Cancer du sein : mise à jour "importante" du libellé d'indication de TYVERB (lapatinib)

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2055 lecteurs


La laboratoire Novartis signale une mise à jour "importante" du RCP (résumé des caractéristiques du produit) de l'antinéoplasique TYVERB (lapatinib), consistant notamment en une modification de l'indication thérapeutique.

Dans le nouveau RCP de TYVERB, le libellé mentionnant l’absence de données d’efficacité du lapatinib par rapport au trastuzumab, tous deux en association avec un inhibiteur de l’aromatase, chez les femmes ménopausées atteintes de cancers du sein métastatiques avec récepteurs hormonaux positifs précédemment traitées par du trastuzumab ou un inhibiteur de l’aromatase, a été rétabli dans l'indication.


L'actualisation de ce libellé résulte d'une interprétation erronée des résultats de l'étude EGF114299, suggérant à tort un bénéfice relatif du lapatinib sur le trastuzumab. Les résultats de cette étude ont été supprimés de la rubrique "Propriétés pharmacologiques".

En pratique, cette mise à jour doit conduire les prescripteurs à réévaluer le rapport bénéfice/risque des traitements par lapatinib en cours et à décider, au cas par cas, de poursuivre ou non le traitement chez les patientes qui ont précédemment progressé sous trastuzumab. 
La poursuite du traitement par TYVERB doit être réévaluée au cas par cas chez certaines patientes (illustration).

La poursuite du traitement par TYVERB doit être réévaluée au cas par cas chez certaines patientes (illustration).


Suite à l'interprétation erronée des résultats de l'étude EGF114299 portant sur le lapatinib (TYVERB 250 mg comprimé pelliculé) et le trastuzumab, le RCP (résumé des caractéristiques du produit) de TYVERB a été mis à jour. 

Cette mise à jour est directement liée à la détection d'erreurs d'interprétation dans les résultats d'efficacité de l'étude EGF114299, sur lesquels reposent certaines mentions (indication, propriétés pharmacologiques). 

L'étude EGF114299 a été menée en post-AMM dans le but d'évaluer l'efficacité et la sécurité d'emploi du lapatinib en association avec un inhibiteur de l'aromatase chez les femmes ménopausées atteintes de cancer du sein métastatique avec récepteurs hormonaux positifs/ HER2 positifs ayant progressé après une chimiothérapie contenant du trastuzumab et une des hormonothérapies. 

Au terme de cette étude, l'information sur l'absence de données d'efficacité du lapatinib par rapport au trastuzumab a été retirée (Cf. Encadré 1), et les résultats ont été ajoutés à la rubrique "Propriétés pharmacologiques" du RCP (Cf. Encadré 2 et Tableau I). 
 
Encadré 1 - Indication thérapeutique de TYVERB au 8 janvier 2019 
Traitement du cancer du sein chez l'adulte (CfVIDAL Reco "Cancer du sein"), avec surexpression des récepteurs HER2 (ErbB2) :
  • En association à la capécitabine, chez les patients ayant une maladie avancée ou métastatique en progression après un traitement antérieur ayant comporté une anthracycline, un taxane et un traitement ayant inclus du trastuzumab en situation métastatique.
  • En association au trastuzumab chez les patients ayant une maladie métastatique avec des récepteurs hormonaux négatifs, en progression après un (des) traitement(s) antérieur(s) par trastuzumab en association à une chimiothérapie.
  • En association à un inhibiteur de l'aromatase, chez les patientes ménopausées ayant une maladie métastatique avec des récepteurs hormonaux positifs et pour lesquelles la chimiothérapie n'est actuellement pas envisagée. Les patientes de l'étude d'enregistrement n'avaient pas été précédemment traitées par trastuzumab ou par un inhibiteur de l'aromatase (cf Mises en garde et Précautions d'emploi, Pharmacodynamie). Aucune donnée relative à l'efficacité de cette association par rapport au trastuzumab en association avec un inhibiteur de l'aromatase n'est disponible dans cette population de patientes.

Les erreurs de programmation identifiées dans l'étude EGF114299 affectent essentiellement la comparaison entre lapatinib + inhibiteur de l'aromatase et trastuzumab + inhibiteur de l'aromatase.
Les résultats suggèrent à tort un bénéfice du lapatinib sur le trastuzumab.

Modification de l'indication : pas de données d'efficacité par rapport au trastuzumab
En conséquence, la mention relative à l'absence de données d'efficacité du lapatinib par rapport au trastuzumab, lorsqu'ils sont tous les deux utilisés en association avec un inhibiteur de l'aromatase, chez les femmes ménopausées atteintes de cancers du sein métastatiques avec récepteurs hormonaux positifs précédemment traitées par du trastuzumab ou un inhibiteur de l'aromatase, est rétablie dans l'indication thérapeutique.

Suppression des résultats de l'étude EGF114299
En outre, les informations relatives aux résultats de l'étude EGF114299 (Cf. Encadré 2 et Tableau I) sont supprimées de la rubrique 5.1 Propriétés pharmacologiques du RCP.

 
Encadré 2 - Informations de la rubrique 5.1 Propriétés pharmacologiques
supprimées du RCP de TYVERB 
L'efficacité et la sécurité de TYVERB en association avec un inhibiteur de l'aromatase ont également été confirmées dans une autre étude de Phase III (Étude EGF114299).
Les patientes incluses étaient des femmes ménopausées atteintes de cancer du sein métastatique avec récepteurs hormonaux positifs/HER2 positifs ayant progressé après un schéma chimiothérapeutique contenant du trastuzumab et des hormonothérapies.
L'étude a été principalement conçue pour évaluer le bénéfice potentiel sur la PFS d'un double blocage d'HER2 (TYVERB + trastuzumab) par rapport à un blocage simple (trastuzumab), en association à un inhibiteur de l'aromatase (IA) dans les deux cas. Un troisième bras avec TYVERB + IA était inclus dans l'étude.
Un total de 335 patientes étaient randomisées selon un ratio 1:1:1 avec un bras TYVERB 1000 mg + trastuzumab (dose de charge de 8 mg/kg suivi d'une dose de maintenance de 6 mg/kg IV toutes les 3 semaines) + IA (N = 120), un bras trastuzumab (dose de charge de 8 mg/kg suivi d'une dose de maintenance de 6 mg/kg IV toutes les 3 semaines) + IA (N = 117), ou un bras TYVERB 1500 mg + IA (N = 118).
 

Tableau I - Données de survie sans progression de l'étude EGF114299
supprimées du RCP de TYVERB
      TYVERB (1500 mg)
+ IA
Trastuzumab (6 mg/kg)
+ IA
      N = 117 N = 118
Événements, n (%) 74 (63) 75 (64)
PFS médiane, mois
(IC 95 %)
8,3
(5,8 ; 11,2)
5,7
(5,5 ; 8,4)
HR (IC 95 % versus trastuzumab + IA) 0,71 (0,51 ; 0,98)
P-value 0,0361

Quid des traitements en cours ?
Dans un courrier adressé aux prescripteurS en mai 2019, le laboratoire souligne qu'il n'y a pas de problèmes de sécurité additionnels liés à l'utilisation de lapatinib. 

En revanche, la remise en question des résultats de l'étude EGF114299 doit conduire à une réévaluation des traitements en cours par lapatinib + inhibiteur de l'aromatase, pour les patientEs qui ont précédemment progressé sous trastuzumab.  
La décision de poursuivre ou non le traitement doit être prise au cas par cas. 

Pour aller plus loin
Lapatinib (Tyverb) - Mise à jour importante du Résumé des Caractéristiques du Produit (ANSM, 17 mai 2019)
Lettre aux professionnels de santé : mise à jour importante du RCP de TYVERB (lapatinib) (sur le site de l'ANSM, mai 2019)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-06-20

Archives des Vidal News