1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
La transmission interhumaine de la grippe est essentiellement respiratoire.

La transmission interhumaine de la grippe est essentiellement respiratoire.

#Santé publique #Campagnes
Par David Paitraud - Date de publication : 24 janvier 2023 - Image d'une montre Lecture : 3 minutes

Grippe saisonnière : un mois supplémentaire pour la campagne de vaccination

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière est prolongée jusqu'au 28 février 2023. Si la situation semble s'améliorer en métropole, l'épidémie est toujours en cours, marquée par une augmentation de la circulation du virus de type B depuis début 2023.

Les autorités de santé françaises ont décidé de prolonger la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière jusqu'au 28 février 2023 [1, 2] au lieu du 31 janvier initialement prévu.

Cette décision permet de prolonger pendant un mois la prise en charge intégrale de cette vaccination dans la population à risque de forme grave de grippe, ciblée par les recommandations (cf. notre article du 6 octobre 2022). 

Une circulation des virus grippaux toujours active après 8 semaines d'épidémie

L'épidémie de grippe a débuté en décembre 2022 et, dès le démarrage, s’est caractérisée par une circulation de forte intensité et une sévérité marquée. 

Au 18 janvier 2023 [3], après 8 semaines d'épidémie, une nette diminution des indicateurs de la grippe est rapportée pour la troisième semaine consécutive, dans toutes les classes d'âge et les régions de métropole :

  • le taux d'incidence des consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants a régressé de 21 points en semaine 2 par rapport à la semaine 1 (réseau sentinelle) ;
  • le nombre de passages aux urgences pour syndrome grippal a été divisé par deux (- 49 %) selon le réseau Oscour entre les semaines 2 et 1.

Malgré cette amélioration, la circulation des virus grippaux est toujours active et, pour l'ensemble des régions métropolitaines, l'incidence reste au-dessus du seuil épidémique.

Santé publique France relève par ailleurs une évolution dans la dynamique de l'épidémie depuis début janvier, marquée par une sévérité de la grippe chez les personnes de 15 à 64 ans : 

  • augmentation de la part des 15-64 ans en réanimation : sur les 649 cas graves admis en réanimation depuis le début de la surveillance en métropole, les personnes de 15-64 ans sont les plus nombreuses (47 %), devançant celles de 65 ans et plus (42 %) ; 
  • la part des virus de type B/Victoria progresse nettement depuis la semaine 1 de 2023, même si le virus de type A reste largement majoritaire (93 %).

En outre, Santé publique France n'écarte pas une reprise à la hausse des indicateurs au cours des semaines à venir, comme lors de la saison 2017-2018 (cf. notre article du 21 février 2018).

Dans les territoires d'outre-mer, la situation épidémique rapportée au 18 janvier est la suivante :

  • passage de Saint-Barthélemy en phase préépidémique ;
  • persistance de l'épidémie en Guyane, Guadeloupe et Martinique ; 
  • passage de la Réunion et de Mayotte en phase postépidémique.

Un sursaut de vaccination en décembre

Depuis le début de la campagne de vaccination, près de 9 millions de personnes ciblées par les recommandations ont été vaccinées contre la grippe.

Selon les premières estimations, la couverture vaccinale au 30 novembre 2022 s'élevait à 39,9 % chez les personnes à risque ciblées (43,8 % chez les 65 ans et plus et 23,1% chez les moins de 65 ans à risque de grippe sévère) [3].

Malgré un démarrage lent, un rattrapage de la vaccination a été noté en décembre, confirmé par les données de remboursement. Les données de couverture vaccinale au 31 décembre seront disponibles début février 2023.

Lors de la saison 2021-2022, la couverture vaccinale a été de 45 % dans la population cible, avec 48,4 % chez les 65 ans et plus et 30,4 % chez les moins de 65 ans avec affection de longue durée.

 

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster