Triglycérides

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Les triglycérides à chaîne moyenne sont hydrolysés plus rapidement, éliminés plus rapidement de la circulation sanguine et oxydés plus rapidement que les triglycérides à chaînes longues.  Cette utilisation métabolique accrue s'accompagne d'une moindre incorporation dans les graisses de réserve.

L'oxydation préférentielle des triglycérides à chaîne moyenne est liée à son indépendance vis-à-vis de la carnitine-acétyltransférase dans la plupart des tissus. Il s'agit alors d'une β-oxydation qui conduit à la formation d'acétyl-Coenzyme A entrant dans le cycle de Krebs, associée à une production variable de corps cétoniques, liée à la perfusion concomitante ou non d'une solution de glucose.

Les corps cétoniques produits au cours des différentes transformations biochimiques seront utilisés préférentiellement par de nombreux tissus, notamment, le cœur, le cerveau et le muscle strié.

La présence d'acides dicarboxyliques dans les urines est possible, sans conséquence clinique. L'utilisation de l'émulsion mixte permet une amélioration du bilan azoté par inhibition de la protéolyse et de la néoglucogénèse par rapport aux émulsions constituées exclusivement de triglycérides à chaîne longue.

Une interaction plus faible des triglycérides à chaîne moyenne au niveau du système réticulo-endothélial, comparée aux triglycérides à chaîne longue, permettrait de mieux préserver les défenses de l'organisme lors d'une infection.

Les triglycérides à chaîne longue permettent d'éviter la survenue d'un syndrome de carence en acides gras essentiels et l'utilisation excessive de glucose. Lors d'une nutrition parentérale totale (notamment lorsque 50 pour cent de l'énergie sont apportés sous forme de lipides). Cette émulsion lipidique apporte des triglycérides à chaîne moyenne à visée énergétique, permettant une épargne des triglycérides de structure à chaîne longue. 


Cas d'usage

En associations, les triglycérides sont utilisés dans la prise en charge de :

  • alimentations parentérales,
  • apports d’acides gras essentiels.

Médicaments contenant la substance active seule (0)

Monographies disponibles

Pas de monographie disponible.