Vinblastine

Mise à jour : 16 Janvier 2013

Mécanisme d'action

La vinblastine est un antinéoplasique cytostatique de la classe des vinca-alcaloïdes. Son mode d'action n'est pas entièrement connu. Certaines de ses caractéristiques ont néanmoins été mises en évidence. La vinblastine se fixe sur la tubuline intracellulaire. Elle produit une interférence dans les voies métaboliques des acides aminés qui conduisent de l'acide glutamique à l'acide citrique et à l'urée (études en culture de tissus qui tendent à être confirmées par des expériences in vivo en expérimentation animale). La vinblastine a une action antitumorale antagonisée par l'acide glutamique ou par le tryptophane, mais pas par l'acide aspartique (les acides glutamique et aspartique protègent la souris vis-à-vis des doses létales de vinblastine). Elle a également une action sur la production d'énergie cellulaire nécessaire à la mitose, et interfère avec la synthèse des acides nucléiques. 


Cas d'usage

La vinblastine est utilisée dans la prise en charge de :

  • cancers de l’ovaire,
  • cancers de la vessie,
  • cancers du rein,
  • cancers du sein,
  • cancers du testicule,
  • choriocarcinomes,
  • histiocytoses,
  • lymphomes malins non hodgkiniens,
  • maladies de Hodgkin,
  • sarcomes de Kaposi.


Médicaments contenant la substance active en association (0)