Médicaments dérivés du sang : état des lieux mensuel en ligne sur les disponibilités au niveau national

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 2136 lecteurs


Depuis plusieurs mois, le marché français des médicaments dérivés du sang (MDS) subit de fortes tensions d’approvisionnement.

Pour permettre aux professionnels de santé d’anticiper les ruptures de stock et d’assurer la continuité des traitements, l’ANSM a mis en place un dispositif d’information sur la couverture des besoins en MDS.
Cet outil de suivi permet d’établir des prévisions, mois par mois, sur la disponibilité des MDS, par principe actif.

Une actualisation est réalisée chaque début de mois à partir des données transmises par les laboratoires concernés.
Un code à 3 couleurs permet d’identifier l’état de disponibilité de ces médicaments : vert, orange ou rouge.
En cas de tensions, cet outil en ligne indique les mesures mises en place, notamment les solutions alternatives proposées.
Un médicament dérivé du sang est un produit pharmaceutique préparé à partir du sang, et plus précisément du plasma sanguin (illustration @DiverDave sur Wikimedia).

Un médicament dérivé du sang est un produit pharmaceutique préparé à partir du sang, et plus précisément du plasma sanguin (illustration @DiverDave sur Wikimedia).


Tensions d'approvisionnement depuis plusieurs mois
Depuis plusieurs mois, les médicaments dérives du sang (MDS) font l'objet de difficultés d'approvisionnement sur le marché français. 
La plupart de ces médicaments est distribuée à l'hôpital. Il s'agit de médicaments dérivés du plasma sanguin, tels que l'albumine, les immunoglobulines, certains facteurs de coagulation, les antiprotéases et les colles biologiques.
Ces perturbations peuvent compromettre la continuité des traitements.

Prévoir mois par mois la disponibilité des MDS pour anticiper les ruptures
Dans ce contexte, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a mis en ligne un nouvel outil prévisionnel mensuel des approvisionnements de ces médicaments.
Cet outil se présente sous la forme d'un tableau, listant les spécialités concernées par principe actif.

Les données sont mises à jour chaque début de mois, à partir des informations transmises par les laboratoires concernées. 

La couverture des besoins pour le mois à venir est définie par un code couleur : 
  • pastille rouge : le stock et les approvisionnements de l'ensemble des laboratoires sur le mois couvrent le besoin pour ces spécialités et ce dosage pour une période inférieure à 15 jours
  • pastille orange : le stock et les approvisionnements de l'ensemble des laboratoires sur le mois couvrent le besoin pour pour ces spécialités et ce dosage pour une période de 15 jours à 1 mois
  • pastille verte : le stock et les approvisionnements de l'ensemble des laboratoires sur le mois couvrent le besoin pour pour ces spécialités et ce dosage pour une période supérieure à 1 mois.
     
Pour chaque spécialité, l'ANSM est susceptible d'émettre des précisions, notamment sur les mesures mises en place pour pallier une rupture de stock. 

Situation pour le mois d'avril
Une couverture globale n'exclut pas la survenue possible de difficultés locales et/ou ponctuelles  (selon, notamment les marchés passés par les établissements de santé), ni la nécessité, le cas échéant, d'une adaptation des professionnels de santé et des patients à l'utilisation d'autres dosages ou d'autres spécialités disponibles, ainsi que d'une vigilance constante de tous.

Pour le mois d'avril, l'outil prévisionnel indique l'indisponibilité de la spécialité WILFACTIN (facteur von Willebrand humain) (notre article du 13 mars 2018).

En outre, des tensions d'approvisionnement sont indiquées pour la spécialité ALFALASTIN (alpha 1 anti-trypsine 1 mg) mais les besoins globaux sont couvert par PROLASTIN 1 g (spécialité importée) et RESPREEZA 1 g (spécialité importée).

Pour les autres spécialités, les indicateurs sont au vert.

Prochain point en mai, puis chaque mois
La prochaine actualisation de ces données est prévue en mai, puis chaque mois.
En complément de cet outil, l'ANSM continue de relayer sur son site l'information de disponibilité, spécialité par spécialité (onglet Médicaments, rubrique Rupture de stock).

En février, le Centre de référence de la maladie de Willebrand (CRMW) a communiqué aux centres de référence et de compétences en maladies hémorragiques des propositions d'utilisation des concentrés de facteur Willebrand, en période de tensions d'approvisionnement.

Enfin, un Comité scientifique spécialisé temporaire (CSST) s'est réuni le 4 avril 2018 à l'ANSM afin d'actualiser la hiérarchisation des indications prioritaires pour les immunoglobulines polyvalentes injectables, en période de pénurie. Les conclusions de ce CSST seront disponibles en mai 2018.

Pour aller plus loin
L'ANSM publie une situation mensuelle de la couverture des besoins en médicaments dérivés du sang - Point d'Information (ANSM, 23 avril 2018)
Couverture prévisionnelle des besoins en MDS au niveau national (ANSM, mise à jour mensuelle)

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2018-08-02

Archives des Vidal News