Le diagnostic de l’infection COVID-19

Mis à jour : Lundi 03 mai 2021

Les tests PCR, ou tests de dépistage virologique, sont utilisés pour le diagnostic de l’infection COVID-19. Ils identifient la présence de gènes propres au SARS-CoV-2. Ils sont spécifiques et très fiables, si le prélèvement est bien réalisé. Les tests dits sérologiques sont, eux, destinés à identifier les personnes ayant développé une immunité contre le SARS-CoV-2.

En quoi consiste le test de dépistage virologique ?

Actuellement, le dépistage de l'infection par le coronavirus repose sur la réalisation d’un test PCR (réaction en chaîne par polymérase), qui met en évidence ou non de l'ARN (acide ribonucléique) du virus dans un prélèvement nasopharyngé à l’aide d’un écouvillon inséré profondément dans les fosses nasales. Ce test permet de préciser à un instant T si la personne est porteuse ou non de gènes du virus dans cette partie du corps.

Le test PCR est fiable mais nécessite que le prélèvement soit réalisé correctement, c'est-à-dire qu’il doit être fait assez profondément dans le nez. La charge virale (quantité de virus dans un prélèvement donné) varie dans le temps. Les tests PCR peuvent donner des faux négatifs quand la quantité de virus est trop faible pour être détectée, par exemple en tout début d'infection ou après 8 à 10 jours d'évolution car le virus n'est plus alors présent dans le nez.

Chez certaines personnes qui ne présentent plus de symptômes, le test peut être négatif sur des prélèvements de fond de fosse nasale, mais rester positifs dans les sécrétions des bronches pendant quelques jours à quelques semaines. On ignore si ces personnes sont encore contagieuses.

D’autres tests virologiques, dits “antigéniques”, sont désormais disponibles. Ils sont également réalisés à partir d'un prélèvement dans le nez. Ils recherchent certaines protéines du coronavirus. Ces tests sont moins sensibles que les tests PCR mais sont plus rapides à mettre en œuvre.

Que penser des tests sérologiques ?

Les tests sérologiques sont réalisés à partir d’un prélèvement sanguin. Ils recherchent des anticorps (protéines de l’immunité) témoins d’une infection passée. Ils ne sont donc pas adaptés au diagnostic de la COVID-19.

Certains de ces tests sont rapides et ne nécessitent que deux gouttes de sang (tests TROD). De nombreuses pharmacies proposent ce type de test. Attention, ces tests sont efficaces pour dépister les personnes qui n’ont PAS été en contact avec le coronavirus (test négatif). Par contre, un test positif doit systématiquement être confirmé par une prise de sang classique.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster