Arthrite goutteuse : retour du probénécide en France avec la spécialité SANTURIL

Par DAVID PAITRAUD - Date de publication : 16 septembre 2020
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 708 lecteurs
SANTURIL 500 mg comprimé sécable est une nouvelle spécialité à base de probénécide mise à disposition en ville et à l'hôpital. 
Depuis 2016 et suite à l'arrêt de commercialisation de BENEMIDE 500 mg comprimé sécable, aucune spécialité à base de probénécide n'était plus commercialisées en France. Le probénécide était uniquement disponible en rétrocession à l'hôpital via l'importation d'une spécialité en provenance d'Allemagne.  

SANTURIL est indiqué dans le traitement de l'hyperuricémie symptomatique (arthrite goutteuse) en seconde intention,
 en cas d’échec ou d’intolérance aux inhibiteurs de la xanthine oxydase (allopurinol, fébuxostat).

La posologie est progressive : 
  • 500 mg par jour en 2 prises (250 mg 2 fois par jour) la première semaine, 
  • puis 1 000 mg par jour en 2 prises (500 mg 2 fois par jour) jusqu'à normalisation de l'uricémie. 
Un apport liquidien abondant est nécessaire en raison de l'excrétion importante d'acide urique. 

SANTURIL est remboursable à 30 % et agréé aux collectivités. Conditionné en boîte de 30 comprimés sécables, son prix public (hors honoraires de dispensation) s'élève à 17,16 euros.

*autorisation de mise sur le marché
Cristal d'urate dans du liquide synovial (illustration @Ed Uthman sur Wikimedia).

Cristal d'urate dans du liquide synovial (illustration @Ed Uthman sur Wikimedia).


Une nouvelle spécialité à base de probénécide est désormais commercialisée en France sous le nom de SANTURIL 500 mg comprimé sécable.

SANTURIL a obtenu une AMM nationale en avril 2019, sur la base d'un usage médical bien établi. 

Retour du probénécide en France

Depuis l'arrêt de commercialisation de BENEMIDE 500 mg comprimé sécable en 2016, le marché français était approvisionné en probénécide via le dispositif d'importation d'une spécialité en provenance d'Allemagne, PROBENECID BIOKANOL 500 mg comprimé sécable, réservé à la rétrocession hospitalière.
La commercialisation de SANTURIL permet une mise à disposition pérenne de ce principe actif en France, en ville et à l'hôpital.  

Traitement de seconde intention de l'hyperuricémie 
SANTURIL est indiqué dans le traitement de l'hyperuricémie symptomatique (arthrite goutteuse) chez les patients présentant une résistance ou une intolérance aux inhibiteurs de la xanthine oxydase (
allopurinol, fébuxostat) [cfVIDAL Reco "Goutte"].

Une utilisation en monothérapie ou en association avec un inhibiteur de la xanthine oxydase (sauf en cas d'intolérance) est envisageable.

SANTURIL en pratique
Chez l'adulte, la dose quotidienne de probénécide est instaurée selon le schéma suivant :
- 0,5 comprimé (250 mg) 2 fois par jour pendant 1 semaine en début de traitement (une barre de cassure permet de diviser le comprimé en 2 doses égales) ;
- 1 comprimé (500 mg) 2 fois par jour. Le traitement doit être poursuivi à cette dose quotidienne jusqu'à ce que l'uricémie se normalise et que les dépôts d'urate dans les tissus aient été détruits.
L'augmentation progressive de la posologie se justifie par une excrétion importante d'acide urique observée en début de traitement.
Par la suite, une réduction progressive de la dose est possible.

 
  • Prévoir un apport liquidien suffisant
En plus de ce schéma posologique en 2 temps, il est nécessaire d'assurer un apport en liquide abondant et d'obtenir un ajustement approprié du pH urinaire (pH 6,5 - 6,8).
Les comprimés sécables doivent être avalés avec une grande quantité de liquide au cours des repas. 

 
  • Une utilisation à écarter dans certaines situations 
L'utilisation de SANTURIL est contre-indiquée dans plusieurs situations, parmi lesquelles : 
- une altération de la fonction rénale (clairance de la créatinine inférieure à 50 mL/min) ;
- les enfants âgés de moins de 15 ans ;
- la crise de goutte aiguë.


Pour aller plus loin 
Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - SANTURIL (HAS, 5 février 2020)

 

Sources : J.O. (Journal Officiel) , HAS (Haute Autorité de Santé) , ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster