Comment traiter la migraine ?

Mis à jour : Jeudi 01 juillet 2021

SOMMAIRE Patient

VIDAL Reco associée

Quels sont les traitements de la migraine ?

Le traitement de la migraine comprend le traitement de la crise, qui a pour but de soulager rapidement la douleur, et le traitement de fond, qui a pour but de diminuer la fréquence et l’intensité des crises. En cas de crise légère à modérée, l’aspirine, le paracétamol, ou l’ibuprofène peuvent suffire. En cas de crise sévère d'emblée ou non soulagée par les AINS, il existe des traitements spécifiques : les triptans et les dérivés de l’ergot de seigle.

Le traitement de la crise de migraine doit être le plus précoce possible.

Il peut être utile de tenir un agenda des crises pendant 6 mois en notant la date de survenue de la migraine, sa durée, l’intensité de la douleur et les médicaments utilisés pour soulager la crise. Le médecin pourra utiliser ces données pour mieux estimer la gravité de la migraine, tenir compte du retentissement de la maladie sur la vie quotidienne, modifier éventuellement le choix des médicaments et les modalités du suivi. Il peut être également recommandé de comptabiliser chaque mois le nombre des prises de médicaments antimigraineux, spécifiques ou non spécifiques, pour dépister un éventuel abus médicamenteux.

Les traitements non spécifiques de la crise de migraine

Les traitements non spécifiques utilisés en cas de crise légère à modérée reposent sur la prise d’antalgiques de niveau 1 : paracétamol, aspirine seule ou associée à un antinauséeux, AINS. Les AINS recommandés dans la migraine sont le l'ibuprofène, le kétoprofène et la naproxène. Certains médicaments à base d'AINS ont une indication spécifique dans la crise de migraine. Ils sont listés ci-dessous. Les antalgiques contenant un opiacé (codéine, tramadol) ou un dérivé de la morphine sont déconseillés en raison d'un risque d'abus.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Aspirine + antinauséeux
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament générique
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les traitements spécifiques de la crise migraine

Lorsque les crises de migraine sont intenses ou qu’elles ne sont pas soulagées par les antalgiques usuels tels que les AINS, le médecin peut prescrire un médicament de la famille des triptans.
Les triptans (almotriptan, naratriptan, rizatriptan, zolmitriptan, etc.) agissent principalement par deux mécanismes : un effet vasoconstricteur sur les vaisseaux crâniens et un effet inhibiteur de la libération de substances inflammatoires. Tous les triptans ont fait la preuve de leur efficacité sur le mal de tête et les symptômes associés (nausées, vomissements, intolérance à la lumière et au bruit). Ils doivent être pris de façon précoce, lors de l'apparition du mal de tête. Une deuxième prise de triptan n'est justifiée qu'en cas de récurrence (récidive de la crise de migraine dans les 24 heures) après le soulagement de la crise initiale. Les comprimés orodispersibles et le spray nasal sont à privilégier en cas de vomissements en début de crise.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament générique

Les dérivés de l'ergot de seigle (ergotamine, dihydroergotamine) sont des vasoconstricteurs anciens. En raison de leurs effets indésirables et du risque de surdosage, ils sont réservés au traitement de la crise de migraine en cas d’échec des autres traitements (AINS et/ou triptans). En effet, ils peuvent être à l’origine d’effets indésirables fréquents (sensation vertigineuse, engourdissement ou douleur dans les extrémités, augmentation de la tension artérielle) ou plus rares mais potentiellement graves (fibroses abdominales, thoraciques ou cardiaques par exemple).

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Dérivés de l'ergot de seigle

Le traitement de fond de la migraine

La prévention de la survenue des crises repose en premier lieu sur l’identification et l’éviction des facteurs déclenchants de la crise. En fonction de la fréquence et de l’intensité des crises, le médecin peut être amené à prescrire un traitement de fond à prendre régulièrement. Ce traitement ne fait pas disparaître totalement les crises, mais vise à améliorer la qualité de vie et à réduire le risque d’abus médicamenteux de traitement de crise.

Le traitement de fond peut comprendre différentes familles de médicaments : des bêtabloquants, un antidépresseur, un antiépileptique, des antimigraineux spécifiques, des anticorps monoclonaux.

Le métoprolol et le propranolol appartiennent à famille des bêtabloquants, des médicaments essentiellement utilisés en cardiologie. Ils se sont montrés efficaces dans le traitement de fond de la migraine. Ces médicaments ont un intérêt particulier lorsque le stress est un facteur déclenchant de la migraine.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Légende
  • Médicament générique

L'amitriptyline (LAROXYL) est un antidépresseur utilisé dans le traitement des douleurs rebelles. Il peut être prescrit dans certains cas de migraine. Il est alors utilisé à des doses beaucoup plus faibles que dans le traitement de la dépression.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Traitement spécifique : antidépresseurs

Le topiramate (EPITOMAX et ses génériques) est un antiépileptique qui a une indication dans le traitement préventif des crises de migraine. Selon les autorités de santé, il s’agit dans cette indication d’un médicament de deuxième intention.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament générique

Trois autres molécules ont également un indication dans le traitement de fond de la migraine (pizotifène, oxétorone, flunarizine). Ces médicaments sont tous anciens et sont utilisés uniquement en traitement de recours notamment en raison de leur profil de tolérance.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Traitement de fond : antimigraineux spécifiques

L’érénumab (AIMOVIG), le galcanézumab (EMGALITY) et le frémanezumab (AJOVY) sont des médicaments récents qui ont une indication en prévention de la migraine chez l’adulte ayant au moins 4 jours de migraine par mois. Il s'agit d'anticorps monoclonaux conçus pour se lier et bloquer une substance impliquée dans la survenue des crises de migraine, le CGRP (peptide relié au gène de la calcitonine). Ils se présentent sous forme de solution injectable en stylo ou en seringue préremplis. Ils sont administrés par voie sous-cutanée une fois par mois et peuvent être injectés par le patient lui-même après une formation adaptée. La Haute autorité de santé considère que ces médicaments ont une place uniquement dans la prévention de la migraine chez les adultes atteints de migraine sévère avec au moins 8 jours de migraine par mois, après échec d’au moins deux traitements préventifs et sans antécédent d'infarctus du myocarde, d'accident vasculaire cérébral, d’angor sévère ou de pontage coronarien.
Ces médicaments doivent être prescrits par un neurologue. Quand ils sont délivrés en pharmacie de ville, ils ne sont pas remboursés par l'Assurance maladie.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Octobre 2021
Traitement de fond : anticorps monoclonaux

Les traitements non médicamenteux de la migraine

La relaxation, le biofeeback et les thérapies cognitives et comportementales, utilisées pour gérer le stress, ont fait preuve de leur efficacité. Ces techniques peuvent être envisagées dans certains cas. L'hypnose est également une technique intéressante, notamment en cas des céphalées ou de migraines chroniques. Les études ne permettent pas de conclure quant à l'efficacité de l'acupuncture, de l'homéopathie et des manipulations cervicales dans la prévention de la migraine.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster