eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Leucémie aiguë lymphoblastique : comment faire sans ERWINASE (et bientôt sans KIDROLASE) ?

- Date de publication : 03 Novembre 2020
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1 lecteur
Tandis que l'approvisionnement en ERWINASE (crisantaspase) reste fortement perturbé et que le marché des asparaginases se tend, l'INCa* a actualisé ses préconisations de 2017 relatives au traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique chez l'enfant et l'adulte. Cette version prend en compte l'annonce d'une indisponibilité totale d'ERWINASE à partir de la fin de l'année 2020 et l'arrêt de commercialisation programmé de KIDROLASE au cours du deuxième trimestre 2021. 

Les points d'actualisation de l'avis d'expert portent sur :
  • le niveau 3 de priorisation d'ERWINASE : redéfinition des patients prioritaires en cas d'indisponibilité totale d'ERWINASE ;
  • les stratégies de prophylaxie primaire ou secondaire en cas de recours aux autres asparaginases (KIDROLASE, ONCASPAR et SPECTRILA) pour minimiser le recours à ERWINASE.

*Institut national du cancer
Frottis de moelle osseuse d'un patient atteint d'une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B (illustration @VashiDonsk sur Wikipédia anglais).

Frottis de moelle osseuse d'un patient atteint d'une leucémie lymphoblastique aiguë à cellules B (illustration @VashiDonsk sur Wikipédia anglais).


Depuis plusieurs années, la spécialité à base de crisantaspase ERWINASE est sous tension d'approvisionnement. Ces difficultés sont compensées partiellement par la mise à disposition régulières d'unités d'ERWINASE initialement destinées au marché britannique (cf. notre dernier article sur ERWINASE du 1er octobre 2020). 

Selon les dernières informations communiquées par l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), une indisponibilité totale d'ERWINASE est prévue à partir de la fin de l'année 2020.

En outre, un arrêt de commercialisation de la spécialité KIDROLASE est attendu au cours du deuxième trimestre 2021.

Modification du niveau 3 de priorisation
Dans ce contexte, les préconisations de traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) chez l'enfant et l'adulte élaborées par l'INCa (Institut national du cancer) en 2017 ont été actualisées (cf. VIDAL Reco "Leucémies aiguës de l'adulte"). 
Les points de mise à jour concernent le niveau de priorité 3, celui correspondant à une indisponibilité totale d'ERWINASE ; les niveaux de priorité 1 et 2 tels que précisés dans la version 2017 restent valables (cf. Encadré 1).

Concernant le niveau 3, dans la version initiale de 2017, il était recommandé de prioriser uniquement les traitements par ERWINASE déjà débutés chez les enfants.

Dans la version actualisée en octobre 2020, les experts :
  • ajoutent à cette population prioritaire pédiatrique celle des adultes atteints de LAL de type T (LAL-T) ;
  • suppriment la notion de traitement par ERWINASE ayant déjà débuté.

Encadré 1 - Utilisation d'ERWINASE en période de tension d'approvisionnement : niveaux de priorisation 1, 2 et 3 (version actualisée - octobre 2020)
  • Niveau de priorité 1 : disponibilité perturbée mais maintenue d'ERWINASE = prioriser les traitements en cours. Les patients ayant déjà débuté un traitement par ERWINASE doivent être prioritaires pour recevoir ce médicament. Il n'est en effet pas souhaitable de modifier un traitement d'intensification déjà débuté.
  • Niveau de priorité 2 : forte perturbation mais maintien d'un approvisionnement minimal = prioriser la première ligne de traitement. Si les stocks d'ERWINASE ne sont pas suffisants pour traiter l'ensemble des patients relevant du niveau de priorité 1, il convient d'appliquer également une priorisation de niveau 2. Parmi les patients ayant déjà débuté un traitement par ERWINASE, un enfant (jusqu'à 18 ans) ou un adulte en première ligne de traitement de la LAL est prioritaire par rapport à un enfant ou un adulte en seconde ligne de traitement de la LAL. En effet, les patients de première ligne ont un pronostic meilleur que ceux en rechute.
  • Niveau de priorité 3 : rupture totale de stock et d'approvisionnement d'ERWINASE = priorité à la pédiatrie et aux adultes LAL-T (version actualisée en octobre 2020). Si les stocks ne sont pas suffisants pour traiter l'ensemble des patients prioritaires de niveau 2, il convient d'appliquer également une priorisation de niveau 3. Parmi les patients en première ligne de traitement, l'enfant et l'adulte qui est atteint de LAL-T doivent être prioritaires sur l'adulte atteint de LAL-B pour recevoir ERWINASE. En cas de tensions extrêmes, l'enfant doit être prioritaire sur l'adulte car le pronostic des enfants atteints de cette maladie reste meilleur que celui des adultes malgré des améliorations notables dans ce domaine.

Stratégies de prophylaxie primaire ou secondaire : recommandations d'utilisation des autres asparaginases
L'avis d'experts actualisé identifie également, dans le cadre du traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique de l'enfant et de l'adulte, les stratégies de prophylaxies primaire et secondaire des réactions d'hypersensibilité/allergies aux asparaginases (cf. Encadré 2), susceptibles d'être utilisées pour minimiser le recours à ERWINASE.

Ces préconisations visant à sécuriser l'utilisation des asparaginases précisent : 
  • les modalités d'administration,
  • la nécessité ou non d'une prémédication,
  • les modalités de surveillance du patient. 

Encadré 2 - Spécialités à base d'asparaginase commercialisées en France - octobre 2020
Bien que citée dans les préconisations de l'INCa, la spécialité SPECTRILA n'est actuellement pas commercialisée en France, ce jusqu'au 1er trimestre 2021.

Pour aller plus loin
Leucémie aiguë lymphoblastique : actualisation partielle des préconisations de traitement de l'enfant et de l'adulte dans un contexte de tensions d'approvisionnement en Erwinase - Point d'information (ANSM, 30 octobre 2020)
Nouvelles préconisations pour le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique - Actualisation selon l'avis d'experts du 28 octobre 2020

 

Sources : INCa (Institut National du Cancer) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster