#Médicaments #Vigilance #Bon usage

Chlorhexidine et risque allergique : l'ANSM sensibilise les professionnels de santé et les patients

Les signalements de réactions allergiques graves associées à la chlorhexidine augmentent, notamment en raison d'une large exposition de la population à cette substance. Pour réduire ce risque, l'ANSM recommande de ne pas l'utiliser comme premier désinfectant à domicile. 

David Paitraud 05 Décembre 2023 Image d'une montre3 minutes icon Ajouter un commentaire
1
2
3
4
5
4,0
(6 notes)
Pour nettoyer une plaie superficielle, un lavage à l'eau claire et au savon en première intention.

Pour nettoyer une plaie superficielle, un lavage à l'eau claire et au savon en première intention.

Résumé

Constatant une augmentation constante du nombre de déclarations de réactions allergiques graves associées à la chlorhexidine (antiseptique à large spectre), l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte les professionnels de santé et les patients sur cet effet indésirable, et émet des préconisations pour la désinfection de la peau [1].

Une substance présente dans de nombreux produits

La chlorhexidine est largement utilisée en population française. À titre d'exemple, selon la base de données DATA-ANSM, le nombre de patients ayant reçu au moins un remboursement de médicaments à base de chlorhexidine par conditionnement est estimé à 6 millions par an. 

La chlorhexidine entre dans la composition de nombreux produits :

  • comme antiseptique, essentiellement en usage cutané ou sous forme de bains de bouche, de solutions pour pulvérisation buccale, de comprimés à sucer, de collyres, ou de gels urologiques.
  • dans des produits d’hygiène (des dentifrices par exemple) et dans certains cosmétiques (parfois comme conservateur).  

Un effet indésirable rare, de survenue rapide

Cette large exposition à travers une diversité de produits « favorise le risque de sensibilisation et par conséquent l’augmentation du risque de réaction allergique immédiate et grave », note l'ANSM.

Ces réactions immédiates sont en rapport avec une hypersensibilité de type 1, médiée par les IgE.

Les réactions allergiques associées à la chlorhexidine restent cependant rares.
Elles surviennent généralement dans l’heure qui suit son utilisation.
Les manifestations cliniques peuvent aller de l’urticaire à un gonflement du visage et des difficultés respiratoires, voire un choc anaphylactique.

Pour rappel, la chlorhexidine peut également être à l’origine d'une hypersensibilité retardée (type 4) à l'origine d'un eczéma de contact. 

Plaie superficielle : eau et savon en première intention

L'ANSM recommande aux patients de ne pas utiliser la chlorhexidine comme premier désinfectant à domicile.

Pour nettoyer une plaie superficielle (éraflure, écorchure, coupure peu profonde et peu étendue, brûlure superficielle peu étendue), elle recommande en priorité le lavage à l’eau claire et au savon.

Si un antiseptique est nécessaire, d'autres solutions existent, à sélectionner en fonction du type de soin réalisé : 

  • dans le cadre d'un acte chirurgical, la povidone iodée ou un dérivé chloré (hypochlorite de sodium) peuvent être utilisés ;
  • dans le cadre d’une injection ou d’un prélèvement sanguin, l'alcool modifié est à privilégier.

L'ANSM souligne toutefois que « l’utilisation de ces antiseptiques est également associée à un risque d’allergie » et que cette information sur les risques d'allergie de la chlorhexidine « ne remet pas en cause son utilisation dans le respect des indications autorisées ».

Confirmation de l'allergie à la chlorhexidine

En présence de symptômes évoquant une allergie grave, le traitement par chlorhexidine doit être arrêté et le patient doit demander une aide médicale immédiatement, en appelant le 15.

En cas d'antécédent de réaction allergique avec la chlorhexidine (réaction IgE médiée ou eczéma de contact), il est recommandé : 

  • d'en informer les professionnels de santé (infirmier, pharmacien, médecin, chirurgien ou dentiste) ; 
  • de consulter un allergologue pour confirmer l'allergie à la chlorhexidine ; 
  • de notifier cette allergie dans l'Espace santé numérique.

En cas de réaction allergique au décours d’une intervention chirurgicale, l'ANSM recommande d’inclure la chlorhexidine dans la batterie de tests réalisés pour identifier la cause de l’allergie du patient.

 

 

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster