Substance active ondansétron

À propos de la substance
Mise à jour : 09 février 2015

Ondansétron : Mécanisme d'action

L'ondansétron est un puissant antagoniste et hautement sélectif des récepteurs 5-HT3 à la sérotonine, impliqués dans les phénomènes de réflexe émétique.

Son mode d'action précis permettant le contrôle des nausées et vomissements n'est pas connu. La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent entraîner une libération de 5-HT dans l'intestin grêle déclenchant un réflexe de vomissement par stimulation des récepteurs 5-HT3 situés sur les fibres afférentes du vague. L'ondansétron bloque le déclenchement de ce réflexe. L'excitation des fibres afférentes du vague peut également provoquer une libération de 5-HT dans l'area postrema, située dans le plancher du quatrième ventricule et cela peut également favoriser les vomissements à travers un mécanisme central. L'effet de l'ondansétron dans la gestion des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie cytotoxique et la radiothérapie est probablement dû à l'antagonisme des récepteurs 5-HT3 sur les neurones situés à la fois dans le système nerveux central et périphérique. Les mécanismes d'action en cas de nausées et vomissements postopératoires ne sont pas connus mais il peut y avoir une similitude avec des nausées et vomissements induits par des cytotoxiques.

L'ondansétron ne modifie pas les concentrations plasmatiques de prolactine.

L'efficacité de l'ondansétron dans les vomissements induits par les opiacés n'est pas encore établi.

Ondansétron : Cas d'usage

L'ondansétron est utilisé dans la prise en charge de :
  • nausées et vomissements induits par la chimiothérapie ou la radiothérapie,
  • nausées et vomissements post-opératoires.
Fiches DCI VIDAL
Mise à jour : 15 Décembre 2022

Ondansétron (chlorhydrate) 8 mg comprimé

ATCRisque sur la grossesse et l'allaitementSportVigilance
A VOIES DIGESTIVES ET METABOLISME
A04 ANTIEMETIQUES ET ANTINAUSEEUX
A04A ANTIEMETIQUES ET ANTINAUSEEUX
A04AA ANTAGONISTES DE LA SEROTONINE (5HT3)
A04AA01 ONDANSETRON
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXIIII

XContre-indication absolueIIPrécaution

Soyez prudent
Soyez prudent

Indications et modalités d'administration

ONDANSETRON (chlorhydrate) 8 mg cp

Indications

Ce médicament est indiqué dans les cas suivants :

  • Nausées et vomissements induits par la chimiothérapie
  • Nausées et vomissements induits par la radiothérapie

Posologie

Unité de prise
comprimé
  • ondansétron (chlorhydrate) : 8 mg
Modalités d'administration
  • Voie orale
  • Utiliser la forme la plus adaptée au patient
  • Utiliser le dosage le plus adapté à la posologie
  • Utiliser une forme sécable si nécessaire
Posologie
Patient de 6 an(s) à 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Nausées et vomissements induits par la chimiothérapie
Traitement usuel
Dans le cas de : Surface corporelle < 0,6 m²
  • Traitement à instaurer en relais d'un traitement antiémétique par voie parentérale
  • 2 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 1 à 5 jours
  • Posologie maximale: 32 mg par 24 heures
Dans le cas de : Surface corporelle ≥ 0,6 m² et ≤ 1,2 m²
  • Traitement à instaurer en relais d'un traitement antiémétique par voie parentérale
  • 4 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 1 à 5 jours
  • Posologie maximale: 32 mg par 24 heures
Dans le cas de : Surface corporelle ≥ 1,2 m²
  • Traitement à instaurer en relais d'un traitement antiémétique par voie parentérale
  • 8 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 1 à 5 jours
  • Posologie maximale: 32 mg par 24 heures
Poids < 11 kg
Nausées et vomissements induits par la chimiothérapie
Traitement alternatif
  • Traitement à instaurer en relais d'un traitement antiémétique par voie parentérale
  • 2 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 1 à 5 jours
  • Posologie maximale: 32 mg par 24 heures
11 kg ≤ Poids < 150 kg
Nausées et vomissements induits par la chimiothérapie
Traitement alternatif
  • Traitement à instaurer en relais d'un traitement antiémétique par voie parentérale
  • 4 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 1 à 5 jours
  • Posologie maximale: 32 mg par 24 heures
Patient à partir de 18 an(s)
Patient quel que soit le poids
Nausées et vomissements induits par la chimiothérapie - Nausées et vomissements induits par la radiothérapie
Posologie standard
  • Débuter le traitement 1 à 2 heures avant la chimiothérapie ou radiothérapie
  • 8 mg toutes les 12 heures
  • Pendant 2 à 5 jours
Populations particulières
  • Insuffisance hépatique : Adapter la posologie

Mises en garde

  • Info du patient :ce trt peut altérer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines
  • Info prof de santé : informer la patiente des risques du trt pour le foetus en cas de grossesse
  • Traitement à arrêter en cas de réaction cutanée sévère
  • Utiliser chez la femme une contraception efficace avant la mise en route du traitement

Surveillances du traitement

  • Surveillance de l'ionogramme plasmatique avant la mise en route du traitement

Informations relatives à la sécurité du patient

ONDANSETRON (chlorhydrate) 8 mg cp
Niveau de risque : XCritiqueIIIElevéIIModéréIBas

Interactions médicamenteuses

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication
Ondansétron + Apomorphine
Risques et mécanismesDes hypotensions sévères et des pertes de connaissance ont été rapportées lors de l'association d'ondansétron avec l'apomorphine.
Conduite à tenir
IIModéré
Niveau de gravité: Précaution d'emploi
Médicaments administrés par voie orale + Colestipol
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Résines chélatrices
Risques et mécanismesLa prise de résine chélatrice peut diminuer l'absorption intestinale et, potentiellement, l'efficacité d'autres médicaments pris simultanément.
Conduite à tenirD'une façon générale, la prise de la résine doit se faire à distance de celle des autres médicaments, en respectant un intervalle de plus de 2 heures, si possible.
Médicaments administrés par voie orale + Topiques gastro-intestinaux, antiacides et adsorbants
Risques et mécanismesDiminution de l'absorption de ces substances.
Conduite à tenirPar mesure de précaution, il convient de prendre ces topiques ou antiacides à distance de tout autre médicament (plus de 2 heures, si possible).
Ondansétron + Cocaïne
Risques et mécanismesRisque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
Ondansétron + Médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes
Risques et mécanismesAvec l'ondansétron administré par voie IV, risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointes.
Conduite à tenirSurveillance clinique et électrocardiographique pendant l'association.
IBas
Niveau de gravité: A prendre en compte
Médicaments administrés par voie orale + Laxatifs (type macrogol)
Risques et mécanismesAvec les laxatifs, notamment en vue d'explorations endoscopiques : risque de diminution de l'efficacité du médicament administré avec le laxatif.
Conduite à tenirEviter la prise d'autres médicaments pendant et après l'ingestion dans un délai d'au moins 2 h après la prise du laxatif, voire jusqu'à la réalisation de l'examen.
Ondansétron + Tramadol
Risques et mécanismesDiminution de l'intensité et de la durée de l'effet analgésique du tramadol et risque de diminution de l'effet antiémétique de l'ondansétron.
Conduite à tenir

Contre-indications

XCritique
Niveau de gravité: Contre-indication absolue

Précautions

IIModéré
Niveau de gravité: Précaution
  • Allongement de l'espace QT
  • Amygdalectomie et adénoïdectomie
  • Enfant entre 6 et 18 ans
  • Femme susceptible d'être enceinte
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Insuffisance hépatique modérée à sévère
  • Nouveau-né exposé in utero au médicament
  • Obstruction intestinale
  • Sujet à risque d'allongement de l'espace QT
  • Allaitement
  • Grossesse, 6 derniers mois (de la)

Grossesse et allaitement

Contre-indications et precautions d'emploi
Grossesse (mois)Allaitement
123456789
RisquesXIIII

XContre-indication absolueIIPrécaution

Risques spécifiques

  • Interaction avec la cocaïne
  • Risque d'allongement de l'espace QT
  • Risque d'arythmie
  • Risque de douleur thoracique
  • Risque de réaction d'hypersensibilité
  • Risque de syncope
  • Risque de trouble respiratoire
  • Risque d'ischémie myocardique
  • Risque d'occlusion intestinale

Effets indésirables

SystèmesFréquence de moyenne à élevée(≥1/1 000)Fréquence basse (<1/1 000)Fréquence inconnue
ANOMALIE DES EXAMENS DE LABORATOIREBilan hépatique (anomalie) (Peu fréquent)
DERMATOLOGIE Dermatose (Très rare) Nécrolyse épidermique toxique
Syndrome de Lyell
Syndrome de Stevens-Johnson
DIVERSDouleur thoracique (Peu fréquent)
IMMUNO-ALLERGOLOGIE Hypersensibilité immédiate (Rare) Réaction anaphylactique
OPHTALMOLOGIE Cécité transitoire (Très rare)
Trouble de la vision (Rare)
Cécité corticale
ORL, STOMATOLOGIE Sensation de vertige (Rare)
Vertige (Rare)
SYSTÈME CARDIOVASCULAIREArythmie (Peu fréquent)
Bouffée congestive (Fréquent)
Bouffée de chaleur (Fréquent)
Bradycardie (Peu fréquent)
Hypotension artérielle (Peu fréquent)
Allongement de l'espace QT (Rare) Anomalie du segment ST-T
Ischémie myocardique
Segment ST anormal à l'électrocardiogramme
Torsades de pointes
SYSTÈME DIGESTIFConstipation (Fréquent)
Hoquet (Peu fréquent)
Iléus
Occlusion intestinale
Sensation de brûlure anale
SYSTÈME NERVEUXCéphalée (Très fréquent)
Convulsions (Peu fréquent)
Mouvement anormal (Peu fréquent)
Syndrome extrapyramidal (Peu fréquent)
Crise oculogyre
Dyskinésie
Dystonie

Voir aussi les substances

Ondansétron chlorhydrate

Détails sur les substances
Chimie
IUPACchlorhydrate dihydraté de 1,2,3,9-tétrahydro-9-méthyl-3-[(2-méthyl-1 H-imidazol-1-yl)méthyl]-4 H carbazol-4-one
Synonymesondansetron hydrochloride
Posologie
Defined Daily Dose (WHO)
Oral:16 mg
Parenteral:16 mg
Rectal:16 mg
Actualités liées2
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster