#Médicaments #Disponibilité

CORGARD : fin du contingentement qualitatif et du protocole associé

Le contingentement qualitatif et le protocole limitant la prescription et la dispensation de CORGARD (nadolol) à certains patients sont levés depuis le 18 janvier 2024, après 12 semaines d'application. Seul un contingentement quantitatif est maintenu. 

David Paitraud 18 janvier 2024 Image d'une montre2 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
CORGARD peut désormais être prescrit dans le respect des recommandations existantes.

CORGARD peut désormais être prescrit dans le respect des recommandations existantes.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé de lever les restrictions de prescription et de dispensation applicables à CORGARD 80 mg comprimé sécable (nadolol) depuis le 30 octobre en réponse au fortes tensions d’approvisionnement (cf. notre article du 7 novembre 2023).

Depuis le 18 janvier 2024, au vu des stocks actuels [1, 2] : 

  • le contingentement qualitatif est levé. Les stocks de CORGARD ne sont plus réservés aux patients atteints de troubles du rythme d’origine génétique : patients atteints de syndromes arythmiques héréditaires (syndrome du QT long congénital et tachycardie ventriculaire polymorphe catécholaminergique). CORGARD peut désormais aussi être prescrit et dispensé pour prévenir tous les troubles du rythme ventriculaire. 
  • le protocole restreint de prescription et de dispensation n'est plus applicable :
    • la prescription de CORGARD n'est plus restreinte aux médecins exerçant en centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares, 
    • les pharmaciens peuvent à nouveau commander CORGARD auprès de leur grossiste-répartiteur habituel,
    • la dispensation de CORGARD ne nécessite plus d’ordonnance d’un centre de référence ou de compétence maladies rares spécialisé dans les troubles du rythme cardiaque héréditaires ou rares. La présentation d’une simple ordonnance suffit.

Quid des patients pour lesquels CORGARD a été remplacé ?

Les patients traités pour une hypertension artérielle, ou pour une autre indication que la prévention des troubles du rythme ventriculaire, auxquels une alternative à CORGARD a été prescrite, et qui sont bien équilibrés, peuvent conserver leur traitement actuel. Dans les autres cas, le médecin pourra décider d'une reprise immédiate du traitement par CORGARD.

L'ANSM rappelle que, selon les recommandations en vigueur, CORGARD n’est pas le traitement de première intention dans les indications autres que celles des troubles du rythme ventriculaire. 

Un contingentement quantitatif jusqu'en mars 2024

Afin de prévenir une nouvelle rupture de stock, un contingentement quantitatif est mis en place auprès des pharmacies d'officine (« une légère limitation du nombre de boîtes livrées est appliquée dans les officines uniquement », selon l'ANSM).

La distribution à l’hôpital ne fait l’objet d’aucune restriction.

La remise à disposition normale de CORGARD est prévue en mars 2024. 

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster