Hypertension artérielle : arrêt de commercialisation de LOGROTON d'ici à décembre 2017

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1278 lecteurs


La commercialisation de l'antihypertenseur LOGROTON comprimé pelliculé sécable (chlortalidone, métoprolol tartrate) prendra fin en décembre 2017

Selon les informations communiquées par le laboratoire Daiichi Sankyo, les boîtes de 30 comprimés seront indisponibles à compter de fin septembre. Pour les boîtes de 90, la disponibilité est assurée jusqu'à fin novembre

Dans ce contexte, le laboratoire recommande :
  • aux prescripteurs de ne plus initier de nouveau traitement par LOGROTON ;
  • aux pharmaciens d'inviter les patients sous LOGROTON à se rapprocher de leur médecin afin que l'alternative thérapeutique la mieux adaptée soit envisagée ;
  • aux patients de ne pas arrêter brusquement  leur traitement par LOGROTON, au risque d'être exposés à des effets indésirables graves.
Les patients ne doivent pas arrêter brutalement leur traitement par LOGROTON et consulter leur médecin pour envisager la meilleure alternative thérapeutique (illustration).

Les patients ne doivent pas arrêter brutalement leur traitement par LOGROTON et consulter leur médecin pour envisager la meilleure alternative thérapeutique (illustration).


Arrêt de commercialisation à partir de décembre 2017
Le laboratoire Daiichi Sankyo a décidé d'arrêter la commercialisation de l'antihypertenseur LOGROTON comprimé pelliculé sécable (chlortalidone, métoprolol tartrate) à partir de décembre 2017.

En pratique, cet arrêt de commercialisation sera
 progressif :
  • le conditionnement de 30 comprimés sera indisponible fin septembre 2017 ;
  • le conditionnement trimestriel (90 comprimés) le sera fin novembre 2017.

LOGROTON, seule association de métoprolol et chlortalidone
Commercialisé en France depuis 1984, LOGROTON associe un bêtabloquant, le métoprolol (200 mg) et un diurétique thiazidique, la chlortalidone (25 mg). 

Il est indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle, en cas d'échec d'une monothérapie par bêtabloquant ou diurétique thiazidique (Cf. VIDAL Reco "Hypertension artérielle").

Il est actuellement le seul médicament associant ces principes actifs

Un autre médicament contenant de la chlortalidone (12,5 mg) est disponible, en association avec de l'aténolol (50 mg) : TENORETIC 50 mg/12,5 mg comprimé pelliculé sécable
Le métoprolol tartrate seul entre par ailleurs dans la composition d'autres médicaments : SELOKEN, LOPRESSOR et génériques.

Ne plus instaurer de nouveaux traitements par LOGROTON
Le laboratoire précise que sa décision d'arrêter la commercialisation de LOGROTON n'est pas liée à des problèmes de sécurité sanitaire

Il invite les professionnels de santé à anticiper l'indisponibilité imminente et recommande :
  • dès à présent, de ne plus instaurer de nouveaux traitements,
  • d'informer les patients afin qu'ils se rapprochent de leur médecin, 
  • d'envisager le remplacement de LOGROTON par un autre médicament antihypertenseur (CfVIDAL Reco "Hypertension artérielle"), avant que LOGROTON soit totalement indisponible.

Les patients doivent également être informés sur les conséquences d'un arrêt brutal de LOGROTON, notamment celles en lien avec le métoprolol : ainsi, LOGROTON ne doit pas être arrêté brusquement chez les patients angineux, au risque d'être exposés à des effets secondaires graves (troubles du rythme, infarctus du myocarde, mort subite).

Sources : Laboratoire Daiichi Sankyo France SAS

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News