Mise à jour : 06 décembre 2023
Publicité

Quelles sont les causes de l’hypotension orthostatique ?

La cause la plus fréquente d’hypotension orthostatique est la prise de médicaments, en particulier chez un patient âgé. Parmi ces médicaments, on peut citer les diurétiques, certains traitements de l’hypertension artérielle, certains antidépresseurs, les neuroleptiques, les traitements de la maladie de Parkinson, les antidouleurs de la famille des opiacés, les chimiothérapies anticancéreuses, certains traitements de l’hyperplasie bénigne de la prostate, etc.

La déshydratation est également une cause d’hypotension orthostatique, par exemple lors de maladie entraînant des vomissements et de la diarrhée, lors d’exposition à la chaleur, de fièvre, etc. L’anémie peut également être une cause d’hypotension orthostatique.

Parfois aucune cause spécifique ne peut être identifiée. On parle alors d’hypotension orthostatique « neurogène », c’est-à-dire probablement due à une anomalie du baroréflexe.

Quels sont les symptômes de l’hypotension orthostatique ?

Si les symptômes de l’hypotension orthostatique sont assez caractéristiques, il est important de garder à l’esprit que cette baisse anormale de la pression artérielle est souvent asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle passe inaperçue. Dans certains cas, le médecin peut rechercher son existence en l’absence de symptôme chez des patients à risque (personne âgée, après une chute, par exemple).

Lorsqu’elle est symptomatique, l’hypotension orthostatique peut provoquer, lors du passage de la position couchée à la position debout : un malaise (tête qui tourne), une vision floue, une difficulté à réfléchir une fois en position debout, des douleurs dans le cou et le haut des épaules, voire une perte de connaissance (« syncope ») et une chute.

Le plus souvent, ces symptômes sont plus intenses le matin au lever ou, chez certaines personnes, après un repas (en particulier s’il a été copieux).

L’hypotension orthostatique peut également entraîner une fatigue inexpliquée après le passage à la station debout.

Quelles sont les complications de l’hypotension orthostatique ?

La complication la plus fréquente de l’hypotension orthostatique est la chute et ses conséquences potentielles (fractures, contusions, impossibilité de continuer à vivre à son domicile, etc.). Chez certaines personnes âgées, l’hypotension orthostatique peut nuire grandement à la qualité de vie et à l’autonomie.

Par ailleurs, l’hypotension orthostatique augmente le risque de maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC, insuffisance cardiaque), en particulier lorsqu’elle est sans symptômes (et donc pas prise en charge médicalement) sur une longue période.

Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Publicité
Presse - CGU - CGV VIDAL Expert - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster