Psychothérapies et anxiété

Mis à jour : Mardi 10 Décembre 2019

L’anxiété est une maladie difficile à vivre qu’il est nécessaire de traiter. Une prise en charge associant éventuellement la prise de médicaments adaptés, une psychothérapie de soutien et un changement du mode de vie peut apporter une aide considérable à la personne anxieuse.

Les psychothérapies sont-elles un traitement de l’anxiété ?

Le principal traitement de l’anxiété repose sur les techniques de psychothérapie. Une psychothérapie devrait être systématiquement entreprise par la personne anxieuse, en association éventuelle avec des médicaments si les symptômes sont trop difficiles à supporter.

Une psychothérapie de soutien peut être initiée par le médecin généraliste dès la première consultation. Celui-ci écoute et conseille le patient en fonction des situations qui provoquent chez lui de l’anxiété. Lors de cette première approche, la personne anxieuse peut percevoir l’intérêt d’une psychothérapie spécialisée et structurée.

Les thérapies cognitives et comportementales ont été les plus étudiées dans le traitement de l’anxiété. Elles ont montré une efficacité durable, à condition que le traitement ait été suffisamment intense et prolongé : au moins une séance par semaine pendant trois à six mois. Ces thérapies visent tout d’abord à comprendre les circonstances dans lesquelles les symptômes d’anxiété apparaissent, à identifier le mode de pensée négatif et irrationnel qui entre en jeu, puis à le modifier. Soutenu par le thérapeute, le malade anxieux apprend à reconnaître les facteurs déclenchant l’anxiété, et à surveiller ses réactions. Il prend conscience de son interprétation catastrophique des événements. Petit à petit, il mesure mieux le niveau réel de menace liée aux aléas et sa capacité à y faire face.

Les thérapies cognitives et comportementales peuvent aussi comporter des techniques de relaxation et de respiration, qui aident le patient à se détendre.

Les psychothérapies d’inspiration analytique peuvent aider à découvrir les raisons profondes de l’anxiété, en identifiant les traumatismes précoces des premières relations affectives. Malgré l’absence d’études de référence, l’expérience montre que ce type de thérapie améliore significativement et durablement l’état des personnes souffrant d’un trouble anxieux handicapant.

Peut-on traiter son anxiété en changeant ses habitudes de vie ?

L’activité physique, alliée à un régime alimentaire équilibré et à un rythme de vie régulier, semble particulièrement bien compléter les autres types de traitement. La marche, la course, la natation et le vélo sont ainsi recommandés pour gérer le stress et lutter contre l’anxiété, à raison d’une trentaine de minutes par jour si possible.

L’arrêt de l’alcool et du tabac, ainsi que la diminution de la consommation de café permettent également de faire régresser les symptômes de l’anxiété.

Enfin, chacun peut choisir une méthode de relaxation à son goût, parmi toutes celles à sa disposition, telles le yoga, la méditation, les massages ou la sophrologie.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster