PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1990 lecteurs


Le laboratoire Besins a décidé d'arrêter la commercialisation des spécialités anti-inflammatoires PERCUTALGINE (dexaméthasone, salicylamide, glycol salicylate).

En pratique, l'arrêt est déjà effectif pour la présentation PERCUTALGINE solution pour application cutanée en ampoule, et il n'y a plus de stock disponible.

Pour la forme PERCUTALGINE gel, les grossistes ne seront plus livrés à partir de fin novembre 2017. Cette présentation restera donc disponible jusqu'à écoulement des stocks dans les officines, en tenant compte de la date de péremption.
PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).


Arrêt de commercialisation effectif pour la solution cutanée, fin novembre pour le gel
Le laboratoire Besins a décidé d'arrêter la commercialisation des spécialités PERCUTALGINE (dexaméthasone, salicylamide, glycol salicylate) :
  • cet arrêt est effectif depuis début novembre pour PERCUTALGINE solution pour application cutanée en ampoule : il n'y a plus aucun stock disponible à ce jour ;
  • l'arrêt de commercialisation de PERCUTALGINE gel est prévu pour fin novembre 2017. A partir de cette date, les livraisons aux grossistes ne seront plus assurées. PERCUTALGINE gel restera disponible en officine jusqu'à écoulement des stocks, dans le respect des dates limites de péremption.

Il s'agit d'une décision d'ordre commercial et non sanitaire.

Seul topique associant salcylés et corticoïde
PERCUTALGINE est une spécialité commercialisée depuis 50 ans en France (1967 pour PERCUTALGINE solution pour application cutanée et 1971 pour PERCUTALGINE gel).

Seul topique associant des salicylés (salicylamide, glycol salicylate) et un corticoïde (dexaméthasone)
, PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (Cf. VIDAL Reco "Entorse de la cheville").

Déremboursé depuis 2012
PERCUTALGINE n'est plus remboursable depuis 2012, en raison d'un SMR (service médical rendu) jugé insuffisant.
La Commission de la transparence avait en effet estimé que les associations fixes topiques indiquées en rhumatologie présentaient un intérêt clinique insuffisant par rapport aux alternatives disponibles, notamment les topiques contenant un seul AINS non pyrazolé (synthèse d'avis de la Commission de la transparence - 27 avril 2011).

PERCUTALGINE n'a pas de place dans la stratégie thérapeutique de l'entorse de la cheville, ni dans le traitement de la douleur de l'adulte (Cf. VIDAL Reco "Douleur de l'adulte").

Sources : Laboratoire Besins International

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-11-16

Archives des Vidal News