1
2
3
4
5
5,0
(1 note)
La vaccination contre les infections à rotavirus est recommandée, mais pas obligatoire.

La vaccination contre les infections à rotavirus est recommandée, mais pas obligatoire.

#Médicaments #Prise en charge
Par David Paitraud - Date de publication : 22 Novembre 2022 - Image d'une montre Lecture : 4 minutes

Vaccination contre les diarrhées à rotavirus : ROTARIX et ROTATEQ désormais remboursables 

Suite à l'avis de la Haute Autorité de santé (HAS) émis en juillet dernier, les vaccins contre les diarrhées à rotavirus ROTARIX et ROTATEQ sont désormais remboursables à 65 % et agréés aux collectivités chez les nourrissons.

Résumé

Suite à l'avis favorable de la Haute Autorité de santé (HAS) émis en juillet 2022, les vaccins buvables ROTARIX et ROTATEQ seront remboursables à 65 % et agréés aux collectivités à compter du 26 novembre 2022 pour prévenir les gastro-entérites dues à une infection à rotavirus chez les nourrissons :

  • nourrissons de l'âge de 6 semaines à 24 semaines, pour ROTARIX ;
  • nourrissons de l'âge de 6 semaines à 32 semaines, pour ROTATEQ.

La HAS estime que ces vaccins présentent un intérêt dans la stratégie vaccinale pour limiter les formes graves de gastro-entérites et réduire les hospitalisations. En outre, leur profil de sécurité est jugé acceptable.

Selon ses recommandations, le schéma vaccinal est le suivant :  

  • schéma à 2 doses (à 2 et 3 mois de vie) pour ROTARIX ;
  • schéma à 3 doses (à 2, 3 et 4 mois de vie) pour ROTATEQ. 

 

Les vaccins buvables à rotavirus ROTARIX et ROTATEQ sont désormais inscrits sur la liste des spécialités remboursables et des spécialités agréées aux collectivités [1, 2]. 

À compter du 26 novembre 2022, ces vaccins seront pris en charge (remboursement à 65 % et agrément aux collectivités) pour la prévention des gastro-entérites dues à une infection à rotavirus, selon les recommandations en vigueur de la Haute Autorité de santé (HAS) datant du 23 juin 2022 [3], dans les populations pédiatriques suivantes :  

  • pour le vaccin monovalent ROTARIX suspension buvable (souche RIX4414) : immunisation active des nourrissons de l'âge de 6 semaines à 24 semaines (6 mois) ;
  • pour le vaccin pentavalent ROTATEQ solution buvable (rotavirus G1, G2, G3, G4, P1A) : immunisation active des nourrissons de l'âge de 6 semaines à 32 semaines (8 mois).

Ce périmètre de remboursement correspond aux indications des autorisations de mise sur le marché (AMM). 

Un remboursement pour faciliter l'application de la stratégie vaccinale

Jusqu'à présent, ces vaccins n'étaient pas remboursables par l'Assurance maladie.

Dans son avis du 12 juillet 2022, la HAS a révisé la place des vaccins buvables à rotavirus dans la stratégie vaccinale (cf. notre article du 19 juillet 2022). Elle recommande de vacciner les nourrissons entre 6 semaines et 6 mois de vie, selon les schémas suivants :

  • ROTARIX : schéma à 2 doses, à 2 et 3 mois de vie ;
  • ROTATEQ : schéma à 3 doses à 2, 3 et 4 mois de vie.

Selon la HAS, les bénéfices de cette vaccination pour réduire les hospitalisations dues aux gastro-entérites aiguës sont plus importants que les risques d'effets indésirables graves de type invagination intestinale aiguë (IIA). Le surrisque d'IIA est estimé jusqu'à 6 cas pour 100 000 enfants dans les 7 jours suivant la vaccination.

En parallèle, la Commission de la transparence (CT) a émis deux avis favorables à la prise en charge de ces vaccins [45] dans leurs indications d'AMM, leur attribuant : 

  • un service médical rendu (SMR) important ;
  • une amélioration du service médical rendu mineure (ASMR IV).

Elle précise que la gravité des IIA est souvent le fait d’une prise en charge tardive. La survenue dans les 7 jours suivant l’administration de ces vaccins de manifestations cliniques caractéristiques (cf. Encadré) doit inciter les parents de ces enfants à consulter sans délai pour un diagnostic précoce (recours à l’échographie) et une prise en charge médicale urgente (réduction de l’invagination par lavement).

Une vaccination recommandée et éclairée

La vaccination contre les infections à rotavirus est recommandée, mais non obligatoire. Elle n'est pas ajoutée à la liste des 11 vaccinations obligatoires chez le nourrisson et l'enfant. 

Dans son avis, la HAS préconise d'accompagner les parents dans leur choix de vacciner leur enfant contre les rotavirus : 

  • les informer sur l'intérêt de protéger contre les gastro-entérites, dont la principale complication est la déshydratation ;
  • leur rappeler les mesures d'hygiène pour réduire le risque de contamination virale (lavage des mains, nettoyage des surfaces), et l'intérêt du soluté de réhydratation orale pour prévenir les formes sévères de déshydratation en cas de diarrhée ;
  • les informer du risque d'IIA et de la conduite à tenir en cas de signes évocateurs survenant dans les 7 jours suivant la vaccination (cf. Encadré).
Encadré - Signes cliniques évocateurs d'une IIA à surveiller après la vaccination contre les gastro-entérites dues à une infection à rotavirus
  • Pleurs inhabituels ;
  • Refus de s'alimenter ou de boire ;
  • Vomissements ;
  • Pâleur ;
  • Hypotonie ;
  • Présence de sang dans les selles.

Il est recommandé de réaliser le schéma vaccinal complet avec le même vaccin. Les vaccins ROTARIX et ROTATEQ peuvent chacun être coadministrés avec les autres vaccins du calendrier vaccinal du nourrisson (cf. Calendrier vaccinal 2022).

L'administration des vaccins ROTARIX et ROTATEQ doit être différée chez les sujets présentant une diarrhée ou des vomissements, ou ayant une maladie fébrile sévère aiguë (en veillant à ne pas dépasser l'âge limite conforme à l'AMM).

Identité administrative

Liste I
ROTARIX suspension buvable, tube souple de 1,5 mL, CIP 3400939020228, prix public TTC = 58,45 euros [6]
ROTATEQ solution buvable, tube de 2 mL, CIP 3400937622363, prix public TTC = 52,16 euros [6]
Remboursable à 65 % [1]
Agrément aux collectivités [2]
Laboratoires GlaxoSmithKline (ROTARIX) et MSD France (ROTATEQ)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Dans la même rubrique
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster