ANDROTARDYL (testostérone) : risque de rupture de stock en début d'année 2019

- Date de publication : 18 Décembre 2018
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 91 lecteurs
EDIT du 7 mars 2019 : La remise à disposition d'ANDROTARDYL est effective depuis le 6 mars 2019 /Fin EDIT

Le médicament androgène à base de testostéroneANDROTARDYL 250 mg/1 mL solution injectable IM, fait l'objet de tensions d'approvisionnement qui risquent de conduire à une rupture de stock au début de l’année 2019, pour une durée estimée à 5 semaines.

Dans ce contexte, la Société française d'endocrinologie (SFE) et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) émettent des recommandations visant à préserver le stock d'ANDROTARDYL pour les patients ayant un réel déficit en testostérone (hypogonadisme sévère).
ANDROTARDYL est indiqué dans le traitement substitutif des hypogonadismes masculins, quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement (illustration).

ANDROTARDYL est indiqué dans le traitement substitutif des hypogonadismes masculins, quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement (illustration).


EDIT du 7 mars 2019 : La remise à disposition d'ANDROTARDYL est effective depuis le 6 mars 2019 /Fin EDIT

Risque de rupture de stock début 2019
Le laboratoire Bayer est actuellement confronté à des tensions d'approvisionnement pour le médicament à base de testostéroneANDROTARDYL 250 mg/1 mL solution injectable IM (intramusculaire) [Cf. Encadré 1]. 

Encadré 1 - Indication thérapeutique d'ANDROTARDYL
Traitement substitutif des hypogonadismes masculins, quand le déficit en testostérone a été confirmé cliniquement et biologiquement.

Ces tensions sont susceptibles d'entraîner une rupture de stock d'ANDROTARDYL d'ici à début janvier 2019, pour une durée estimée à 5 semaines.

Réserver ANDROTARDYL aux cas d'hypogonadisme sévère
Dans l'attente du retour à un approvisionnement normal,
la Société française d'endocrinologie (SFE) et l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rappellent que "Le traitement par testostérone n'est absolument nécessaire que pour les patients ayant un réel déficit en testostérone, c'est-à-dire un hypogonadisme sévère". 

En conséquence, il est recommandé de privilégier dès à présent l'utilisation d'ANDROTARDYL chez ces patients uniquement.



 

Sources : Laboratoire Bayer HealthCare

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster