Ondansétron

Mise à jour : 09 Février 2015

Mécanisme d'action

L'ondansétron est un puissant antagoniste et hautement sélectif des récepteurs 5-HT3 à la sérotonine, impliqués dans les phénomènes de réflexe émétique.

Son mode d'action précis permettant le contrôle des nausées et vomissements n'est pas connu. La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent entraîner une libération de 5-HT dans l'intestin grêle déclenchant un réflexe de vomissement par stimulation des récepteurs 5-HT3 situés sur les fibres afférentes du vague. L'ondansétron bloque le déclenchement de ce réflexe. L'excitation des fibres afférentes du vague peut également provoquer une libération de 5-HT dans l'area postrema, située dans le plancher du quatrième ventricule et cela peut également favoriser les vomissements à travers un mécanisme central. L'effet de l'ondansétron dans la gestion des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie cytotoxique et la radiothérapie est probablement dû à l'antagonisme des récepteurs 5-HT3 sur les neurones situés à la fois dans le système nerveux central et périphérique. Les mécanismes d'action en cas de nausées et vomissements postopératoires ne sont pas connus mais il peut y avoir une similitude avec des nausées et vomissements induits par des cytotoxiques.

L'ondansétron ne modifie pas les concentrations plasmatiques de prolactine.

L'efficacité de l'ondansétron dans les vomissements induits par les opiacés n'est pas encore établi.


Cas d'usage

L'ondansétron est utilisé dans la prise en charge de :
  • nausées et vomissements induits par la chimiothérapie ou la radiothérapie,
  • nausées et vomissements post-opératoires.


Médicaments contenant la substance active en association (0)