À propos de Atovaquone
Mise à jour :
Atovaquone : Mécanisme d'action

L'atovaquone est un antiparasitaire antiprotozoaire. C’est un inhibiteur spécifique et puissant de la chaîne de transport des électrons des mitochondries eucaryotes chez certains parasites protozoaires et chez le champignon Pneumocystis jiroveci.

Son site d'action semble être le complexe cytochrome bc1 (complexe III). L'effet métabolique final de ce type d'action semble être une inhibition de la synthèse d'acide nucléique et de l'ATP (adénosine triphosphate).
Fiche DCI Vidal

Les fiches DCI Vidal constituent une base de connaissances pharmacologiques et thérapeutiques, proposée aux professionnels de santé, en complément des documents réglementaires publiés.

+ Lire la politique éditoriale des Fiches DCI VIDAL

Atovaquone 150 mg/ml suspension buvable

Dernière modification : 19/06/2023 - Révision : 19/06/2023

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementDopantVigilance
P - ANTIPARASITAIRES, INSECTICIDES
P01 - ANTIPROTOZOAIRES
P01A - MEDICAMENTS CONTRE L'AMIBIASE ET AUTRES PROTOZOOSES
P01AX - AUTRES MEDICAMENTS CONTRE L'AMIBIASE ET AUTRES PROTOZOOSES
P01AX06 - ATOVAQUONE
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

INDICATIONS ET MODALITÉS D'ADMINISTRATION

ATOVAQUONE 150 mg/ml susp buv

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Pneumocystose pulmonaire, traitement alternatif au cotrimoxazol (de la)

Posologie

Unité de prise
ml
  • atovaquone : 150 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Administrer matin et soir
  • Administrer pendant un repas riche en graisses
  • Ne pas diluer
Posologie
Patient à partir de 15 an(s)
  • Patient quel que soit le poids
  • Pneumocystose pulmonaire, traitement alternatif au cotrimoxazol (de la)
  • Posologie standard
  • 750 mg 2 fois par jour
  • Pendant 21 jours

Modalités d'administration du traitement

  • Administrer matin et soir
  • Administrer pendant le repas
  • Administrer pendant un repas riche en graisses

INFORMATIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ DU PATIENT

ATOVAQUONE 150 mg/ml susp buv
Niveau de risque : X Critique III Haut II Modéré I Bas

Contre-indications

X Critique
Niveau de gravité : Contre-indication absolue
  • Hypersensibilité à l'un des composants

Précautions

II Modéré
Niveau de gravité : Précautions
  • Allaitement
  • Diarrhée
  • Enfant de moins de 15 ans
  • Grossesse
  • Infection sévère
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance rénale
  • Patient en échec à un précédent traitement
  • Patient immunodéprimé, non infecté par le VIH
  • Patient traité par voie parentérale
  • Sujet âgé

Interactions médicamenteuses

III Haut
Niveau de gravité : Association déconseillée

Atovaquone + Efavirenz

Atovaquone + Rifampicine

Risques et mécanismesDiminution des concentrations plasmatiques d'atovaquone par l'inducteur enzymatique.
Conduite à tenir

Atovaquone + Inhibiteurs de protéases boostés par ritonavir

Risques et mécanismesDiminution, éventuellement très importante, des concentrations plasmatiques de l'atovaquone par augmentation de son métabolisme.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants

Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de certains autres médicaments ingérés simultanément.
Conduite à tenirPrendre les topiques ou antiacides, adsorbants à distance de ces substances (plus de 2 heures, si possible).
II Modéré
Niveau de gravité : Précaution d'emploi

Médicaments administrés par voie orale + Colestipol

Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices

Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
I Bas
Niveau de gravité : A prendre en compte

Atovaquone + Rifabutine

Risques et mécanismesDiminution modérée des concentrations plasmatiques d'atovaquone par l'inducteur enzymatique.
Conduite à tenir

Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)

Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.

Grossesse et allaitement

Contre-indications et précautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesIIII

II Précaution

Risques liés au traitement

  • Risque d'échec du traitement
  • Risque de diarrhée

Mesures à associer au traitement

  • Diagnostic à établir avec certitude
  • N'est pas indiqué dans le traitement préventif
  • Ne pas diluer

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée (?1/1 000)Fréquence basse (Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIRE
  • Amylasémie (augmentation) (Peu fréquent)
  • Hyponatrémie (Fréquent)
  • Enzymes hépatiques (augmentation) (Fréquent)
  • Neutropénie (Fréquent)
  • DERMATOLOGIE
  • Urticaire (Fréquent)
  • Prurit (Très fréquent)
  • Eruption cutanée (Très fréquent)
  • Erythème polymorphe
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • DIVERS
  • Fièvre (Fréquent)
  • HÉMATOLOGIE
  • Anémie (Fréquent)
  • IMMUNO-ALLERGOLOGIE
  • Hypersensibilité (Fréquent)
  • Angioedème
  • ORL, STOMATOLOGIE
  • Sensation de gorge serrée
  • PSYCHIATRIE
  • Insomnie (Fréquent)
  • SYSTÈME DIGESTIF
  • Nausée (Très fréquent)
  • Vomissement (Fréquent)
  • Diarrhée (Fréquent)
  • SYSTÈME NERVEUX
  • Céphalée (Fréquent)
  • SYSTÈME RESPIRATOIRE
  • Bronchospasme
  • Voir aussi les substances

    Atovaquone

    Chimie
    IUPAC2-[trans-4-(4-chlorophényl)cyclohexyl]-3-hydroxynaphtalène-1,4-dione
    Posologie
    Defined Daily Dose (WHO)
    Oral:2.25 g
    Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster