Allopurinol

Mise à jour : 08 Avril 2014

Mécanisme d'action

L'allopurinol est un uricofreinateur : il empêche la formation d'acide urique. Il inhibe la xanthine-oxydase, qui est une enzyme catalysant la biosynthèse de l'acide urique : il diminue l'uricémie et l'uraturie.

L'allopurinol est également un substrat pour la xanthine-oxydase qui le métabolise en oxypurinol, lui-même inhibiteur de cette enzyme. Il est responsable, en grande partie, de l'effet thérapeutique de l'allopurinol.

L'allopurinol est un puissant hypo-uricémiant. Après administration, l'uricémie s'abaisse en 24 à 48 heures. La prise quotidienne d'allopurinol entraîne une chute maximale de l'uricémie au bout de deux semaines environ. En cas d'arrêt du traitement, l'uricémie remonte à sa valeur antérieure au bout de 7 à 10 jours, d'où la nécessité de poursuivre le traitement sans interruption.


Cas d'usage

L'allopurinol est utilisé dans la prise en charge de :

  • hyperuricémies symptomatiques,
  • gouttes,
  • hyperuricuries et hyperuraturies,
  • lithiases uriques,
  • lithiases calciques,
  • déficits en adénine phosphoribosyltransférase (APRT),
  • syndromes de Lesch-Nyhan.


Médicaments contenant la substance active en association (0)