Vincristine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

Le sulfate de vincristine est un sel de vincristine, un alcaloïde extrait de la pervenche Vinca rosea Linn.  Les vinca-alcaloïdes sont des poisons du fuseau classiques, qui se lient à la protéine microtubulaire tubuline et bloquent les cellules pendant la métaphase en empêchant la polymérisation de la tubuline et, ainsi, la formation de microtubules, et en induisant une dépolymérisation des microtubules existants.

Les vinca-alcaloïdes peuvent exercer leur effet sur le processus de différentes manières : en se liant à un site spécifique de la tubuline et en formant un complexe d'agrégation tubuline-alcaloïde ; en se liant à un site de haute affinité de la tubuline, incorporé dans les microtubules, et en inhibant l'incorporation de tubuline supplémentaire dans le microtubule existant ; en se liant à un site de faible affinité sur la paroi du microtubule, entraînant la séparation du protofilament.

La vincristine peut également agir sur d'autres systèmes cellulaires, tels que la synthèse d'ARN (acide ribonucléique) et d'ADN (acide désoxyribonucléique), l'AMP (adénosine monophosphate) cyclique, la biosynthèse des lipides et l'ATPase (adénosine triphosphatase) de transport de Ca2+ calmoduline-dépendante. 

Cas d'usage

La vincristine est utilisée dans la prise en charge de :

  • cancers bronchopulmonaires,
  • cancers du col de l’utérus,
  • cancers du sein,
  • leucémies aiguës lymphoblastiques,
  • lymphomes malins non hodgkiniens,
  • maladies de Hodgkin,
  • médulloblastomes,
  • myélomes multiples,
  • néphroblastomes,
  • neuroblastomes,
  • purpuras thrombopéniques idiopathiques,
  • rétinoblastomes,
  • rhabdomyosarcomes,
  • sarcomes d'Ewing,
  • sarcomes des os,
  • tumeurs embryonnaires de l’enfant.


Médicaments contenant la substance active en association (0)