Réévaluation de ZYDELIG (idelalisib) : nouvelles modalités d'utilisation

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 3763 lecteurs


Les modalités d'utilisation de l'antinéoplasique hospitalier ZYDELIG (idelalisib) ont été actualisées suite à la réévaluation européenne des données de sécurité de cette spécialité.

Pour l'essentiel, les changements concernent :
  • le libellé d'indication de ZYDELIG en traitement de première intention de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) chez les patients présentant une délétion 17p ou une mutation TP53,
  • les recommandations de réduction du risque d'infections graves notamment la  pneumonie à Pneumocystis jirovecii (PPJ) et l'infection à cytomegalovirus (CMV).

Le résumé des caractéristiques du produit de ZYDELIG sera mis à jour dans ce sens et, dans l'attente, le laboratoire Gilead a été adressé aux professionnels de santé concernés une lettre d'information dont voici une synthèse.
La LLC est la plus fréquente des leucémies, touchant de façon préférentielle les personnes âgées de plus de 50 ans (illustration).

La LLC est la plus fréquente des leucémies, touchant de façon préférentielle les personnes âgées de plus de 50 ans (illustration).


La réévaluation européenne des données de sécurité de l'idelalisib, suite à la survenue de graves événements de pharmacovigilance au cours d'essais cliniques (notre article du 25 mars 2016), a conduit les Autorités de santé à modifier les modalités d'utilisation de ZYDELIG.

Ces changements concernent :
  • le libellé de l'indication de ZYDELIG dans la prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique (LLC),
  • les mesures de réduction du risque d'infections graves.

Ils ont été communiqués par le laboratoire Gilead dans une lettre aux professionnels de santé  destinée aux oncologues, aux hématologues et aux pharmaciens hospitaliers.

En effet, ZYDELIG est un inhibiteur des protéines kinases dont la prescription est hospitalière et réservée aux
 spécialistes en hématologie ou aux médecins compétents en maladies du sang.

LLC : nouveau libellé d'indication en traitement de première intention
Le libellé de l'indication de ZYDELIG en traitement de première intention de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) est désormais :
ZYDELIG est indiqué en association avec le rituximab pour le traitement de patients adultes atteints de LLC en tant que traitement de première intention en présence d'une délétion 17p ou d'une mutation TP53 chez les patients qui ne sont éligibles à aucun autre traitement.

Ce nouveau libellé remplace le précédent, plus complexe et moins claire :
ZYDELIG est indiqué en association au rituximab pour le traitement de patients adultes atteints de LLC dans la poursuite du traitement en cours chez les patients présentant une délétion 17p ou une mutation TP53 pour lesquels une chimio-immunothérapie n'est pas appropriée et chez lesquels un traitement de première intention par ZYDELIG a déjà été instauré.

Un rapport bénéfice/risque
de ZYDELIG maintenu positif dans ses autres indications 
Concernant les autres indications de ZYDELIG, leur libellé n'a pas changé.
ZYDELIG reste indiqué :
  • en association au rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de LLC, ayant reçu au moins un traitement antérieur (y compris les patients présentant une délétion 17p ou une mutation TP53) ;
  • en monothérapie pour le traitement de patients adultes atteints de lymphome folliculaire (LF) réfractaire à deux lignes de traitement antérieures.

Le rapport bénéfice/risque de ZYDELIG a été maintenu positif dans ces deux indications.

Réduction du risque d'infections graves : des mesures supplémentaires
Les mesures de réduction du risque d'infections graves concernent plus particulièrement :
- la pneumonie à Pneumocystis jirovecii (PPJ),
- l'infection à cytomégalovirus (CMV).
 
  • Pneumonie à Pneumocystis jirovecii : une prophylaxie prolongée
Une prophylaxie contre la PPJ doit être mise en place chez tous les patients pendant le traitement par idelalisib. 

Cette prophylaxie doit être poursuivie pendant une période allant de 2 à 6 mois après l'interruption du traitement par ZYDELIG. 

La durée de la prophylaxie post-traitement repose sur l'évaluation clinique, en tenant compte des facteurs de risque du patient, tels qu'un traitement concomitant par corticostéroïdes et/ou une neutropénie prolongée.

 
  • Infection à cytomégalovirus : prendre en compte la virémie et les signes cliniques d'infection
Une surveillance clinique et biologique régulière d'une infection à CMV est recommandée :
- chez les patients dont la sérologie à CMV est positive au début du traitement par idelalisib,
- ou chez ceux ayant des signes évocateurs d'antécédents d'infection à CMV

Chez les patients présentant une virémie à CMV, la conduite à tenir dépend de la présence ou non de signes cliniques d'infection à CMV associés :
- en leur absence, les patients doivent faire l'objet d'une surveillance renforcée,
en leur présence, l'interruption du traitement par idelalisib doit être envisagée. 

ZYDELIG peut être repris si l'infection est résolue et s'il est estimé que les bénéfices de la reprise du traitement sont supérieurs aux risques.
Toutefois, en cas de reprise, un traitement préventif contre l'infection à CMV doit être envisagé.

D'autres recommandations déjà mentionnées dans le RCP 
Ces nouvelles recommandations s'ajoutent à celles déjà mentionnées dans le résumé des caractéristiques du produit (RCP) de ZYDELIG relatives au risque d'infections (Cf. Monographies VIDAL de ZYDELIG 100 mg et ZYDELIG 150 mg) :
  • ne pas initier un traitement par ZYDELIG chez les patients présentant tout signe d'infection systémique d'origine bactérienne, fongique ou virale ;
  • surveiller les signes et symptômes respiratoires tout au long du traitement chez tous les patients. Ceux-ci doivent être prévenus de la nécessité de signaler immédiatement tout nouveau symptôme respiratoire ;
  • surveiller le nombre absolu de polynucléaires neutrophiles (PNN) chez tous les patients :
    • au moins toutes les 2 semaines pendant les 6 premiers mois de traitement par idelalisib,
    • et au moins 1 fois par semaine chez les patients pour lesquels le nombre absolu de PNN est inférieur à 1000/mm3.
  • arrêter le traitement si le nombre absolu de PNN devient inférieur à 500/mm3
    • lorsque le nombre absolu de PNN remonte au-dessus de 500/mm3, le traitement peut être repris à une dose inférieure (100 mg 2 fois par jour).

A noter que ZYDELIG fait l'objet d'une surveillance renforcée visant à identifier rapidement de nouvelles informations relatives à la sécurité et que les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d'être dû à un médicament dont ils ont connaissance au centre régional de pharmacovigilance (CRPV) dont ils dépendent géographiquement (Cf. liste des CRPV).

Pour aller plus loin
Communiqué - Idelalisib (Zydelig®) : actualisation des recommandations suite à la réévaluation européenne des données de sécurité (ANSM, 23 août 2016)
Lettre du laboratoire Gilead aux oncologues, hématologues et pharmaciens hospitaliers (sur le site de l'ANSM, août 2016)

Sur Vidal.fr
ZYDELIG (idélalisib) : nouvelles recommandations d'application immédiate (25 mars 2016)
ZYDELIG (idélalisib) : nouveau principe actif dans la leucémie lymphoïde chronique et le lymphome folliculaire (20 octobre 2014)

Sources : EMA (European Medicines Agency), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-07-18

Archives des Vidal News