ONIVYDE : attention aux risques d'erreurs suite au changement de l'expression du dosage

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 1320 lecteurs


À partir du 5 août 2019, le dosage de l'antinéoplasique hospitalier ONYVIDE (irinotécan) sera exprimé sous forme de base anhydre libre au lieu de chlorhydrate d'irinotécan trihydraté actuellement.

À ce titre, les boîtes d'ONIVYDE distribuées sur le marché français mentionneront un dosage à 4,3 mg/mL d'irinotécan sous forme de base libre au lieu de 5 mg/mL sous forme de sel. Les nouvelles boîtes se distingueront des anciennes par la couleur du filet entourant le dosage sur le côté de la boîte : ce filet est bleu sur les nouvelles boîtes, alors qu'il est vert sur les anciennes versions.  

Ce changement d'expression du dosage d'ONYVIDE induit un changement de la dose d'initiation recommandée qui passera de 80 mg/m² (sous forme de chlorhydrate d’irinotécan trihydraté) à 70 mg/m² (sous forme de base libre).

Ces changements exposant à des risques d'erreurs médicamenteuses, l'Agence du médicament (ANSM) recommande à tous les professionnel de santé concernés (prescripteurs, pharmaciens, personnel soignant) de s'assurer que la dose d'ONYVIDE a été correctement calculée.
ONIVYDE est indiqué dans la prise en charge d'adénocarcinomes du pancréas métastatiques (illustration).

ONIVYDE est indiqué dans la prise en charge d'adénocarcinomes du pancréas métastatiques (illustration).


À partir du 5 août 2019, l'expression du dosage d'ONIVYDE (irinotécan) sera modifiée (Cf. Encadré 1) : il sera exprimé sous forme de base anhydre libre d'irinotécan au lieu de chlorhydrate d'irinotécan trihydraté précédemment.
 
Encadré 1 - Indication thérapeutique d'ONIVYDE
Traitement des adénocarcinomes du pancréas métastatiques, en association avec le 5 fluoro-uracile et la leucovorine, chez les patients adultes en progression de la maladie après un traitement ayant comporté de la gemcitabine. 

En conséquence, le dosage d'ONIVYDE mentionné sur les boîtes sera de 4,3 mg/mL de base anhydre libre d'irinotécan au lieu de 5 mg/mL de chlorhydrate d'irinotécan trihydraté.

Expression en base libre versus expression en sel : modification de la dose d'initiation 
Du fait du changement de l'expression du dosage, la dose d'initiation recommandée désormais exprimée sous forme de base libre sera de 70 mg/m², au lieu de 80 mg/m² sous forme de chlorhydrate d'irinotécan trihydraté (Cf. Tableau I).

 
Tableau I - Conversion du dosage et de la dose d'initiation recommandée d'ONIVYDE
  Ancienne expression
(sous forme de sel)
Nouvelle expression
(sous forme de base libre)
Dosage 5 mg/mL 4,3 mg/mL
Dose d'initiation recommandée 80 mg/m² 70 mg/m²

Une dose d'initiation plus faible de 50 mg/m² sous forme de base libre doit être envisagée pour les patients homozygotes pour l'allèle UGT1A1*28 (au lieu de 60 mg/m² sous forme de sel).

Le tableau II ci-après présente les doses à prendre en compte avec la nouvelle expression du dosage (sous forme de base libre).

Tableau II - Conversion de la dose d'ONIVYDE
Dosage à 5 mg/mL (ancienne expression) : dose exprimée sous forme de sel (mg/m²) Dosage à 4,3 mg/mL (nouvelle expression) : dose exprimée sous forme de base libre (mg/m²)
80 70
60 50
50 43
40 35

Un risque d'erreur de dosage de l'ordre de 16 %
La différence en termes de dose administrée d'ONIVYDE selon que celle-ci soit exprimée sous forme de sel ou sous forme de base libre est d'environ 2 %. 

En pratique, l'utilisation du mauvais algorithme de calcul de la dose peut conduire à une erreur de 16 % dans la dose administrée. 
L'effet et la sécurité clinique de cette erreur de dosage sont actuellement inconnus.


Recommandations aux professionnels de santé
L'ANSM et le laboratoire Servier appellent les professionnels de santé à la vigilance dans le calcul des doses d'ONIVYDE. Ce calcul doit prendre en compte l'expression du dosage. 

Il est recommandé aux prescripteurs : 
  • de mettre à jour le protocole de traitement avec la nouvelle expression d'irinotécan sous forme de base libre, la nouvelle expression du dosage et le calcul de la dose ; 
  • de mentionner l'expression du dosage sur la prescription ainsi que l'expression utilisée pour le calcul de la dose (forme de base libre ou forme de sel). 

De leur côté, les pharmaciens hospitaliers doivent :
  • limiter la coexistence des deux versions d'ONIVYDE. Le stock d'ONIVYDE 5 mg/mL (irinotécan sous forme de sel) doit être écoulé avant de dispenser la nouvelle version ONIVYDE 4,3 mg/mL ;
  • informer les professionnels de santé impliqués dans la préparation des poches de perfusion du changement d'expression du dosage et du calcul de dose ;
  • s'assurer que la forme d'irinotécan (base libre ou sel) est bien spécifiée sur l'ordonnance. 

Enfin, il est recommandé aux professionnels de santé impliqués dans la préparation des poches de perfusion : 
  • de mettre à jour les instructions de préparation avec la nouvelle expression du principe actif, la nouvelle expression du dosage et le calcul de dose,
  • de vérifier l'adéquation entre le calcul du volume de solution à prélever dans le flacon et l'expression du dosage.

Seule l'expression du dosage en irinotécan change. La quantité de principe actif dans le flacon est inchangée, quelle que soit la version (ancienne ou nouvelle) ; tous les flacons peuvent être utilisés pour préparer les poches de perfusion et le volume à administrer reste le même. En revanche, le calcul de la dose (et du volume) doit toujours tenir compte de l'expression du dosage en irinotécan

Un élément de distinction entre l'ancienne et la nouvelle version
Afin de distinguer les boîtes anciennes (5 mg/mL) et nouvelles (4,3 mg/mL), la couleur du filet entourant le dosage sur le côté de la boîte est modifiée : 
  • Filet bleu sur les nouvelles versions (4,3 mg/mL)
  • Filet vert sur les anciennes versions (5 mg/mL)

Pour aller plus loin 
Onivyde (irinotécan liposomal) – Risque d'erreur médicamenteuse due au changement d'expression du dosage et de la posologie (ANSM, 28 juin 2019)
Lettre du laboratoire aux professionnels de santé (sur le site de l'ANSM, juillet 2019)

Sur VIDAL.fr
ONIVYDE (irinotécan liposomal pégylé) : nouvel antinéoplasique dans l'adénocarcinome du pancréas métastatique (8 février 2018)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News