méthylène

Risques et mécanismesRisque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
Conduite à tenir
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Bupropion + Clomipramine

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de la clomipramine par diminution de son métabolisme hépatique par le bupropion.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la clomipramine pendant le traitement par bupropion.

Bupropion + Métamizole

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations du bupropion, avec augmentation de son métabolite actif et toxicité majorée.
Conduite à tenir

Bupropion + Métoprolol (insuffisance cardiaque)

Risques et mécanismesAvec le métoprolol utilisé dans l'insuffisance cardiaque : risque d'augmentation des effets indésirables du métoprolol par diminution de son métabolisme hépatique par le bupropion.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie du métoprolol pendant le traitement par le bupropion.

Bupropion + Nortriptyline

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de la nortriptyline par diminution de son métabolisme hépatique par le bupropion.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la nortriptyline pendant le traitement par le bupropion.

Bupropion + Propafénone

Risques et mécanismesRisque d'augmentation des effets indésirables de la propafénone par diminution de son métabolisme hépatique par le bupropion.
Conduite à tenirSurveillance clinique. Si besoin, adaptation de la posologie de la propafénone pendant le traitement par le bupropion.

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.

Sympathomimétiques indirects + Anesthésiques volatils halogénés

Risques et mécanismesPoussée hypertensive peropératoire.
Conduite à tenirEn cas d'intervention programmée, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant l'intervention.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Bupropion + Vémurafénib

Risques et mécanismesRisque de diminution des concentrations du bupropion, avec augmentation de son métabolite actif et toxicité majorée.
Conduite à tenir

Médicaments abaissant le seuil épileptogène + Médicaments abaissant le seuil épileptogène

Risques et mécanismesRisque accru de convulsions.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Médicaments à l'origine d'un syndrome sérotoninergique + Médicaments à l'origine d'un syndrome sérotoninergique

Risques et mécanismesRisque d'apparition ou de majoration d'un syndrome sérotoninergique en cas d'association de ces médicaments.
Conduite à tenir

Interactions alimentaires, phytothérapeutiques et médicamenteuses

  • Interaction alimentaire : aliments riches en graisses
  • Interaction phytothérapique : millepertuis

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'hypertension artérielle
  • Risque d'interférence avec les examens de laboratoire
  • Risque de convulsions
  • Risque de dépendance
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de trouble neuropsychique
  • Risque lié au mésusage du médicament
  • Risque suicidaire

Surveillances du patient

  • Surveillance de la pression artérielle pendant le traitement

Mesures à associer au traitement

  • Interrompre l'allaitement pendant le traitement
  • Ne pas absorber d'alcool pendant le traitement
  • Ne pas associer à un traitement contenant la même substance

Traitement à arrêter définitivement en cas de...

  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de convulsion
  • Traitement à arrêter en cas d'apparition de réaction d'hypersensibilité

Information des professionnels de santé et des patients

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Transaminases (augmentation) (Rare)
  • Glycémie (fluctuation) (Rare)
  • Leucopénie
  • Hyponatrémie
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Fréquent)
  • Hypersudation (Fréquent)
  • Prurit (Fréquent)
  • Eruption cutanée (Fréquent)
  • Erythème polymorphe (Rare)
  • Syndrome de Stevens-Johnson (Rare)
  • Psoriasis (aggravation) (Rare)
  • Pustulose exanthémateuse aiguë généralisée
  • Réaction cutanée
  • DIVERS
  • Douleur thoracique (Peu fréquent)
  • Asthénie (Peu fréquent)
  • Fièvre (Fréquent)
  • HÉMATOLOGIE
  • Thrombopénie
  • Anémie
  • HÉPATOLOGIE
  • Ictère (Rare)
  • Hépatite (Rare)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Fréquent)
  • Oedème de Quincke (Rare)
  • Choc anaphylactique (Rare)
  • Hypersensibilité retardée (Rare)
  • Maladie sérique (Rare)
  • Lupus érythémateux disséminé (aggravation)
  • Lupus érythémateux cutané
  • NUTRITION, MÉTABOLISME
  • Anorexie (Peu fréquent)
  • OPHTALMOLOGIE
  • Trouble de la vision (Peu fréquent)
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Vertige (Fréquent)
  • Dysgueusie (Fréquent)
  • Sécheresse buccale (Fréquent)
  • Acouphène (Peu fréquent)
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Très fréquent)
  • Dépression (Fréquent)
  • Anxiété (Fréquent)
  • Confusion mentale (Peu fréquent)
  • Concentration (diminution) (Fréquent)
  • Agitation (Fréquent)
  • Irritabilité (Rare)
  • Agressivité (Très rare)
  • Délire (Très rare)
  • Rêves anormaux (Rare)
  • Cauchemar (Rare)
  • Hostilité (Rare)
  • Réaction paranoïde (Très rare)
  • Nervosité (Très rare)
  • Dépersonnalisation (Rare)
  • Hallucination (Rare)
  • Comportement suicidaire
  • Dysphémie
  • Psychose
  • Idée suicidaire
  • SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE
  • Bouffée congestive (Peu fréquent)
  • Pression artérielle (augmentation) (Peu fréquent)
  • Tachycardie (Peu fréquent)
  • Syncope (Rare)
  • Vasodilatation (Rare)
  • Palpitation (Rare)
  • Hypotension orthostatique (Rare)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Douleur abdominale (Fréquent)
  • Nausée (Fréquent)
  • Constipation (Fréquent)
  • Trouble digestif (Fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • SYSTÈME MUSCULO-SQUELETTIQUE
  • Fasciculation musculaire (Rare)
  • Contractions musculaires (Rare)
  • Douleur articulaire (Rare)
  • Douleur musculaire (Rare)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • Tremblement (Fréquent)
  • Dystonie (Rare)
  • Trouble de la mémoire (Rare)
  • Syndrome parkinsonien (Rare)
  • Amnésie (Rare)
  • Ataxie (Rare)
  • Convulsions (Rare)
  • Paresthésie (Rare)
  • Crise tonicoclonique généralisée
  • Amnésie antérograde
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Dyspnée (Rare)
  • Bronchospasme (Rare)
  • TOXICOLOGIE
  • Syndrome de sevrage (Fréquent)
  • Syndrome sérotoninergique
  • UROLOGIE, NÉPHROLOGIE
  • Pollakiurie (Rare)
  • Incontinence urinaire (Très rare)
  • Rétention urinaire (Rare)
  • Voir aussi les substances

    Bupropion chlorhydrate

    Chimie
    IUPACchlorhydrate de 1-(3-chlorophényl)-2-[(1,1-diméthyléthyl)amino]-1-propanone
    Synonymesamfebutamone hydrochloride, bupropion hydrochloride
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:0.3 g
    Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster