Information patient
  • MODOPAR
Mise à jour : Mardi 22 juin 2021
Famille du médicament :

Antiparkinsonien

Dans quel cas le médicament MODOPAR est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiparkinsonien qui appartient à la famille des dopaminergiques. Il contient de la lévodopa (ou L-dopa) qui se transforme en dopamine dans l'organisme. Il vise ainsi à combler le déficit en dopamine dans certaines zones du cerveau, caractéristique de la maladie de Parkinson. Il agit principalement sur la rigidité musculaire et la réduction des tremblements de repos propres à cette affection. Le benzéramide stabilise l'effet de la lévodopa en empêchant sa dégradation en dehors du cerveau.

Il est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MODOPAR

MODOPAR 125 dispersible : comprimé sécable pour suspension buvable ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,74 €.
MODOPAR 62,5 : gélule (bleu et gris) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,06 €.
MODOPAR 125 : gélule (bleu et rose) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,19 €.
MODOPAR 250 : gélule (bleu et caramel) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,98 €.
MODOPAR LP 125 : gélule à libération prolongée (bleu et vert) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,28 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MODOPAR

p cpp gélp gél
Lévodopa100 mg50 mg100 mg
Bensérazide25 mg12,5 mg25 mg
p gélp gél LP
Lévodopa200 mg100 mg
Bensérazide50 mg25 mg
Huile de ricin+
Excipient commun : Magnésium stéarate
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide citrique, Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Fer jaune oxyde, Fer oxyde, Gélatine, Hypromellose, Indigotine, Mannitol, Phosphate dicalcique anhydre, Povidone K 90, Ricin huile hydrogénée, Talc, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament MODOPAR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • troubles endocriniens (par exemple phéochromocytome, hyperthyroïdie, syndrome de Cushing), insuffisance rénale ou hépatique ;

  • infarctus du myocarde, arythmie grave ou récente, insuffisance cardiaque ;

  • troubles psychiques graves (psychose, confusion mentale) ;

  • glaucome à angle fermé ;

  • personne de moins de 25 ans ;

  • femme en âge de procréer sans contraception efficace ;

  • grossesse ;

  • allaitement ;

  • en association avec certains neuroleptiques, les IMAO non sélectifs ou avec la réserpine.

Attention

Des prises de sang sont prescrites régulièrement au cours du traitement pour vérifier le bon fonctionnement du foie et des reins et l'absence de diminution du nombre de cellules sanguines. Une surveillance médicale renforcée est nécessaire en cas d'hypotension orthostatique, d'excès de tension intraoculaire, de diabète, d'affection cardiaque (antécédent d'infarctus du myocarde, d'arythmie, d'angine de poitrine), d'ulcère de l'estomac ou du duodénum, de convulsions ou d'ostéomalacie.

N'interrompez jamais brutalement le traitement : risque de rigidité musculaire importante associée à de la fièvre et à des troubles psychiques. L'arrêt du traitement par la lévodopa demande un suivi médical.

Contactez votre médecin en cas de somnolence marquée ou survenant subitement au cours de la journée : une adaptation des doses, voire un arrêt du traitement, peut être nécessaire.

Comme les autres antiparkinsoniens dopaminergiques, ce médicament expose à un risque de troubles compulsifs du comportement : jeu pathologique, dépenses inappropriées et répétées, boulimie, augmentation importante de la libido. En cas de survenue de tels troubles, n'hésitez pas à en parler rapidement à votre médecin, sans honte ou culpabilité. Une modification du traitement pourra être envisagée.

Une utilisation inapropriée et abusive du médicament a été observée chez certains patients : prévenez sans tarder votre médecin si vous ressentez le besoin d'augmenter les doses.

Il existe un risque accru de mélanome chez les patients atteints de la maladie de Parkinson. Il n'a pas été établi si l'augmentation du risque est liée à la maladie elle-même ou aux médicaments utilisés. Il est recommandé de faire examiner votre peau régulièrement et de signaler rapidement à votre médecin toute changement de l'aspect d'un grain de beauté.

En cas d'intervention chirurgicale programmée, prévenez l'anesthésiste de la prise de ce médicament.

La lévodopa peut modifier les résultats de différents examens biologiques : pensez à signaler votre traitement au laboratoire d'analyses.

Les médicaments dopaminergiques peuvent, dans de rares cas, provoquer un endormissement soudain au cours de la journée sans signe annonciateur. La conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées pendant le traitement. Elles sont contre-indiquées chez les personnes ayant eu une envie impérieuse de dormir sous traitement.

Interactions du médicament MODOPAR avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux médicaments contenant du métoclopramide, de la métopimazine, de l'alizapride ou de la réserpine : risque d'annulation de leurs effets ;

  • à la réserpine : risque de diminution de l'effet du médicament ;

  • aux IMAO non sélectifs : risque de crises hypertensives.

La prise conjointe de médicaments dopaminergiques et de neuroleptiques utilisés dans les troubles psychiques est généralement contre-indiquée, sauf dans le cas de la maladie de Parkinson. Le médecin en tient compte alors dans la posologie.

Informez votre médecin si vous prenez un antiacide, un antihypertenseur, un opiacé, un médicament contenant de la méthyldopa, de la spiramycine, de la dapoxétine, du fer ou de la sélégiline.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est contre-indiqué pendant la grossesse. Une contraception efficace est nécessaire pendant le traitement. Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez rapidement votre médecin.

Allaitement :

L'allaitement est contre-indiqué pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament MODOPAR

La prise de ce médicament avec un repas riche en protéines peut réduire son effet. Il doit être pris de préférence 1/2 heure à 1 heure après les repas.

Les comprimés dispersibles sont plus spécialement destinés aux malades qui ont des difficultés à avaler les gélules. Ils doivent être dissous dans un quart ou un demi-verre d'eau. Le dépôt blanchâtre qui reste sur la paroi du verre, une fois les comprimés avalés, ne doit pas inquiéter.

Les gélules doivent être avalées entières sans être ouvertes ou croquées.

Posologie usuelle :

La posologie est strictement individuelle. Le passage des gélules à 125 mg aux comprimés à 125 mg se fait sans modification de la posologie. Le passage à la gélule à libération prolongée nécessite l'avis de votre médecin. La posologie minimale efficace est atteinte progressivement, par paliers. Cette progression permet de limiter l'apparition des effets indésirables. Lorsque cette dose est trop rapidement dépassée, des mouvements anormaux peuvent survenir.

Conseils

Dans le traitement de la maladie de Parkinson, il est important de respecter la posologie préconisée par le médecin, notamment les horaires de prises : un pilulier peut être utile.

Le maintien d'une activité physique régulière est recommandée.

Prenez contact avec une des associations destinées aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson : elles diffusent une information utile sur l'évolution de la maladie et sur ses traitements.

Effets indésirables possibles du médicament MODOPAR

En début de traitement : nausées, vomissements, diarrhée, constipation, bouche sèche ; une augmentation progressive de la posologie peut limiter ces effets.

Après un traitement prolongé, alternance de mouvements involontaires et de raideur invalidante. Ces troubles traduisent des fluctuations de l'activité de la lévodopa au long cours.

Troubles du rythme cardiaque, hypotension orthostatique, troubles du goût troubles psychiques, agitation, désorientation, dépression, anxiété, cauchemar, somnolence, envie impérieuse de dormir au cours de la journée, éruption cutanée, démangeaisons, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases.

Une coloration foncée des urines, de la sueur et de la salive peut également être observée.

Des cas d'addiction aux jeux d'argent, d'achats compulsifs et d'hypersexualité ainsi qu'une utilisation abusive compulsive du médicament ont aussi été rapportés (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
ymer67 Il y a 3 ans 0 commentaire associé
je viens répondre ici à mariie33 ayant écrit le 22/10/2016 - mon mari a pris modopar 125, puis 6 mois après, 125 + 62,5 - dès le début il a commencé à souffrir de crampes douloureuses comme cité sur la notice - la douleur devenant insupportable (atroce), il a arrêté totalement le médicament - il n'a plus de crampes depuis - très probablement il s'agirait d'une allergie médicamenteuse immédiate.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
JARNY Il y a 3 ans 0 commentaire associé
J Ai été desagreablement surpris de voir que vous avez changé le conditionnement de Modopar le flacon est très difficile à ouvrir pour nous qui sommes atteint de cette maladie. Et pourquoi ne pas prévoir de le remplir avec 90 gélules. ...... Merci de votre réponse JARNY
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
mariie33 Il y a 4 ans 0 commentaire associé
Bonjour, Je vous écris pour ma tante, 80 ans, souffrant de Parkinson depuis 13 ans. Actuellement elle a MODOPAR 250-2-125 et 62.5. Elle souffre de terribles maux d'estomac et d'intestins (ballonnements). J'aimerais savoir si d'autres personnes qui ont eu ce traitement, ont souffert elles aussi de cela. Merci d'avance
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 5 ans 1 commentaire associé
Je prends du modopar 125 (2 fois par jour) ET modopar 125 LP (1 le soir), or depuis quelques temps je m'endors n'importe quand dans la journée (meme en pleine conversation) et de plus je fais des cauchemars. Est ce le resultat du traitement
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Médecine générale Il y a 5 ans 0 commentaire associé
Bonjour Phiphi71, Oui, chez certains patients une somnolence, et même des endormissements soudains, comme vous le décrivez, ont été rapportés. Il faudrait en parler, si ce n'est déjà fait (réponse très tardive liée à un changement technique), au médecin qui vous prescrit le Modopar.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour FJL1493, Effectivement le Modopar n'est pas "connu" pour entraîner des vertiges, mais est-ce dû à la maladie ou à une autre cause ? Il faudrait à nouveau consulter pour tenter de trouver la cause de ces vertiges, et surtout une solution, si possible, pour y remédier..
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+2 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Je souffre de troubles de la tête et j'ai les jambes lourdes . Le neurologue m'a prescrit Modopar 125 . Qu'en pensez-vous?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Parkinson m'a été récemment diagnostiqué. Ma neurologue m'a prescrit du Requip. Effet secondaire, énormément de vertiges (j'avais déjà un problème d'équilibre léger avant sans doute du à la maladie mais ça s'est terriblement aggravé) Changement pour du Modopar. Moins de vertiges mais encore un peu présents (surtout aux changements de position mais un peu en permanence) Or ce genre d'effet secondaire n'apparaît pas dans la notice. Selon vous: le traitement ou la maladie elle-même? Merci
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+2 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Rami, Cela dépend de l'éventuelle régression de vos tremblements et autres signes cliniques sous traitement, c'est votre généraliste ou neurologue qui peut vous répondre précisément à cette question en fonction de votre état clinique...
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+1 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
JE SUIS ATTEINT DE LA MALADIE E PARKINSON DEPUIS 1 UN ET JAIS 50 ANS ET JE PREND MODOPAR62.5 PUIS MODO PAR 125 ES QUE JE PEUT CONDUIRE LA VOITURE
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+25 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Romano, Ce genre de sensations bizarre, désagréables sont probablement liées à la maladie de Parkinson (en langage médical, on les appellent dysesthésies et paresthésies). Il faudrait qu'elle en parle au neurologue qui la suit pour qu'il confirme que cela vient bien de sa maladie, ou cherche une autre cause, et surtout tente de l'aider à ne plus les ressentir..
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+21 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Ma maman à 82 ans et prends des médicaments pour la maladie de parkinson depuis 12 ans déjà. depuis plusieurs mois outres ses problème "physiques elle a de nombreuses hallucinations et également des manifestation de "ressentie" sur la peau (impression qu'on l'a touche, d'avoir des petites limaces qui courent sur sa peau etc...) est ce des effets secondaires des médicaments sur un cerveau âgé et fatigué ou une évolution " normale" de la maladie au vu de son âge. elle a pourtant toute sa tête par ailleurs et une très bonne mémoire que faire??? cela la rend très malheureuse car elle a bien conscience que si nous lui disons que c'est irréel elle veux bien nous croire mais ces 'ressentis" sur la peau lui mettent aussi des doutes on est aussi très malheureux pour elle, elle fini par ne plus nous dire ce quelle voit mais c'est dur à vivre pour elle des solutions???? merci de votre aide
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+3 -0
Modérateur Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Bonjour Calou, Ce médicament est en général indiqué en cas de maladie de Parkinson (tremblements d'origine cérébrale). Peut-être que dans le cas de votre mère cette maladie a été diagnostiquée, ou peut-être que son hématome cérébral a donné des signes qui ressemblaient à une maladie de Parkinson ? Dans le doute, il faudrait tenter d'en parler avec son médecin...
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+6 -0
Fan74000 Il y a 6 ans 0 commentaire associé
Lors d'une chute ma mère a eu un oedème sous-durale dont elle a été opérée. Depuis elle n'a plus la même mobilité. Son médecin lui a prescrit du Modopar. Pourquoi?
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+13 -0
Modérateur Il y a 7 ans 0 commentaire associé
Bonjour Mamie, Cette répartition convient, l'important est de les répartir dans la journée. Par contre, précision : il est recommandé, autant que possible, de prendre Modopar au moins une demi-heure avant ou 1 heure après le repas, pârce que ce dernier peut modifier l'absorption du médicament.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Fan74000 Il y a 7 ans 0 commentaire associé
J'ai la maladie de parkinson déclarée il y a 3ans. Je prenais jusqu'à ce jour un dopaminergique, sifrol, mais le neuro me passe au modopar car le sifrol ne fait plus effet.. Je dois prendre 3cp/jour, il ne m'a pas dit à quelles heures je dois les prendre, sauf matin, midi et soir.. Y a t il un intervalle de tps ergo lier entre les prises? Ou puis je les prendre à 7h, 13h,et 21h?, ce qui laisse bu intervalle de tps bcp + grand l'AM. Merci de votre réponse.
Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+15 -0
Voir plus de commentaires
Voir les actualités liées
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster