Grossesse et migraine

Mis à jour : Vendredi 18 Novembre 2022

SOMMAIRE Patient

VIDAL Reco associée

Le traitement de la migraine chez la femme enceinte

femme enceinte chez son médecin

Il existe souvent une amélioration de la migraine pendant la grossesse et on constate une disparition des crises chez la majorité des femmes à la fin du 1er trimestre. La stabilisation des taux d’estrogènes chez la femme enceinte a une action protectrice sur les vaisseaux sanguins. Les cas d’aggravation sont peu fréquents et il est rare qu’une maladie migraineuse apparaisse pour la première fois au cours de la grossesse.

La prise de médicaments peut être évitée chez les femmes qui notent une amélioration de la migraine pendant leur grossesse. On peut, si nécessaire, les remplacer par des alternatives comme le repos, les massages ou l’application de poches de glace.

Lors de crises sévères, celles-ci doivent être traitées car leur répétition peut présenter un danger pour le fœtus. Mais, il faut éviter toute prise d’antimigraineux pendant la grossesse sans l’avis d’un professionnel de santé. Le paracétamol peut être utilisé ponctuellement pendant toute la grossesse. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) recommandés dans le traitement de la crise de migraine (ibuprofène, kétoprofène, naproxène, aspirine) sont formellement contre-indiqués, même en prise ponctuelle, à partir du cinquième mois de grossesse, quelles que soient la dose et la voie d'administration. L’effet des antimigraineux de la famille des triptans pendant la grossesse est encore mal connu. Néanmoins, les données sur l'utilisation du sumatriptan sont rassurantes.

Si un traitement de fond doit être mis en place ou poursuivi, les bêtabloquants peuvent être utilisés pendant la grossesse. En cas de traitement jusqu'à l'accouchement, une surveillance du nouveau-né est recommandée.

En raison d’une augmentation du risque de malformations majeures, de troubles du spectre autistique et de déficience intellectuelle, le topiramate est contre-indiqué dans le traitement de fond de la migraine chez la femme enceinte, ou en âge de procréer sans contraception hautement efficace (ANSM, octobre 2022).

Le traitement de la migraine chez la femme qui allaite

Pour soulager une crise de migraine, l'utilisation du paracétamol est possible pendant l'allaitement. L’ibuprofène, le kétoprofène et le diclofénac passent très faiblement dans le lait maternel. Ils peuvent être prescrits chez la femme qui allaite.

Les médicaments de la famille des triptans passent également dans le lait maternel. Seul votre médecin peut évaluer leur utilisation est à évaluer au cas par cas.

Le propranolol et l'amitriptyline peuvent être utilisés en traitement de fond chez la femme qui allaite.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster