BPCO : 7 indicateurs à la loupe pour mesurer la qualité du parcours de soins

Par David Paitraud - Date de publication : 12 avril 2022
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 2274 lecteurs
La mesure des sept indicateurs de qualité relatifs au parcours de soins des patients à risque ou souffrant d'une  BPCO* montre que des améliorations sont nécessaires à chaque étape clé de ce parcours, tant au plan national que régional.

*
bronchopneumopathie chronique obstructive
La BPCO est une maladie respiratoire chronique due à une inflammation et une obstruction permanente et progressive des bronches (illustration).

La BPCO est une maladie respiratoire chronique due à une inflammation et une obstruction permanente et progressive des bronches (illustration).

 
Résumé
La Haute Autorité de santé (HAS) a présenté les premiers résultats des indicateurs de qualité du parcours des patients à risque ou atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). 

Au total, sept indicateurs ont été retenus (en 2020) pour évaluer la performance de la prise en charge dans le cadre de cette pathologie, du dépistage au suivi post-hospitalisation. 


Les résultats ont été calculés à partir des données du système national des données de santé (SNDS), en ville et en établissements de santé. La BPCO est la première pathologie à bénéficier d'une mesure des indicateurs de qualité. 

Que ce soit en prévention (dépistage ou surveillance de la fonction respiratoire) ou pour le suivi au long cours (suivi post-hospitalisation, traitement, soins de rééducation), les résultats montrent une marge d'amélioration importante. En outre, cette analyse met en évidence des disparités selon les tranches d'âge ou les territoires.

L'analyse de ces résultats est une nouvelle étape pour élaborer des actions visant à améliorer chaque indicateur. Dans la continuité de ce travail, une action pilote est d'ailleurs lancée dans la région Hauts-de-France. L'objectif est de développer sur ce territoire un outil de diagnostic afin de mieux identifier et mieux prendre en charge les patients BPCO. 


La Haute Autorité de Santé (HAS) a présenté les résultats des indicateurs de qualité relatifs au parcours de soins des patients à risque ou atteints bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO - cf. VIDAL Reco « BPCO ») dans un rapport publié le 4 avril 2022 (validé le 3 mars).

Cette action, menée conjointement avec l'Assurance maladie, s'inscrit dans la mission « mesurer et améliorer la qualité » de la HAS. 

Un travail initié en 2020

Le travail visant à améliorer la prise en charge des patients BPCO en France a été initié en 2020, avec l'élaboration d'un Guide de parcours de soins spécifique à cette pathologie chronique.

En parallèle, la HAS a défini sept indicateurs permettant de mesurer la qualité des soins proposés aux personnes à risque ou atteintes de BPCO, depuis le dépistage jusqu'au suivi au long cours (cf. Figure ci-dessous). 

 
Figure - Les indicateurs de qualité du parcours de soins de la BPCO
  1. Spirométrie ou exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) à visée diagnostique chez les patients à risque de BPCO.
  2. Vaccin contre la grippe chez les patients atteints de BPCO.
  3. Réalisation d'EFR ou d'une spirométrie annuelle chez les patients atteints de BPCO.
  4. Suivi médical dans les 7 jours après hospitalisation pour exacerbation de BPCO.
  5. Suivi par le pneumologue dans les 60 jours après hospitalisation pour exacerbation de BPCO.
  6. Traitement remboursé de BDLA après hospitalisation pour exacerbation de BPCO.
  7. Soins de rééducation dans les 90 jours après hospitalisation pour exacerbation de BPCO.

La BPCO a été la première pathologie chronique retenue par la HAS pour élaborer des indicateurs de qualité du parcours de soins. 

Ce que révèlent les résultats de mesure des indicateurs BPCO
C'est la première fois que les indicateurs BPCO identifiés en 2020 sont mesurés.

La HAS s'est appuyée sur les deux bases de données composant le système national des données de santé (SNDS) :
  • les données de soins de ville ;
  • les données des séjours hospitaliers et des consultations en établissements de santé.
D'une façon globale, le principal constat est la nécessité d'améliorer chaque étape du parcours de soins des personnes à risque ou atteintes de BPCO. Ces améliorations doivent s'adresser aux professionnels de santé mais également aux patients. 

La mesure de ces indicateurs met en évidence :
  • des différences de prise en charge selon l'âge ;
  • des disparités régionales.

Indicateur de dépistage : 1 personne à risque de BPCO sur 5 bénéficie d'un dépistage
L'indicateur 1 permet de mesurer le taux de dépistage au sein de la population de personnes présentant un risque de BPCO  : 
  • comportement à risque : tabac, exposition professionnelle à des toxiques ou irritants ;
  • tableau clinique évocateur d'une BPCO : bronchite à répétition, toux chronique.
Le dépistage recommandé repose sur la spirométrie ou des EFR.

Selon les résultats, seules 21,3 % des personnes identifiées à risque de BPCO bénéficient d'un tel dépistage : 
  • 16 % chez les moins de 50 ans ;
  • 28 % chez les 70-74 ans ;
  • 14 % chez les plus de 85 ans.

Indicateur de prévention : 1 patient sur 2 vacciné contre la grippe
Le second indicateur porte sur la prévention, plus particulièrement sur la vaccination contre la grippe saisonnière des patients atteints de BPCO. Cette démarche vise à prévenir les exacerbations.

Selon les résultats, 52,7 % des patients atteints de BPCO sont vaccinés contre la grippe, soit 1 patient sur 2.

La répartition par tranche d'âge montre cependant un taux plus faible dans les population plus jeunes :
  • 33 % de sujets vaccinés chez les moins de 65 ans ;
  • contre 73 % chez les plus de 85 ans.

Surveillance de la fonction respiratoire : réalisée chez 1 personne sur 3 seulement
Le troisième indicateur intervient tout au long du suivi du patient, une fois le diagnostic de BPCO posé. Il mesure le taux annuel de réalisation d'EFR ou de spirométrie, dans le but de surveiller la fonction respiratoire et d'ajuster ou renforcer les traitements si nécessaire.

Les résultats montrent que 1 patient sur 3 environ (34,2 %) bénéficie de cette surveillance. 


Post-hospitalisation : des disparités régionales dans les soins de sortie
Le quatrième indicateur mesure le suivi médical des patients dans les 7 jours suivant une hospitalisation pour exacerbation de BPCO.

Ce suivi vise à assurer la continuité des soins à la sortie, avec le médecin traitant notamment. Les résultats montrent néanmoins que seuls 41,9 % des patients hospitalisés en bénéficient.

Cet indicateur révèle en outre des disparités marquées au niveau régional puisque ce taux passe de 29,3 % en région des Pays de la Loire à 60,8 % dans les Hauts-de-France.


Post-hospitalisation : un faible taux de consultation en pneumologie 
Autre point évalué en suivi post-hospitalisation, l'indicateur 5 mesure le taux de consultation par le pneumologue dans les 60 jours suivant une hospitalisation pour exacerbation de BPCO. L'objectif de cette consultation avec un spécialiste permet de réévaluer les besoins du patient et d'ajuster le traitement à moyen terme.

Les résultats montrent que cette consultation n'intervient que pour 30,9 % des patients suivis sur cette période.


Traitement bronchodilatateur de longue durée d'action : un recours moins fréquent chez les plus âgés
Les bronchodilatateurs de longue durée d'action sont le traitement de référence de la BPCO après hospitalisation pour exacerbation. L'indicateur 6 mesure le taux de délivrance remboursée de ce traitement dans les 90 jours post-hospitalisation.

Les résultats montrent que ce traitement est poursuivi ou initié :
  • chez 74 % des patients ;
  • mais chez 58 % seulement des plus de 85 ans.

Soins de rééducation : un tiers des patients en bénéficie
Enfin, le septième indicateur mesure le taux d'initiation de soins de rééducation (cf. VIDAL Reco « Rééducation fonctionnelle : BPCO ») dans les 90 jours suivant une hospitalisation pour exacerbation de BPCO. Ces soins sont recommandés pour améliorer la qualité de vie et diminuer la mortalité et le risque de réhospitalisation.

Les résultats montrent un faible recours à cette option, puisque 31,1 % seulement des patients en bénéficient. Le recours à des soins de rééducation augmente sensiblement avec l'âge, et atteint 42 % chez les plus de 85 ans (contre 15 % chez les moins de 50 ans).


Une base pour développer des actions d'amélioration : l'exemple des Hauts-de-France
Ces résultats, qui permettent de disposer d'un état des lieux de chaque étape clé du parcours de soins du patient BPCO, constituent une base pour déployer sur le terrain des plans d'actions, territoire par territoire. 

Pour chaque résultat, la HAS souligne « l'importance d'une analyse et d'un travail en région menés par tous les acteurs (agence régionale de santé, Assurance maladie, professionnels de santé, associations de patients) pour analyser les résultats à la lumière des problématiques de terrain »

Pour approfondir cette analyse au niveau local, la HAS met à disposition des acteurs locaux les programmes de calcul permettant de produire les résultats pour chaque indicateur.


Engagée depuis 2012 pour améliorer la prise en charge de la BPCO, la région Hauts-de-France a initié une action pilote en avril 2022 pour poursuivre l'évaluation de ces indicateurs, et développer un outil de diagnostic territorial portant sur le parcours BPCO à destination des acteurs de soins du territoire, en particulier les structures d'exercice coordonné (communautés professionnelles territoriales de santé et maisons de santé pluriprofessionnelles).

Pour aller plus loin
Communiqué de presse - BPCO : des indicateurs de qualité pour évaluer le parcours de soins des patients. HAS, 4 avril 2022.


Résultats des indicateurs de qualité du parcours des patients à risque ou atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). HAS, 3 mars 2022.

Guide du parcours de soins BPCO. HAS, 2020.
 

Sources : HAS (Haute Autorité de santé)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster