Mise à jour : 14 Décembre 2023
Publicité
Information patient
  • DOLIRHUME comprimé
Famille du médicament : Vasoconstricteur décongestionnant et antalgique

Dans quel cas le médicament DOLIRHUME comprimé est-il prescrit ?

Ce médicament contient un vasoconstricteur décongestionnant (pseudoéphédrine) qui permet de diminuer la sensation de nez bouché, et du paracétamol, antalgique et antipyrétique.

Il est utilisé au cours des rhumes pour soulager le nez bouché, l'écoulement nasal, les maux de tête et/ou la fièvre.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament DOLIRHUME comprimé

DOLIRHUME : comprimé (blanc) ; boîte de 16
- Non remboursé - Prix libre 

Composition du médicament DOLIRHUME comprimé

p cp
Pseudoéphédrine chlorhydrate30 mg
Paracétamol500 mg
Amidon de blé+
Lactose+
Excipients : Amidon de blé, Amidon de pomme de terre, Lactose, Magnésium stéarate, Sodium carboxyméthylamidon

Contre-indications du médicament DOLIRHUME comprimé

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie au blé (autre que la maladie cœliaque) ;

  • antécédent d'accident vasculaire cérébral ;

  • hypertension artérielle non contrôlée par un traitement spécifique ;

  • insuffisance coronarienne grave ;

  • risque de glaucome à angle fermé ;

  • risque de blocage des urines (adénome de la prostate) ;

  • antécédent de convulsions ;

  • insuffisance hépatique ;

  • en association avec un antidépresseur de type IMAO non sélectif ou pendant au moins 15 jours après la prise de celui-ci ;

  • en association avec un autre vasoconstricteur décongestionnant ou un médicament contenant l'une des substances suivantes : bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline, ergotamine ou dihydroergotamine ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • allaitement.

Attention

Bien que vendu sans ordonnance, ce médicament contient un vasoconstricteur qui peut être à l'origine d'effets indésirables cardiaques ou neurologiques, potentiellement graves. Son utilisation nécessite certaines précautions, notamment le respect des doses et des contre-indications. Assurez-vous de ne pas l'associer à un autre médicament contenant un vasoconstricteur décongestionnant, en particulier par voie nasale.

Les vasoconstricteurs décongestionnants peuvent augmenter la fréquence cardiaque (tachycardie) et provoquer des palpitations et des nausées. Si ces effets indésirables sont trop marqués, le traitement doit être interrompu.

Ils peuvent également être responsables de complications neurologiques rares (convulsions, hallucinations, agitation anormale), notamment en cas de posologie excessive. Respectez la dose préconisée.

Des réactions cutanées potentiellement graves ont été rarement observées lors de traitement avec la pseudoéphédrine. En cas de survenue d'une rougeur de la peau avec de nombreuses petites pustules et de la fièvre, arrêtez la prise du médicament et consultez d'urgence un médecin.

Il est préférable de prendre un avis médical en cas d'hyperthyroïdie, de maladie cardiaque, de diabète ou de troubles psychiques.

Le paracétamol est présent seul ou en association avec d'autres substances dans de nombreux médicaments : assurez-vous de ne pas prendre simultanément plusieurs médicaments contenant du paracétamol, car une prise conjointe entraîne un risque de surdosage qui peut être toxique pour le foie.

La prise de paracétamol peut fausser les résultats des dosages du taux de sucre (glycémie) ou d'acide urique (uricémie) dans le sang.

La consommation de boissons alcoolisées est déconseillée pendant le traitement.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance considérée comme stimulante (phényléphrine, pseudoéphédrine ou synéphrine) qui figure dans le programme de surveillance 2004 du ministère de la Jeunesse et des Sports. Elle peut être recherchée dans les urines des sportifs afin de déceler un éventuel mésusage.

Interactions du médicament DOLIRHUME comprimé avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à :
  • un autre vasoconstricteur décongestionnant par voie orale contenant de la phényléphrine, de la pseudoéphédrine ou du méthylphénidate ou un vasoconstricteur par voie nasale contenant de la naphazoline, de l'oxymétazoline, de la éphédrine ou du sulfate de tuaminoheptane : risque de crise hypertensive ;

  • un antidépresseur de type IMAO non sélectif (MARSILID) : un délai d'au moins 15 jours doit être respecté entre la prise de ces 2 médicaments.

Il peut interagir avec les dérivés de l'ergot de seigle utilisés dans la maladie de Parkinson (bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline) ou dans la migraine (ergotamine, dihydroergotamine, méthysergide), les IMAO sélectifs A (moclobémide) et les antibiotiques contenant de la flucloxacilline (disponibles uniquement à l'hôpital).

En cas de traitement par un anticoagulant oral et par du paracétamol aux doses maximales (4 g par jour) pendant au moins 4 jours, une surveillance accrue du traitement anticoagulant sera éventuellement nécessaire.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

En raison de la présence de pseudoéphédrine, l'usage de ce médicament est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Il est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament DOLIRHUME comprimé

Les comprimés doivent être avalés sans être croqués avec un verre d'eau, en respectant un intervalle minimal de 4 heures entre les prises (8 heures en cas d'insuffisance rénale grave).

Posologie usuelle :

  • Adulte et adolescent de plus de 15 ans : 1 ou 2 comprimés, 3 fois par jour.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 5 jours.

Conseils

Ce médicament n'a pas d'effet anti-infectieux. Si les troubles persistent plus de quelques jours, consultez votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament DOLIRHUME comprimé

Sécheresse de la bouche, nausées, vomissements, inflammation du côlon (colite ischémique) pouvant se manifester par des douleurs abdominales soudaines.

Glaucome aigu chez les personnes prédisposées, réduction du flux sanguin vers le nerf optique pouvant entraîner une perte de la vision.

Rétention des urines.

Poussée hypertensive, palpitations, tachycardie, infarctus du myocarde.

Maux de tête, accident vasculaire cérébral (exceptionnel), convulsions.

Hallucinations, anxiété, nervosité, insomnie, agitation, troubles du comportement, confusion des idées.

Sueur, urticaire, eczéma, réaction cutanée grave imposant l'arrêt du traitement.

Bronchospasme.

Réaction allergique nécessitant l'arrêt définitif du traitement, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Medjdoub25 Il y a 8 mois 0 commentaire associé

merci du conseille

Publicité
Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster